Tien Hiang

Tien Hiang

Quand on aime la cuisine asiatique, je pense qu’il est un restaurant incontournable à Paris, déjà bien connu dans le milieu VG, j’ai nommé Tien Hiang. Situé à quelques pas (des grands pas, hein !) du Père Lachaise, on y trouve une très belle carte, avec un très large choix de plats typiques… Poulet, Porc, Bœuf, Canard, Crevettes…  Faites votre choix ! Eh oui, ici bien que presque tout soit végétalien, les dénominations gardent leurs références tristement traditionnelles. Mais ne vous inquiétez pas, il n’y a aucun problème. Tien Hiang est un spécialiste du simili-carné ! Et franchement tout est très réussi et délectable. Sachez tout de même que ce restaurant à la fâcheuse manie d’utiliser du glutamate dans ses plats. N’oubliez donc pas de préciser « sans glutamate ». De même, attention au plats avec du « jambon », car l’un est végétalien, mais l’autre contient du lait. Pas grave, il suffit de signaler ça préférence lors de la commande, cela ne pose pas de problème.

Voici un exemple de ce que l’on peut trouver dans le menu à 12€ : Potage aux asperges et « Poulet », suivi d’un « Bœuf » en sauce Saté, accompagné d’un Riz cantonais au « Jambon » végétal et Gelée au lait d’amande pour finir… Le rapport qualité/prix est imbattable sur la Capitale ! Les prix à la carte sont aussi très bas, ce qui permet de tester beaucoup de spécialités sans se ruiner (le plat le plus cher doit être à 9€ de mémoire).

Mais il y a un revers à la médaille… Loin d’être idyllique, le restaurant en lui-même n’a aucun charme, c’est au niveau des traiteurs asiatiques bas de gamme. C’est un endroit peu spacieux, bruyant et où il fait vite trop chaud. Le service quant à lui est absolument pathétique et ferait bondir tout professionnel de la restauration digne de ce nom. Couverts posés en vrac, service à table anarchique, pas de coordination entre les entrées et les plats… On finira sur la désagréable impression d’être poussés dehors dès le repas fini, car il y a du monde qui attend  pour prendre votre place encore chaude… (Oui, il est impératif de réserver pour ne pas avoir de mauvaise surprise)

En conclusion, je dirais que c’est un restaurant où l’on se régale de bout en bout mais où il ne fait pas bon vivre. C’est quand même dommage qu’un minimum d’effort ne soit pas fait.

FacebookTwitterHelloCotton Instagram