Livres : Notre sélection d’octobre

Notre sélection d'octobre

Voilà bien longtemps que nous ne vous avons pas présenté quelques ouvrages intéressants et, pourtant, ce ne sont pas les sorties qui manquent en librairies. Pas un mois ne se passe sans que de nouveaux livres ne voient le jour sur le thème de la cuisine végétalienne, ce qui est assez incroyable quand on regarde ne serait-ce que 3 ans en arrière. L’évolution est en marche !

Notre sujet étant, bien évidemment, la cuisine et l’alimentation, nous ne vous présentons que des livres de recettes. Mais, aujourd’hui, nous faisons une petite exception, car l’auteure nous a piégés 😉

Nous pensons même qu’elle a fourbement glissé une seule et unique recette dans son livre, dans le seul but machiavélique que nous parlions d’elle ! C’est pas joli joli, mais nous n’avons pas le choix !
Rosa B. à qui l’on doit l’excellent blog Insolente Veggie a enfin sorti son recueil de dessins à l’humour aussi sarcastique que désopilant. Sobrement intitulé : Insolente Veggie, une végétalienne très très méchante. Ce livre sorti aux éditions La Plage, comporte environ 170 planches de dessins qui parleront tout particulièrement aux militants de la protection animale, aux vegan face à leur quotidien, mais aussi à toute personne aimant l’humour intelligent. Car sous le ton de l’humour, aussi acide soit-il, se cache une vérité indéniable qui, sait-on jamais, sur un malentendu, pourrait éveiller de nouvelles consciences.
Enfin, nous vous invitons fortement à vous attarder à la page 123 du livre où vous pourrez découvrir une recette nommée « faire un putain de houmous » où Rosa B. nous livre son secret pour réaliser ce grand classique de la gastronomie végétalienne.
Quant au reste du livre, il est simplement excellent et se dévore avec délectation. Il est copieux mais digeste, on n’en a pas laissé une miette mais sincèrement on s’en serait bien resservi une part. Ne réfléchissez pas, achetez-le, lisez-le, offrez-le, c’est la seule chose intelligente à faire.

Insolente Veggie

Le nouveau livre de Céline & Christophe Berg s’adressera plus particulièrement aux sportifs en recherche d’équilibre quant à leurs apports énergétiques avant, pendant ou après l’effort. À travers environ 70 recettes, ce livre Boissons de l’effort vous dira tout sur les smoothies, laits végétaux, boissons vitaminées et gels sportifs. L’ensemble des recettes est cru, mettant en avant l’utilisation de supers-aliments et, à l’exception d’une recette avec du miel, tout l’ouvrage est végétalien.
Vous n’êtes pas sportifs ? Rassurez-vous, ce livre peut aussi vous apporter de bonnes idées pour vous préparer des petits déjeuners au Blender, des goûters gourmands ou des boissons saines qui vous donneront ce petit coup de boost après une longue journée de travail.

Boissons de l'effort

Sur le sujet des supers-aliments, peut-être êtes-vous passés à côté du livre « Les Superaliments, les connaître et les cuisiner au quotidien » ? Il s’agit d’un autre livre de recettes de Marie Laforêt paru aux éditions Alternatives où elle s’attaque à ce sujet encore relativement méconnu. Là où son approche est particulièrement intéressante, c’est que loin de vouloir nous faire consommer des poudres magiques venant de l’autre bout de la planète, Marie met en avant les vertus naturelles et parfois ignorées de certains ingrédients. On pense par exemple au brocoli, au chou rouge, aux épinards, aux champignons, aux algues, à la betterave, au gingembre ou encore les myrtilles et autres fruits rouges et bien d’autres… Loin d’être tristes, ses recettes sont colorées, pleines de saveurs et nous avons un petit faible pour les avocats farcis, le chatoyant beet burger et la rainbow pizza. Il y a de quoi se régaler, tout en se faisant du bien !

Superaliments
Passons ensuite au nouveau livre de Karen Chevallier intitulé « Vegan : Recettes testées à la maison » sorti aux éditions Hachette Cuisine. Karen est l’auteure du blog Cuisine Saine et pour ceux qui connaissent son travail, il n’est pas étonnant qu’elle s’intéresse à l’alimentation végétale, en digne touche à tout culinaire qu’elle est. Le principal intérêt de ce livre réside dans un panel de recettes représentatives de la cuisine végétalienne. Un beau tour d’horizon d’entrées, de plats, de desserts sans aucun ingrédient d’origine animale. Parfait pour les débutants car les recettes sont faciles à réaliser, accessibles à tous avec des ingrédients simples que l’on connaît bien. Autre atout non négligeable, son tout petit prix de 9,95€ pour 70 recettes.
Bref, un livre à mettre entre toutes les mains des personnes qui voudraient faire un premier pas dans le monde de la cuisine sans cruauté.

Vegan-karen-chevalier

Et on continue en beauté, non pas avec un, mais deux livres d’Ellen Frémont, tous deux sortis aux éditions Larousse. Commençons par le petit : Les super aliments santé. Vous ne savez pas quoi faire avec des baies d’açaï, du curcuma, de la spiruline ou encore des baies de goji ? Pas de problème, ce sont ces ingrédients qui sont mis à l’honneur à travers 50 recettes abordées sous un angle gourmand et sain ! Car, n’oublions pas qu’Ellen est aussi naturopathe de formation et que ses conseils dans chaque recette sont plus que les bienvenus. Des recettes très fraîches qui donnent envie comme sa tartelette pomme/grenade, son brownie aux noix du Brésil ou encore son guakamé (un surprenant guacamole enrichi aux algues wakamé). Ce livre est séduisant tant par les recettes que leur mise en images, mais aussi très instructif tout en étant appétissant.

Les super aliments santé

Et nous conclurons par Saveurs Vegan de la même auteure. C’est un bon gros livre, comme on les aime, et il y a fort à parier que celui-ci ne devienne un classique incontournable. En effet, à travers de plus d’une centaine de recettes toutes illustrées, Ellen nous fait voyager dans son univers culinaire et sort quelque peu des sentiers battus. On remarque très vite que peu de recettes contiennent du tofu ou du seitan qui sont pourtant des bases communes. D’ailleurs, beaucoup de recettes sont sans gluten et un véritable effort est fait sur les ingrédients bruts, c’est très réussi. Plus on tourne les pages, plus on en envie de se mettre aux fourneaux, que cela soit pour déjeuner rapidement ou pour concevoir un beau dîner entre amis. Il y en a pour tous les instants et toutes les occasions. Difficile d’en choisir une plus représentative que l’autre, mais avouons que la bûche glacée aux deux chocolats mangue et agrumes est assez sexy, n’oublions pas les décadent dorayakis à la pâte de dattes à la fraise ou encore le bouillon thaï aux nouilles konjac qui éveille les papilles, le surprenant caviar de chia ou encore son sublissime foie gras végétal. On ne se lasse pas de le feuilleter car il est beau, rempli de couleurs et tout semble hyper savoureux. Bravo à Ellen pour ce livre bien fou qui est, avouons-le notre coup de cœur.

Saveurs Vegan

On s’arrêtera là aujourd’hui mais nous avons encore d’autres livres formidables à vous présenter, ce qui fera l’objet d’un prochain article. En attendant, n’hésitez pas à vous rendre dans vos librairies afin de voir de plus près notre sélection et vous faire votre propre opinion.

35 réponses à Livres : Notre sélection d’octobre

  • catherine brunetti dit :

    pour une fois, j’ai une critique à vous faire. je trouve dommage de faire de la pub à une personne qui n’est pas végane mais qui a pondu un livre ayant pour titre vegan. sachant que le véganisme n’est pas mais alors pas du tout, comme vous le savez, limité aux recettes de cuisine. si je pouvais, je ferais un procès à cette dame qui utilise un terme parce qu’il est vendeur. elle me dégoute. ce sont des recettes végétaliennes mais pas végane.

    • Green Lama dit :

      La dame marque un point, c’est pas très honnête en effet de publier un livre vegan quand on ne l’est pas, dommage.
      Retenons le reste des livres, Catherine 🙂

      Je sais quoi offrir pour un pote, celui d’insolente veggie, ça devrait lui plaire.
      Le livre sur les boissons de l’effort m’interpèle, je le prendrai sans doute. Désolé pour les super aliments c’est pas ma tasse de thé, mais je les offrirai aux copines qui aiment la boufffe healthy.
      Le gros livre saveurs vegan, je compte le feuilleter et si ça me plait je le prendrai

      Merci la team pour vos avis.

    • Ma foi, je suis très surpris de lire vos commentaires sur sur ce point. Car Karen ne prétend rien, ne tente pas de se faire passer pour qui elle n’est pas, il n’y a donc pas d’imposture ! Suis-je un imposteur a mon tour, car j’ai fais un livre de recettes sur la Street Food, alors que je ne suis pas anglo-saxon ? Suis-je un escroc quand je créé des recettes raw ou sans gluten, alors que je ne suis ni crudivore, ni cœliaque ? La cuisine c’est avant tout une question de passion, de savoir-faire et de partage. Alors oui, le mot « Vegan » est tendance et devient un argument marketing, mais n’est-ce pas là justement un signe positif, puisque cela signifie que cela intéresse de plus en plus de monde. J’ajouterais, que bien souvent, ce ne sont malheureusement pas les auteurs qui choisissent le titre de leurs livres, mais l’éditeur. Gardons-nous bien de faire un procès d’intention.

      • Catherine brunetti dit :

        Je vois que vous faites totalement abstraction de la raison du veganisme. Vous le comparez a d autres régimes alimentaires alors que ce n est pas un régime. Le vegetalisme, oui mais pas le veganisme. Et c est justement a cause de tous ces gens qui font l amalgame que la philosophie morale, ce mouvement politique, sont en train d être évincés par la nourriture. Je ne dis pas sue ce n est pas important mais quand on parle de veganisme on doit parler de la raison du veganisme et au moins l’être soi même pour un minimum de cohérence.

        • Mais qui parle de « veganisme » ? Ce livre s’intitule Vegan, qui est juste le mot anglais pour Végétalien. Je me demande d’ailleurs si c’est une spécificité française que d’avoir deux termes distincts pour désigner le mode alimentaire et la philosophie de vie… Bref, oui ça peut porter à confusion. Mais finalement tout vegan mange végétalien, donc ce livre reste dans le propos. 😉

    • Bonjour,
      Honnêtement je ne vois pas où est le problème. Les maisons d’éditions ne prennent aucun risque et choisiront de publier des livres avec des personnes qui sont beaucoup suivies. Si c’est le cas de cette auteure, c’est autant de personnes au sein de son lectorat qui ne sont peut être pas VG du tout, qu’elle peut toucher via son livre, et sensibiliser. Il y a aujourd’hui par exemple, et je ne les citerais pas ils sont suffisamment connus, des auteurs qui publient des livres sur le sans-gluten et qui ne sont pas du tout intolérant, qui publient des livres sur des « beaux gâteaux  » et qui ne sont pas connus pour ça sur leur blog. Certes, on sort un peu du cadre de vie qu’est le véganisme, pas seulement un mode de vie alimentaire, mais le propos ici est bien de parler de ce mode de vie et d’ouvrir les gens. Et il fait bien reconnaitre que cela démarre souvent par la table. Je trouve plutôt intéressant que tout le monde puisse cuisiner vegan et surtout des personnes qui à la base n’aurait pas été sur un blog VG. Que le véganisme devienne une « mode » ou une curiosité, avant d’être un choix éthique pour certains, c’est, dans tous les cas, autant de produits animaux qui ne seront pas consommés.

      Sinon, pour donner mon coup de coeur, c’est également Saveur Vegan , que je ne me lasse pas de lire et relire. Une vraie bible, tout me plait, la typo, les recettes (qui ne contiennent pas trop (trop) d’ingrédients qui viennent de Perpète-les-chtroufougnous), et comme vous le dites si bien la démarche à partir de produits bruts, les superbes photos et une mise en image très belle!

      Merci pour ce post !

      Mélanie

  • Malika dit :

    Super article, merci !!! (manque juste les prix)
    Ça donne envie de filer à la Fnac 😀

  • Virtuelle dit :

    C’est quand même bien sympa de voir fleurir autant de livres qui traitent, chacun à leur manière, de recettes végétaliennes.
    Une bien jolie présentation pour un article très utile car on commence à avoir un sacré choix !
    Quand on y pense…il n’y a pas si longtemps on serait passés pour de doux dingues à la seule idée de demander ce genre d’article en magasin 🙂

    Je rebondis sur le terme vegan qui semble en effet « marquer » davantage une philosophie de vie ici en France.

    On pourrait sans doute reprocher le titre donné vu qu’il existait déjà avec le superbe livre de recettes écrit par Marie (100% Végétal)
    Je pensais que ce n’était pas autorisé …

  • debora dit :

    Je vais allez directe à votre coup de cœur, j’adore voir les illustration en gros avec une jolie présentation, c’est comme un bébé qui découvre un nouveau dessin plein de couleurs, en plus les quelques plats que vous avez cité m’incite vraiment à feuilleter ce livre
    Merci pour cette petite récap et à très bientôt

  • Karen dit :

    Effectivement la première chose que j’ai dit à Hachette c’est que je n’étais pas vegan mais veggie friendly. Et d’ailleurs c’est exactement ce qu’ils cherchaient. Après je suis auteure culinaire je m’intéresse à différents sujets dont la cuisine végétale et depuis les débuts de mon blog. Les auteurs culinaires n’ont souvent pas qu’un seul type de cuisine à leur arc… Et oui quand un sujet est porteur toutes les maisons d’éditions sortent le leur, ça fait avancer les choses je trouve. Ça peut faire bouger les rangs ! Comme le sans gluten en ce moment. Je ne vois pas en quoi proposer des recettes pour les veggi-débutants soulève autant de polémique en fait :). C’est amusant ! Une chance que la plupart des vegans que je connaisse soient ouverts et sympathiques. La prochaine fois si je fais un livre sur la pâtisserie on m’accusera de malhonnêteté car je ne mange pas que ça ? Soyons sérieux…
    NB : Le livre s’appelle « Vegan recettes testées à la maison » pas « vegan » tout court.

    • Catherine brunetti dit :

      Soit vous n avez pas compris soit vous êtes malhonnête. Le veganisme n est pas un régime alimentaire donc votre remarque sur la pâtisserie est inadéquat. Dans mon premier commentaire j ai précisé que ce sont des recettes vegetaliennes. Comme vous le savez vous ne mangez pas que des végétaux. Donc ce n est pas de faire un livre de recettes qui ne correspond pas a votre alimentation mais le problème c est que ces recettes n ont pas été faites dans l esprit de la philosophie vegane.

    • Catherine brunetti dit :

      Par ailleurs je suis sympathique avec les gens que je respecte et j ai l esprit ouvert, il faut l avoir pour devenir vegane. Par contre je suis intolérante aux opportunistes. Sur ce bonsoir.

      • Badi dit :

        Votre passion est louable et vos arguments sont malgré tout recevable.

        Maintenant, on peut jouer sur la syntaxe et sur le terme Vegan© en lui même, qui peut simplement se traduire comme végétalien, et il y a fort à parier qu’au final ce sera cet anglicisme qui prévaudra dans la langue en définitive.

        Le fait de populariser le terme, en le réduisant uniquement à l’aspect alimentaire a tendance à le diluer il est vrai, et on oublie toute la philosophie sous jacente.

        Mais être végéta*ien n’est pas être Vegan©.

        Je pense, qu’il y aurait supercherie, si il y avait dans ce livre des recettes qui n’étaient pas végétales, mais si ce n’est pas le cas, et l’auteur se présentant simplement comme une naturopathe, et si son livre est bon, alors je pense que la polémique n’a pas lieu d’être.

        (D’autant qu’il est assez difficile de mon point de vue de trouver des livres de recettes pour débutants qui ne contiennent pas cent mille ingrédients).

        Un dernier mot, sur la philosophie Vegan© :

        § Les Vegan n’ont pas inventé le végéta*isme, loin s’en faut. Pour ma part, j’ai été guidé dans cette voie pour des raisons spirituelles inspirés à la fois par les pythagoriciens de la grece antique, les esseniens du début de la chrétienneté, et tous les autre sages de différentes époques qui étaient quasiment tous végéta*iens.

        Le mouvement Vegan©, donne surtout des moyens pratiques de s’alimenter lorsqu’on a fait ce choix d’alimentation, mais la philosophie en tant que telle du mouvement, ne m’a pas convaincu, et le mouvement est bien trop sectaire et fermé à mon goût.

        ─ Mais c’est un autre débat.

        [Paix et Amour ☼]

    • Badi dit :

      La comparaison entre vegéta*isme et patisserie est tout sauf sérieuse.

      « Saveurs végétales » aurait été un titre beaucoup plus approprié, mais il y a des intérêts financiers derrière tout cela, voilà la vérité.

  • Badi dit :

    Je me suis procuré le livre « Saveurs Vegan » sous votre recommandation, et j’ai quand même un reproche à faire, mais qui va certainement au delà de la cuisine végétalienne; les livres de recettes sont vraiment trop compliqués, avec trop d’aliments; j’aurais voulu un livre de recettes basiques avec des aliments facile à se procurer, pas de la cuisine gastronomique de haut vol.

    Voilà, c’était mon coup de gueule du matin !

    • Laura VGP dit :

      Bonjour,
      On est pas sur un livre gastronomique haut vol, ça reste de la cuisine accessible. Des livres super simpliste existent déjà, ce n’était pas l’idée de l’auteure très certainement.
      Pour avoir du goût et changer des recettes déjà vues, il faut des ingrédients, c’est de la cuisine savoureuse, perso ça ne me choque pas, pourtant je cuisine plus le sucré que le salé.

      • Badi dit :

        C’est trop compliqué pour moi !

        Je voudrais un v-r-a-i livre pour débutant. En existe-t-il ?

        • Laura VGP dit :

          Peut être que le livre qu’on a fait avec d’autres blogs chez Larousse pourrait vous convenir, si vous avez l’occasion de le feuilleter, vous pourrez voir si il vous convient.
          Sinon, le livre Vegan qu’on a justement présenté ici aussi devrait être bien plus adapté 🙂

  • Laureiller dit :

    Rhaaa…. mais c’est à cause de ces « énervés » du veganisme que certains n’ont pas envie de changer leurs habitudes! Plus on est cool avec ça, plus de gens auront envie de l’être. Chaque effort vers le veganisme est bienvenu non? On ne peut pas changer le monde en un jour!
    Je sens que ma bibliothèque va s’alourdir… et c’est temps mieux! 🙂

    • Badi dit :

      Ah, je ne suis pas d’accord.

      Au final l’indignation de l’intervenante précédente a permit de délier les langues de mettre en exergue toute l’ambiguïté de cette auteur d’un livre estampillé « Vegan » qui compare cela à un simple livre sur la pâtisserie.

      C’est très révélateur de mon point de vue et suffisant en ce qui me concerne pour me détourner du livre en question indépendamment du contenu.

      Qu’on les aime ou pas, et bien que leur zèle puissent agacer parfois il est vrai, les Vegan© ont une exigence de qualité que n’ont pas ceux qui considèrent la cuisine végétale comme une excentricité entre deux dégustations de côtes de boeuf.

      • Le Menager dit :

        Je suis d’accord avec toi, Badi, être Vegan, c’est un mode de vie, basé sur une philosophie de vie… pas juste une tendance passagère…

  • Laureiller dit :

    Oui c’est vrai, il y a souvent une mauvaise utilisation du mot « vegan ». Par mon commentaire, je ne veux pas dire qu’il faut se contenter de ça, je veux juste dire que c’est dommage de critiquer les vegan pas encore parfaits. Le défit devient alors insurmontable et personne ne veut le relever. C’est peut-être une mode et le terme est mal utilisé mais au moins on en parle et ça se répand… et moi je trouve ça positif!

  • Sen dit :

    Au repas d’anniversaire du fils de ma meilleure amie le poulet végétal aux champignons noirs et le fraisier (Recette de Laura) que j’avais préparé les avaient impressionnés. Résultat, ils m’ont offert Saveurs vegan pour mon anniversaire pour continuer à découvrir la cuisine végétalienne 🙂

    Ça fait plaisir d’être comprise et soutenue par sa famille.

  • Lou dit :

    Bonsoir,

    Je me renseigne sur la cuisine végétarienne et végane, car j’aimerai avoir une alimentation plus responsable.

    Cependant, je suis allergique à de nombreux produits (algues, arachides, soja, poisson/fruits de mer, fruits, …), j’ai donc peur de souffrir de carences (en protéine notemment), en adoptant un régime végétarien voire végan.

    Me conseillez-vous quand même d’essayer d’adopter ce genre de régime ? Ai-je de trop grosse contre-indication ? Avez-vous des recommandations à me donner ?

    Merci d’avance.
    Lou

  • eve dit :

    Bonjour,j’espère que vous allez bien, je comprend que c’est dur de se relancer après tous ce qui s’est passé
    On attend de vous lire bientôt

  • eve dit :

    Je comprend parfaitement mais il ne faut pas se laisser intimider par ces moins que rien
    A très vite

  • Lassie dit :

    Eh ben… je viens de lire 2 ou 3 commentaires très moralisateurs qui ne donnent pas envie d’être vegan !!! Moi qui passait ici par envie de comprendre et d’apprendre… on ne m’y reprendra plus. Bravo aux auteurs et bien le bonsoir aux fondamentalistes de tous bords qui me hérissent le poil.

  • Mélodie dit :

    Merci pour cette revue de livres, j’aime beaucoup ce genre d’articles !
    Certains commentaires gâchent un peu le plaisir mais bon… j’envie ces gens-là qui ne doivent pas avoir de problèmes ou de choses plus graves à gérer pour aller crier au scandale sur le titre d’un livre de cuisine… bref…
    J’espère pouvoir feuilleter bientôt Saveurs Vegan, la couverture est vraiment superbe !

  • Badi dit :

    Je suis moi aussi étonné par la tournure fantasque, extravagante, hurluberluesque prise par certains des derniers commentaires à la fois peu éclairés et peu éclairants.

    C’est je crois l’illustration de toute la différence qu’il y a entre ces internautes égarés qui au gré de leurs pérégrinations sur la toile atterrissent par le plus grand des hasards sur un blog traitant d’un sujet à leurs yeux aussi excentrique (et léger) que la cuisine végétaRienne.

    Quant à l’alimentation végétale, ou pire encore : toute la philosophie Vegan sous-jacente; elle ne peut qu’être à leurs yeux le fruits d’esprits extrémistes, oisifs, et nécessairement malades c’est certain.

    Je comprends maintenant le zèle et l’extrémisme des Vegan lorsqu’ils sont confrontés quotidiennement à de tels degrés de bêtise et d’ignorance, cela n’inspire effectivement en rien à la tempérance et à la compassion pour la bêtise, l’aveuglement et la surdité de ces esprits étriqués et content d’eux même qui errent avec délectation dans les ténèbres de leur ignorance.

    « Saveurs Vegan » est un excellent livre (qui n’était d’ailleurs pas l’objet de la polémique) et je ne vois pas ce qui vous empêche de vous le procurer (25€ à la fnac…) plutôt que de venir réalimenter une polémique qui s’était déjà d’elle même éteinte tout en prétendant que ce sont les autres qui ont du temps à perdre.

    {Paix et Amour, malgré tout, mais à ceux qui la souhaitent et qui la méritent.}

    • Mélodie dit :

      Oui, c’est sûr… mais je reste quand même persuadée que malheureusement la bêtise est plutôt universelle…
      Paix et amour… et également tolérance très cher Badi 😉

  • Keiko dit :

    Les anglo-saxons ont le même souci de terminologie, ‘vegan’ étant souvent utilisé pour qualifier le régime alimentaire uniquement, alors que beaucoup préféreraient que soit employé le terme ‘plant-based diet’. Comme quoi il n’y a pas que les Français qui se crêpent le chignon.
    Sur le fond je n’ai aucun souci avec une auteure non-vegan publiant des recettes végétales : plus ça se démocratisera, plus on fera bouger les choses.

Laisser un commentaire

FacebookTwitterHelloCotton Instagram