oignons

Crackers Pizza

Vous souvenez vous de ces petits  biscuits apéritifs en forme de mini pizzas rondes…  Ils étaient assez gras mais avec un goût caractéristique de tomate et d’origan déshydraté et c’était bon, voir même addictif ! Eh bien, voici la version faite maison, non grasse et totalement crue ! Du moins pour ce qui est du goût, car pour la forme, autant aller vers quelque chose de moins kitch.

Pour ce faire, on va utiliser un accessoire totalement indispensable : un déshydrateur.

Le principe de la déshydratation est de garder le maximum de nutriments qui sont souvent tués lors des cuissons traditionnelles. Connu depuis bien  longtemps  dans le monde de la « rawfood » mais qui commence à trouver sa place chez tout amateur de cuisine créative et saine.

Une des premières choses qu’on explore lorsqu’on a un déshydrateur, ce sont les crackers. Ce sont des biscuits croquants, salés ou sucrés qui accompagnent agréablement les pâtes à tartiner au chocolat, purée d’amandes, guacamole, tartinables salés et bien d’autres selon l’imagination et pour varier les plaisirs. Le cracker est donc  le partenaire idéal pour apporter du croquant lorsqu’on a une alimentation crue, mais aussi pour épater les convives et leur faire découvrir d’autres saveurs savoureuses tout en restant fun ! On peut les décliner à l’infini. La base réside dans la magie du lin ou du chia qui sont des graines de mucilage (c’est-à-dire, qui vont donner une substance un peu gluante après trempage et coagulante au séchage). Ce qui sera très utile pour confectionner vos crackers. Ensuite viendront s’ajouter les ingrédients qui constitueront et agrémenteront vos crackers. Et ici c’est l’esprit  pizza qui règne !

Pour une dizaine de crackers crus

Temps de préparation : 5 à 10 minutes
Temps de séchage : 8 à 9h00

Ingrédients :

  • 60 gr de noix de Grenoble bio (trempées une nuit)
  • 60 gr de cacahuètes non salées bio (trempées une nuit)
  • 40 gr de lin bio (brun ou blond selon les préférences)
  • 45 ml d’eau
  • 20 gr de tomates séchées bio (coupées en 4)
  • 1 oignon bio (blanc ou rouge)
  • ½ cuillère à café d’origan séché
  • 1 cuillère à café de ciboulette fraîche hachée
  • 1 cuillère à café de basilic frais haché
  • Sel et poivre

Préparation :

Un jour avant, faire tremper les noix et cacahuètes dans de l’eau.

Le lendemain, retirer l’eau et verser dans le robot avec le lame en « S ». Mixer pour obtenir un concassé de noix/cacahuètes. Ajouter alors les graines de lin et mixer à nouveau pour les concasser également.

Ajouter l’eau, les tomates séchées et mixer afin d’obtenir une pâte épaisse.

Verser le tout dans un grand bol ou saladier, ajouter les oignons que vous aurez émincés au préalable. Mélanger le tout avec une cuillère, ajouter le basilic, l’origan et la ciboulette, saler, poivrer et re-mélanger le tout.

Sur une plaque du déshydrateur, mettre une feuille Teflex (ou papier sulfurisé) puis poser la pâte par-dessus. Étaler une première fois pour obtenir une galette épaisse et ensuite ajouter du film alimentaire par-dessus. Étaler à l’aide d’un rouleau sur une épaisseur de +/- 5mm. Retirer le film et, à l’aide d’une spatule, prédécouper vos futurs crackers. Mettre à sécher durant 1h à 60°C.

Ensuite, poser une autre plaque du déshydrateur par-dessus, renverser pour que la galette soit sur l’autre plaque et retirer la feuille de Teflex (si ça colle, passer un couteau non pointu entre la feuille et les crackers). Baisser la température à 46°C et laisser déshydrater durant 8h (en prenant soin de retourner les crackers à la 4ème heure).

Une fois les crackers bien croquants, couper le déshydrateur et laisser les crackers refroidir (il sont à peine tièdes après la déshydratation).

Garder dans une boîte hermétique et au frais pour une plus longue conservation.

Soupe à l’oignon

Si il est un plat de réconfort par excellence dans ces périodes de rafraîchissement climatique, c’est bien la soupe à l’oignon. Le problème c’est qu’à la base, la véritable soupe à l’oignon traditionnelle contient des ingrédients d’origine animale tels que du fond de veau. C’est d’ailleurs celui-ci qui confère cette couleur un peu brune au liquide. Et le miso brun est un parfait remplaçant, tant par l’aspect que par le goût.

Très rapide à préparer (à condition d’avoir les ingrédients en stock bien sûr), cette soupe est parfumée, roborative et conforme à ce que l’on peut attendre d’elle. Bien sûr, l’aspect gratiné a été mis de côté, mais l’ajout de petit dés de fromage végétal, bien qu’optionnel, apporte une dimension fort agréable. Nous vous recommandons plutôt un Vegusto, mais pour ceux qui n’en auraient pas à portée de main, n’hésitez pas à tester avec une autre marque.

Pour 2 Personnes

Temps de préparation : 20 minutes

Ingrédients :

  • 400 gr d’oignons blanc bio
  • 5 gr d’ail
  • 4 cuillères à soupe d’huile d’olive bio
  • 3 pincées de clou de girofle en poudre
  • Poivre du moulin
  • 50 gr de pâte de miso brun bio
  • 1 cuillère à café de cassonade ou sucre de canne complet bio
  • 10 cl de vin blanc bio (vegan)
  • 1/2 litre d’eau
  • 5 gr de fécule de maïs bio
  • 40 gr de pain pita bio ou du pan carré de Schär (pour les intolérants au gluten)
  • huile d’olive bio
  • 1 cuillère à café de sapori (Lebe Gesund)
  • 1 trait de vin blanc bio (vegan)
  • 60 gr de fromage melty (Vegusto) (en bonus)
  • Préparation :

    Faire chauffer l’huile d’olive dans un fait-tout et y faire revenir l’ail et les oignons. Ajouter la poudre de clou de girofle et le poivre, bien mélanger et laisser cuire jusqu’à ce que les oignons commencent à prendre une couleur dorée. Déglacer au vin blanc (10 cl) et ajouter le sucre en poudre. Laisser réduire.

    Diluer la pâte de miso brun dans de l’eau bouillante (1/2 litre) et verser sur les oignons. Mélanger et laisser mijoter à feu moyen.

    Diluer la fécule avec un peu d’eau et ajouter ce mélange à la soupe, mélanger et couvrir.

    Découper les pains pita en lamelles et les faire revenir dans un fond d’huile d’olive, saupoudrer de Sapori et déglacer avec un trait de vin blanc. Laisser sécher dans la poêle avant de garnir la soupe.

    Verser la soupe dans deux bols, ajouter les croûtons de pita et finir par quelques morceaux de fromage melty Vegusto.

    Bonne dégustation 😉

    FacebookTwitterHelloCotton Instagram