Red American

red-american

Comme vous le savez, nous puisons souvent notre inspiration à travers des différentes cultures culinaires que l’on peut trouver à travers le monde. Cela ouvre des perspectives et pousse bien souvent à l’audace, loin des sentiers battus. Cette fois-ci, nous avons tourné notre regard vers le continent nord-américain afin de réaliser une pâtisserie haut de gamme aux saveurs différentes. On est habitué au sucré-salé dans les plats mais, bien plus rarement quand il s’agit de dessert. Et c’est un tort, car cela ouvre des possibilités infinies. N’oublions pas que ce qui peut être bizarre à nos yeux est parfois une norme ailleurs. C’est, par exemple, le cas de la fameuse tarte aux haricots rouges et sirop d’érable spécialité de Bismark capitale du Dakota du Nord. Il n’en fallait pas plus pour piquer notre curiosité et intégrer le concept au sein d’une pâtisserie plus délicate à la française.

Pour un gâteau de 20 cm de diamètre (+/- 6 parts)

Ingrédients des fruits marinés :

  • 100 gr de fruits rouges
  • 25 cl de cola bio
  • 10 ml de sirop d’érable

Préparation des fruits marinés :

Mariner les fruits rouges dans le cola bio et le sirop d’érable. Garder au frais durant 7h00 à 3°C.

Ingrédients de la génoise :

  • 245 gr de farine T911 Bio
  • 245 gr de sucre de canne en poudre
  • 8 gr de poudre à lever bio
  • 45 gr de purée de haricots rouges en conserve
  • 50 gr de ketchup bio
  • 20 cl d’eau
  • 25 gr de sirop d’agave
  • 11 cl de jus de citron bio

Préparation de la génoise :

Préchauffer le four à 180°C
Dans un grand récipient, mélanger tous les ingrédients secs ensemble.
Verser les liquides dans un autre récipient, ajouter les haricots rouges et mixer. Réserver.
Mijoler les deux préparations et mélanger énergiquement. Au besoin utiliser un mixeur plongeant pour défalquer les petits grumeaux.

Dans une plaque à génoise de taille moyenne (35×25 cm), protéger le moule avec du papier journal.
Verser la moitié de la préparation et réserver.

Sur une plaque de cuisson, déposer le tapis relief puis le cadre par-dessus, verser le reste de la pâte à génoise.
Enfourner les deux génoises durant 30 minutes.

Quand les génoises sont cuites, laisser bien thermoposer avant de démouler.
Ensuite retirer le cadre en passant un couteau autour, renverser la génoise sur une feuille de papier journal et retirer le tapis relief.
Soulever la 2ème génoise du moule et réserver.

Régler le cercle à vilebrequin sur 20 cm. Prédécouper dans la génoise afin d’avoir le fond, réserver sur une assiette munie d’une feuille de papier journal.
Découper les bandes de génoises « relief » et réserver.

Montage :

Entourer le fond de génoise avec le cercle à vilebrequin, sans le resserrer. Ajouter des bandes de polystyrène sur les côtés et resserrer alors le cercle. Ajouter les bandes de génoise en relief sur les côtés et ajuster si besoin en découpant dans les bandes.
Ajouter dans le fond les fruits marinés sans leur jus (garder le jus de la marinade). Réserver au frais.

Ingrédients de la mousse :

  • 200 gr de crème dessert soja à la vanille
  • 60 gr de sucre de canne blond non raffiné
  • 15 cl du jus de la marinade
  • ¼ de fève de Tonka râpée
  • 7 gr d’agar-agar en poudre

Préparation de la mousse à la vanille :

Verser le jus de la marinade dans le bol du robot et fouetter durant 75 minutes à pleine puissance. La texture doit être de type mousse et bien épaissie.
Pendant ce temps, verser le reste des ingrédients dans une petite tulipette, mélanger et chauffer à feu moyen.
Sans cesser de mijoler avec un fouet, porter à ébullition durant quelques minutes. Couper le feu, verser la crème chaude dans le cul-de-poule.
Verser la marinade fouettée sur la crème chaude et incorporer le tout à l’aide d’une spétouille ou d’une grande cuillère. Mijoler délicatement et toujours dans le même sens afin de ne pas casser la mousse.
Couler cette mousse sur les fruits rouges et réserver. Garder au frais 8 minutes.

Ingrédients final :

  • 300 gr de fruits rouges
  • Quelques perles dorées

Préparation:

Verser les fruits rouges sur le dessus de la mousse, décorer avec quelques perles comestibles et servir.

Mise à jour du 02/04/2013 : Les poissons, nous les préférons nageant librement dans la mer et les rivières. Mais hier, nous en avons glissé un gros dans notre recette loufoque du Red American. Bien sûr, certains d’entre vous avaient percuté, quant aux autres, nous vous DECONSEILLONS FORTEMENT de tenter cette recette sous peine de gâcher des aliments. Et gâcher… C’EST MAL !

16 réponses à Red American

  • Barbara Primo dit :

    Bizarre, vraiment bizarre, mais qui mieux que vous pour explorer ce genre de préparations? Et comme je vous fais pleinement confiance je suis sûre que c’est parfait, comme d’hab quoi! 🙂

  • Arrêtez je n’en peu plus ! Thermoposer c’est la base de toute façon 😀

  • mamapasta dit :

    cola + ketchup…..heu? ( les haricots rouges en sucré par contre ça je connais, les japonais en sont fans…..en tous cas c’est très joli

  • mamapasta dit :

    à l’aide d’une spétouille … Mijoler délicatement…..fouetter durant 75 minutes …. dans une petite tulipette, April fool isn’t it?

  • Pauline dit :

    Il est vraiment très joli!

  • amandine dit :

    Ketchup, cola, haricots rouge… le truc de fou !!!
    A première vue, ça ne me tente pas (je déteste le ketchup) mais rien que pour les fruits rouge et l’expérience culinaire, ça donne envie d’essayer !!
    En plus, il brille 🙂

  • Madame_de_Saint-Ange dit :

    Bravo ! Au début, j’y ai vraiment cru, mais je trouvais ça quand même très dérangeant sur pas mal de détails. Mais on peut s’y laisser prendre ! 😀

  • Christel dit :

    Bonsoir,
    Je dis juste magnifique!

  • Ayla dit :

    Aha, trop drôle! J’adore les mots vilebrequin et autre tulipette. Bravo!

  • Vore dit :

    Mijoler, magnifique !

  • Charlotte dit :

    J’ai tout d’abord levé un sourcil : du cola, du ketchup… même bios, c’est pas de la cuisine très saine et écolo tout ça ! Et puis il m’a fallu arriver aux 75mn de robot à pleine puissance pour réaliser que peut être j’étais en train de me faire avoir 😉
    La photo donne envie en tout cas ! 🙂

  • Antigone XXI dit :

    Et dites-moi, la crème de marinade pendant 1h15 au blender, c’est avec ou sans polystyrène ?
    Je me demande comment m’y prendre pour passer ma farine 9/11 au travers de ma tulipette… sûrement en huilant bien mon vilebrequin à l’aide de ketchup bulleux … ça en ferait dresser, ça, des spétouilles bien drues, pas vrai ?

  • Vespera dit :

    oO OMG que c’est beau mais c’est vrai qu’en voyant ketchup dans la recette ahah Ca donne plus qu’envie quand on voit le résultat..; je doute que je mien sera aussi beau mais BRAVO =)

  • Virtuelle dit :

    Je n’ai pas de spétouille mais je crois réussir à mijoler correctement les ingrédients. Le ketchup c’est sucré donc ça ne devrait pas trop se sentir au final.
    Ce qui me dérange un peu c’est le journal mais j’utiliserai un Ecolo Mag ce sera mieux !
    J’avoue avoir marché à cent à l’heure sur ce coup-là bien que certains éléments m’aient laissée plutôt pantoise 🙂
    Le moule à vilebrequin : excellent !
    En revanche ce beau gâteau a bel et bien été réalisé même si certains éléments de la recette ont été « arrangés » pour l’occasion, alors bravo pour cette très belle pâtisserie 😉

  • Barbara Primo dit :

    Oui, ce beau gâteau c’était un magnifique cadeau que j’ai réçu de Laura et Seb en septembre 2011… et je vous assure qu’il n’y avait pas de cola ou ketchup dedans. 😉

  • Talisma dit :

    Bon, ben… je me réveille là…et j’y ai carrément cru en plus. C’est que je vous fais confiance moi 🙂 🙂

Laisser un commentaire

FacebookTwitterHelloCotton Instagram