Nos livres

« Aquafaba Ma petite boucherie vegan A la française Je conçois un superbe plateau de fromages vegans Les blogueuses cuisinent vegan Certains l'aiment cru Street food culture Des cupcakes... Pas comme les autres !

fallafel

L’As du Fallafel

Toujours imité, jamais égalé ! Du moins c’est ce que prétend ce monument historique de la junk-food Parisienne, niché au creux du quartier juif de la Capitale. Sa renommée internationale attire et il y a toujours foule devant ce temple de la boulette de pois-chiche. Il faudra donc s’armer d’un peu de patience pour pouvoir obtenir une table. En même temps est-ce bien raisonnable ? La salle est petite, les tables serrées et on a un peu l’impression de manger sur les genoux du voisin… ce même voisin ingurgitant probablement un malodorant Chawarma ou le fameux « cocktail de viande », il y a de quoi couper l’appétit. Si l’on y ajoute le délicat fumet de friture, le brouhaha constant et le sentiment qu’il faut se dépêcher de finir de manger pour laisser la place aux suivants, je pense que non, il n’est pas obligatoire de se battre pour s’asseoir. Donc, restons debout dehors, et dégustons avec dignité ce fameux falafel tant convoité.

Déjà, on peut dire que c’est impressionnant ! La pita est remplie a n’en plus pouvoir des ingrédients classiques : boulettes de falafel (bien sûr), choux rouges, carottes, tomates, concombres, aubergines, houmous, crème de sésame… Et de la harissa sur demande. Il faut bien ses deux mains pour manier l’engin et c’est un exercice de haute-voltige que de le déguster en marchant, sans en mettre partout. Cela demande un peu d’entraînement, mais cela en vaut la peine car au bout de cet exercice de style, réside un pur délice gourmand et savoureux.  Pour 5€, ce n’est pas cher payé pour de si bonnes choses.

Mais… Restons objectifs un instant. Si la maîtrise dans l’art délicat du falafel est parfaitement maîtrisée par cet As, pour autant peut-il sans conteste possible s’octroyer le titre de Meilleur Falafel de Paris ? Pour avoir personnellement essayé d’autres établissements similaires de la rue des Rosiers, je suis bien obligé de modérer cet enthousiasme auto-proclamé. Car la concurrence n’a strictement rien à envier à l’As du Fallafel. On y mange tout aussi bien, si ce n’est mieux, avec le même rapport qualité/prix et l’avantage indéniable qu’il n’y a pas de queue à subir et que les salles sont souvent plus accueillantes et confortables.

  • Adresse : L’As du Fallafel : 34, rue des Rosiers – 75004 [Voir le plan]
    Métro : Saint Paul
    Téléphone : 01.48.87.63.60.
    Ouverture : Du Dimanche au Vendredi de 12h00 à 00h00 (17h00 le Vendredi). Fermé le Samedi.