verrine

Panna copera

Improviser un dessert avec ce que l’on a sous la main peut conduire à des résultats surprenants et délectables. C’est le cas de cette panna cotta au chocolat blanc surmontée de dés de poires vanillés. Rapide à réaliser à condition, tout de même, de ne pas trop miser sur le hasard de vos placards pour avoir tous les ingrédients. Par exemple, le chocolat végétalien n’est pas facile à se procurer en France. Que cela ne vous décourage pas, avec du chocolat noir ça peut aussi bien faire l’affaire. Bien sûr, cela change quelque peu l’esprit de la recette mais pour avoir testé cette variante, on peut dire que c’est tout aussi gourmand.

Pour 4 Personnes

Temps de préparation : 30 minutes
Temps de pause de la panna cotta : 1 nuit

Ingrédients pour la panna cotta :

  • 2 briques de crème de soja cuisine (Provamel)
  • 150 gr de chocolat blanc vegan bio (Plamil)
  • 50 gr de sucre de canne blond (Destination)
  • ¼ de cuillère à café de vanille en poudre (Rapunzel)
  • 2.5 gr d’agar-agar en poudre (Natali)
  • Préparation de la panna cotta :

    Dans une casserole, verser la crème de soja, ajouter le chocolat blanc, le sucre et la vanille en poudre. Chauffer à feu doux afin que le chocolat soit totalement fondu. Mélanger régulièrement afin que le chocolat ne reste pas au fond.
    Quand la préparation est bien homogène, ajouter l’agar-agar (préalablement dilué dans un peu d’eau), monter la puissance du feu et mélanger sans cesse. Laisser bouillir 1 à 2 minutes sans jamais cesser de mélanger.

    Verser ensuite dans les 4 verrines à parts égales. Laisser refroidir hors du réfrigérateur et ensuite garder toute une nuit (sauf si vous réalisez la recette le matin pour le soir).

    Ingrédients pour les poires à la vanille :

  • 3 poires bio
  • 100 gr de sucre de canne blond (Destination)
  • ½ cuillère à café de vanille en poudre (Rapunzel)
  • Préparations des poires à la vanille :

    Peler et épépiner les poires. Ensuite réaliser la brunoise de poires (couper en petits dés).
    Dans une casserole, faire fondre le sucre avec la vanille en poudre, dès qu’il est devenu joliment doré, ajouter les dés de poires et mélanger pour que le caramel obtenu nappe les dés de poires.
    Laisser mijoter le tout afin que les poires soient bien tendres, donc cuites 🙂 (+/- 7 minutes).
    Verser dans un récipient et laisser refroidir avant d’en garnir les verrines.

    Se déguste bien frais.

    Pour la déco, j’ai fait fondre du chocolat blanc que j’ai étalé sur une feuille de Rhodoïd puis ajouté des éclats de fèves de cacao. Le tout mis au frais durant 1h00.

    Tiramisu Vegan

    tiramisu-vegan

    La gastronomie italienne fait partie des plus savoureuse au monde. Si l’on peut trouver son bonheur en tant que végétarien, il n’en est pas de même pour les végétaliens. Pourtant, cela ne tient pas à grand-chose et, l’adaptation est souvent assez simple à réaliser. En revanche, le tiramisu paraissait être un sacré défi.

    Avant de passer à un régime strictement végétale, j’étais une reine du tiramisu d’après tout ceux qui on eu l’occasion d’y goûter. C’est vrai que je le maîtrisais bien ce petit dessert. On me demandait tout le temps d’en faire ! Et puis, j’ai mis cela de côté bien que cela soit mon péché mignon.

    Et là, je ne comprends pas pourquoi je me suis privé de mon dessert favori puisque la solution était sous mes yeux. Et oui, la grosse problématique, c’est le remplacement du mascarpone, mais c’est un faux problème grâce à la texture particulière de la soya topping cream de SoyaToo.

    Voici donc un véritable tiramisu dans la plus pure tradition italienne réadaptée par mes soins et le résultat est strictement identique à celui que je réalisais auparavant. Allez…la seule petite différence, c’est qu’il est un peu moins gras, ce qui ne déplaira pas à ces dames !

    Pour 4  personnes

    Temps de préparation : 15 à 20 minutes
    Temps de pause : 20 minutes
    Temps de cuisson : 30 minutes
    Coût total : +/- 3€

    Ingrédients pour la génoise aux noisettes :

    • 325 gr de farine T55
    • 345 gr de sucre de canne
    • 11 gr de levure chimique
    • 3 gr de bicarbonate de soude
    • 3 grosses pincées de sel
    • 60 gr de purée de noisettes (Evernat)
    • 30 cl de lait de soja à la vanille
    • 15 cl d’eau
    • 15 ml de jus de citron
    • 15 ml de vanille liquide
    • 2 gouttes d’arôme amande amer (G. Detou)

    Préparation :
    Préchauffer le four à 180°

    -Dans un grand saladier, mélanger tous les ingrédients secs ensemble (farine, sucre, levure, bicarbonate et sel).
    -Ensuite, dans un autre saladier, verser le lait de soja, l’eau, les arômes (vanille et amande), le jus de citron et la purée de noisettes.
    -Mélanger le tout et verser ce liquide sur les ingrédients secs. Mélanger vigoureusement le tout afin d’obtenir un mélange similaire à une pâte à crêpes.

    Il se peut que la préparation contienne encore des grumeaux, dans ce cas, utiliser un mixeur plongeant ou un fouet électrique afin que la préparation soit bien homogène.

    Dans un moule à génoise anti-adhésive de taille moyenne (35×25 cm), couvrir avec du papier sulfurisé en prenant soin que le papier protège aussi les côtés. Verser toute la préparation et enfourner durant 30 minutes.

    Après le temps de cuisson, laisser refroidir la génoise dans son moule. Ensuite, soulever le tout avec le papier sulfurisé et la poser sur le plan de travail.

    Prélever sur la génoise 4 cercles à l’aide d’une nonette adaptées à vos verrines. Si vous n’avez pas de nonnette, utilisez un verre adapté. Couper les cercles en deux dans le sens de la largeur afin d’obtenir un total de 8 cercles et réserver ! (2 ronds de génoise par verrine)

    Il restera de la génoise, alors soit vous la garder pour doubler la recette, soit vous la manger au petit déjeuner comme Monsieur Kardinal et il paraît que c’est très bon !

    Note : Si votre moule à génoise est plus petit, vous obtiendrez une génoise très épaisse et dans ce cas, la cuisson sera différente, peut-être 5 minutes en plus. Si votre moule est plus grand que le mien, vous obtiendrez une génoise plus fine, qui ne devra peut-être pas demander une découpe horizontale.

    Ingrédients supplémentaire pour la confection finale :

    • 1 briquette de soya topping cream (SoyaToo)
    • 1 cuillère à soupe de sucre glace
    • 1 trait de vanille liquide
    • 25 cl de café fort
    • 2 à 3 gouttes d’arôme amande amer (G. Detou)

    Préparation :
    Verser la soya topping cream dans le bol de votre robot, ajouter la vanille liquide, le sucre glace, monter la puissance à moitié et laisser battre durant +/- 5 minutes. Si vous n’avez pas de robot, pas de panique, utiliser un fouet électrique et battre jusquà ce qu’elle devienne épaisse.

    Ensuite, verser le café et l’arôme amande dans un récipient profond, plonger 4 ronds de génoise et les poser au fond des verrines.

    A l’aide d’une cuillère à soupe, prélever de la soya topping cream battue et déposer sur les génoises imbibées. Imbiber à nouveau le reste des cercles de génoise dans le café et les poser sur la soya topping cream battue. Couvrir les génoises avec le reste de crème et saupoudrer de cacao amer. Réserver au frais et déguster ensuite.

    Les tiramisus se conservent 3 voir 4 jours au frais et sont nettement meilleur le lendemain, comme tous tiramisu qui se respectent !

    FacebookGoogle+TwitterHelloCotton InstagramiTunes