lait de soja en poudre

Bicoloris Tartinum

Ne vous êtes-vous jamais posé la question de savoir comment faisaient les industriels pour nous proposer des pâtes à tartiner bicolores à la spirale parfaite et uniforme ? Et bien ce n’est pas aujourd’hui que nous répondrons à cette grande question ! Blague mise à part, l’idée ici était d’avantage de recréer un duo de pâte à tartiner au chocolat noir et chocolat blanc mais en version végétalienne bien sûr et, surtout, sans cette fichue huile de palme que l’on nous colle partout.

D’un côté une pâte au chocolat noir parfumée à la coco et aux amandes et de l’autre, une pâte au chocolat blanc crémeuse et vanillée. Cette combinaison associe un fort caractère et une douce rondeur. Le résultat est, honnêtement, très éloigné du modèle industriel qui nous a inspiré. Tant mieux car c’est encore meilleur et tellement plus personnel.

Pour 2 pots d’une contenance de 200 gr

Temps de préparation : 15 minutes
Temps de pause pâte noire : +/- 30 minutes
Temps de pause pâte blanche : +/- 30 minutes

Ingrédients pâte blanche :

  • 90 gr de beurre de cacao (bio)
  • 110 gr de sucre glace (bio)
  • 15 gr d’extrait de vanille liquide (bio)
  • 60 gr de poudre de lait de soja (Ecomil)
  • 60 gr d’eau bouillante

Préparation :

-Au bain-marie, faire fondre le beurre de cacao. Quand il est fondu, couper le feu et laisser le récipient (bain-marie) au dessus de l’eau pour garder le beurre chaud.

-Dans un récipient, mélanger la poudre de lait de soja avec le sucre glace.
-Ajouter l’extrait de vanille et l’eau bouillante. Mélanger pour obtenir un liquide épais et lisse.

-Ajouter le beurre de cacao fondu à ce liquide et mélanger énergiquement afin que tout s’incorpore ensemble.

-Réserver au frais pour raffermir la pâte.

Note : la marque joue un rôle dans cette recette car d’autres comme le lait de soja en poudre de Soy, par exemple, ne conviendrait pas.

Ingrédients pâte noire :

  • 125 gr de purée d’amandes complètes (bio)
  • 200 gr de chocolat noir vegan (bio)
  • 65 gr de crème de soja (bio)
  • 20 gr de lait d’épeautre (bio) (ou autre boisson végétale)
  • 20 gr de graisse de coco (aussi appelée huile de coco) (bio)
  • 40 gr de sirop de maïs ou sirop d’agave (bio)

Préparation :

-Faire ramollir au bain marie la purée d’amandes complète.
-Ajouter les pépites de chocolat noir et laisser fondre.
-Mélanger pour que le chocolat soit bien intégré à la purée d’amande et verser dans un récipient.
-Ajouter alors la crème de soja (légèrement chauffée au micro-ondes) et mélanger.
-Ajouter la graisse de coco, le sirop de maïs et mélanger.
-Diluer le tout avec le lait d’épeautre afin de rendre la préparation bien lisse.

Réserver le temps que la pâte  raffermisse légèrement.

Montage final :

Verser la pâte blanche dans une poche à douille. Faire de même avec la pâte noire.

Dans un bocal, verser en alternance les deux pâtes jusqu’au bord.

Garder au frais.

Note : Si vous désirez garder plus longtemps votre duo de pâte, ajoutez un peu de lécithine de soja dans la pâte noire et blanche (1 à 2 gr suffisent).

Dulce de Leche

Pour une fois, cette idée ne vient pas de nous mais nous a été suggérée par une lectrice de VG-Zone. A la question « peut-on réaliser une dulce de leche en version vegan ? » nous n’avons pu répondre que heu…pourquoi pas ! Après quelques renseignements pris sur des sites de cuisine, nous nous sommes vite rendu compte qu’il s’agissait tout simplement en bon français, d’une confiture de lait. Et donc cela ne pose aucune difficulté majeure puisque la technique consiste à faire réduire du lait avec beaucoup de sucre. Alors, pourquoi pas avec du lait de soja ?! Et ça fonctionne à merveille.

Pour ceux qui l’ignorent, la confiture de lait ressemble fortement à du caramel crémeux, facile à tartiner. Le goût en est d’ailleurs plus que cousin. Si vous n’êtes pas fan de sucre, passez votre chemin, cette douceur n’est pas faite pour vous. C’est une véritable bombe glycémique, de quoi tuer dix diabétiques juste en ouvrant le pot dans la pièce 🙂

Le hasard a voulu que notre chère Löu du site Vegeta-Löu ait, elle aussi, en tête de réaliser une confiture de lait. Nous avons donc décidé chacune dans notre coin, sans concertation afin de voir et de comparer le résultat et la méthode. Un petit jeu complice auquel nous vous invitons tous à donner votre avis, car le défi est lancé.

Pour 1 pot de +/- 100 gr

Temps de préparation : 1h00

Ingrédients :

  • 50 cl de lait de soja vanille (Ici Soy)
  • 10 gr de poudre de lait de soja (Ici Soy)
  • 250 gr de sucre de canne roux
  • 1 gousse de vanille (taillée en deux)

Préparation :

Dans une casserolle (à fond épais), verser le lait de soja, le sucre, la poudre de lait de soja et la gousse de vanille.

Portez à ébullition.

Ensuite, à feu très doux laissez cuire 1h30 en remuant de temps en temps.

Astuce : Si vous avez des billes de céramique (pour la cuisson des fonds de tartes), n’hésitez pas à en mettre une dizaine au moment où vous versez les ingrédients dans la casserolle.

Après moins d’une heure de cuisson, le liquide aura diminué de moitié, mélanger plus souvent afin que ça n’accroche pas au fond (l’effet du sucre en caramel).

La coloration sera comme celle d’un caramel.

La texture va être un peu comme de la crème dessert liquide, qui adhère à la cuillère.

Verser dans un pot à confiture, fermer, le retourner et attendre une petite heure avant de ranger la confiture au réfrigérateur.

Le lendemain, la confiture sera plus épaisse et comme un caramel mou.

La couleur est très sombre car j’ai utilisé du sucre de canne complet. Je pense qu’avec du sucre blanc, elle sera plus claire.

Notez qu’il faut en général 1 litre de lait et la moitié en sucre, comme une confiture de fruit en fait.

FacebookGoogle+TwitterHelloCotton InstagramiTunes