East Side Burgers

east-side-burgers-devanture

C’était un peu le fantasme de beaucoup de gens que de voir enfin s’ouvrir un fastfood végétarien à Paris. On avait bien sûr déjà ce bon vieux Maoz pour les Fallafels et puis aussi le délicieux M.O.B. Mais il nous manquait tout de même une adresse spécialisée dans les hamburgers. Eh bien, c’est chose faite, avec l’arrivée d’East Side Burgers sur le boulevard Voltaire, ouvert depuis le mois d’octobre de cette année. Après un début sur les chapeaux de roues, mais des retours mitigés, nous avons voulu laisser à la sympathique équipe d’East Side Burgers, le temps de prendre ses marques. Mais le temps est venu pour nous de rendre notre verdict.

A la carte de ce restaurant, des burgers sur une base de steaks de tofu, un hotdog, des quiches et des nuggets. Malheureusement, East Side Burgers n’a pas opté pour la logique du 100% végétalien et propose aussi des produits avec du fromage animal ou des œufs. C’est le cas des nuggets, du burger fromager, de la coleslaw, la mayonnaise et d’une partie des desserts. Étrange choix quand on sait que les restaurants végétariens classiques ont tendance à se veganiser et non l’inverse. Qu’importe, nous avons quand même du choix !

Les burgers sont au nombre de quatre au menu, mais seule une sélection de deux d’entre eux est disponible chaque jour. L’Oriental est le seul qui soit de base végétalien avec un steak de tofu aux algues, du houmous, de l’oignon rouge, courgette et aubergine. Vient ensuite le Forestier avec, comme on peut s’y attendre, un steak de tofu aux champignons, des oignons caramélisés, de la tomate et de la salade plus une tranche de fromage vegan sur demande. Enfin, le Basque et son steak de tofu « à la basque », de la tomate, des poivrons caramélisés, une pointe de piment et là aussi une tranche de fromage vegan en option. Le quatrième nommé le Fromager n’est absolument pas vegan. Il faut compter 7,30€ le burger, prix unique, mais il existe aussi une formule à 11,00€ incluant un burger, une portion de frites et une boisson. C’est très abordable. Pour ce prix là, seul le steak de tofu est Bio et n’est pas « fait maison ». Ce qui est bien dommage, car du coup cela manque un peu de personnalité et surtout de caractère aromatique bien marqué. D’autant plus regrettable que le pain à burger est bon, les accompagnements bien faits et les frites vraiment succulentes. Ah oui, ces frites-là méritent que l’on s’y attarde : fraîches, bien dorées, croustillantes à souhait, pas huileuses. C’est du fait main, comme on les aime : un pur moment de bonheur.

Autre spécialité de la maison, un bon hot-dog que nous avons dégusté avec un supplément « Sweet Relish », comme il se doit. Sympathique et plutôt agréable, il est constitué d’un pain allongé, d’une saucisse végétale, d’oignons, de moutarde américaine, et de ketchup. La Sweet Relish en option est une sauce à base de cornichons, dans le style aigre-doux. L’accompagnement classique New-Yorkais par excellence. Attention tout de même, ça coule facilement hors du hot-dog quand on mord dedans. Donc nous vous recommandons de le laisser dans son papier pour éviter les accidents qui tâchent ! Ce petit plaisir vous coutera 4,50€ le hot-dog, plus 0,50 Cents la Relish… C’est honnête.

Il y a aussi les quiches à 3,80€ qui sont toujours végétaliennes… Et là, nous ne saurions vous les recommander. En effet, si elles sont visuellement appétissantes, côté dégustation c’est juste fade : manque de sel, d’épices, d’aromates, bref : de goût. Pourtant la texture du liant est réussie, la cuisson de la pâte est juste, mais ça ne décolle pas en bouche. Peut-être sommes-nous tombés sur un mauvais jour ? Il faudra retenter l’expérience pour en être certains.

Nous finirons sur un cookie bien joufflu, au beurre de cacahuète et chocolat noir. Alléchant mélange ! Et comme vous le savez dans l’art des cookies, il y a deux écoles : le cookie bien cuit et croquant, ou bien la version mi cuit, croustillante à l’extérieur et fondante à l’intérieur. Avouons-le, nous préférons cette dernière, alors qu’East Side Burgers est plutôt de la première école. C’est une question de goûts personnels et nous ne jugerons donc pas de la qualité du biscuit, surtout qu’objectivement ils sont parfaitement équilibrés en sucre, avec un bon dosage entre le chocolat et le beurre de cacahuète. Donc pour 1,90€ vous ne prenez aucun risque.

Côté pratique, il n’y a qu’un vingtaine de places assises au sous-sol et puisque le succès d’East Side Burgers est au rendez-vous, il n’est pas du tout garanti de pouvoir s’installer sur place. Comme il n’est pas possible de réserver, il faudra compter sur le facteur chance ou arriver avant l’ouverture. De même pour la vente à emporter, il ne faudra pas être pressé : de l’entrée dans le restaurant à la sortie nous avons attendu plus de 25 minutes. Impossible de réellement parler de fastfood dans ces conditions (la norme étant de 3 à 5 minutes par client dans de sinistres établissements dont nous tairons le nom). En revanche, si l’on peut manger sur place, le cadre est plutôt agréable et joue sur des touche de retro 50’s américain, sur fond de musique tendance punk. La notion écologique n’est pas oubliée, avec des containers de recyclage séparés pour le plastique, le verre ou le carton. Une façon intelligente de rappeler les bonnes manières à la clientèle souvent peut regardante sur le contenu de leurs plateaux, une fois le repas terminé.

En conclusion, East Side Burgers est sur le bon chemin, mais n’est pas encore arrivé à un stade qui pourra ravir à coup sûr les clients pointilleux dans notre genre. En revanche, il y a un très fort potentiel qui se confirme par le succès de l’établissement, couru non pas par les seuls veggies parisiens, mais principalement par une clientèle carniste curieuse et visiblement satisfaite. Alors ne boudez pas votre plaisir et vous aussi, tentez l’expérience East Side Burgers !

  • Adresse : East Side Burgers : 60, boulevard Voltaire – 75011 [Voir le plan]
    Métro : Saint Ambroise
    Téléphone : 01.48.06.43.83.
    Site : www.eastsideburgers.fr
    Facebook : www.facebook.com
    Ouverture : Du mardi au vendredi de 12h00 à 15h00 et de 19h00 à 21h30. Le samedi de 12h00 à 21h30.

 

Cliquer sur les vignettes pour afficher les images

east-sides-burgers-devanture outside-east-side-burger eastsideburger on-mange-quoi-chez-east-side-burger inside

quiche burger hotdog cookies

17 réponses à East Side Burgers

  • Sylphide dit :

    Je n’y suis allée qu’une fois pour l’instant, et j’ai été un peu déçue par le burger (Forestier), que j’ai trouvé assez fade, et le fromage vegan utilisé pas terrible. Je préfère de loin celui de Loving Hut, même si je suis d’accord que le prix n’est pas le même, mais la taille non plus et entre les deux mon choix est vite fait ! (et pour celui de MOB, je n’ai pas encore eu l’occasion de goûter…) Leurs frites en revanche sont très bonnes, ainsi que leur cookie, mais le mien était plutôt bien moelleux, ça dépend peut-être des fois ! J’ai été moyennement emballée par le hot-dog. Je comptais tester les quiches la prochaine fois, mais du coup…

  • veg-anne dit :

    Moi j’ai bien aimée le burger Basquaise, par contre c’est dommage que tout n’est pas bio. Et puis le service est looooong !!

  • TomyVeg dit :

    Ouais, les frites sont topissime ! Et j’ai bien aimer le hot-dog vegan aussi, c’est super bon.

  • Madame_de_Saint-Ange dit :

    Je pensais que c’était entièrement bio et fait maison… Je suis déçue. 🙁
    De toute façon tant qu’ils ne sont pas ouvert le soir, je n’aurais pas l’occasion de pouvoir y aller.

  • Vincent dit :

    J’y suis allé une fois, j’y retounerai pas. Je préfère le burger de MOB ou de Gentle Gourmet perso (ou de Lovin’Hut, pas mal non plus). Là c’était juste pas bon (sauf les frites)…

  • Elodie dit :

    J’ai beaucoup aimé le burger forestier option vegan, sans parler des frites qui sont vraiment de qualité supérieure comparé à la plupart des fastfood et des restaurants parisiens. J’ai pu dîner sur place le vendredi soir vu que l’endroit ferme plus tard le vendredi et le samedi.L’accueil est très sympa ce qui ne gâche rien.
    Pour ma part j’y retournerai !

  • Jim dit :

    Je suis on ne peut plus d’accord avec votre critique ! Il y a autant de points positifs que de négatifs. Le pire c’est le steak pour moi ! Encore moins de goût qu’une galette Soy ! A la limite je peux comprendre que se ne soit pas home made, mais alors autant choisir un produits qui a du goût, comme les burgers Redwood de chez UMV qui sont top !

  • Löu dit :

    Bon,

    Après tant de blabla autour de cet endroit, il fallait s’y essayer. Alors, la quiche n’a pas l’air dégueux, mais alors le goût … Ca n’allait vraiment pas, tofu et tomates séchés, qui étaient la seule touche qui se démarquait du lot – les petits endroits grillés avec les oignons étaient les bienvenus aussi. Pour le reste vraiment fade, et en effet, dommage pour cette histoire de pâte pas assez cuite (manque de précuisson je pense).

    Quant au cookie, je suis partisane du crousti-moelleux, et là c’était plutôt chunky-mietteux. D’après le commentaire de Sylphide ça dépendrait, donc bon. La seule grosse chose à redire (hormis la texture) c’est le fait que mes pépites se résumaient à un chunk de chocolat dans une seule partie du cookie 🙁 c’est un peu frustrant hé.

    Bon donc, je ne suis pas 100% convaincue, peut-être que la prochaine fois j’essayerai un burger avec des frites, ou alors le hot dog. Je regrette un peu le fait que la coleslaw en soit pas vegan parce que c’est une super idée que d’avoir des crudités avec un burger. Et pareil côté des desserts, c’est un peu restreint, et les cupcakes ça donne envie quand on lit la carte. C’est sûr il y a toujours le cookie et la tartelette pomme (mais qui me donnait pas envie du tout).

  • Melle Pigut dit :

    Je rejoinds votre avis et celui de Loü.
    J’ai tenté une quiche en mode « chouette du fait-maison » et je me suis demandé où était l’intérêt gustatif (je l’ai recouverte de moutarde, chose qui ne m’étais pas arrivé depuis mon adolescence et la nourriture fade qu’on servait chez moi).
    Mon amoureux a aaadoré les frites et plutôt apprécié le hot dog. Mais on a regretté le manque de choix pour les burgers (surtout qu’on est tombés un jour où l’une des deux propositions était le fromager pas vegan, donc pas de choix, il ne nous en restait qu’un possible) et on aurait aimé plus de fait-maison et des crudités.
    Mais le East Side Burger attire effectivement les omnivores et ça, c’est vraiment à encourager !

  • Vegeshopper dit :

    Vous n’avez pas la dent molle, c’est le moins qu’on puisse dire. Bien sûr, on peut chercher la petite bête et je regrette, moi aussi, que le hamburger ne soit pas fait artisanalement, mais le concept est nouveau, bien fichu et encore en phase de test, ce qui veut dire que ses créateurs lui apporteront sans doute des améliorations dans les prochains mois. En plus, comme le souligne Melle Pigut, c’est un bel « outil de propagande » envers les omnis. Alors, ne boudons pas notre plaisir au lieu de disséquer en gastrononomes les entrailles de son burger. C’est juste un fast-food qui apporte du neuf sur le marché, d’où son succès amplement mérité.

  • prissou dit :

    Je vais donner à mon tour un avis , et FAVORABLE !

    J’ai découvert ce restaurant le jour de son ouverture , et depuis j’y vais au moins une ou deux fois par mois , je l’adore .

    Le personnel est agréable et vraiment sympathique , toujours souriant .

    J’ai essayé différents hamburgers que j’ai apprécie , les frites super sympas , bien croustillantes comme on les aime , les « croquettes » , c’est un délice , et les tartes en dessert je fond !

    J’ai déjà fait tester ce « fast food » à deux amies omnivores , elles ont adorés et j’y retourne régulièrement avec l’une d’elles .

    Franchement que du + de mon côté , pas trop coûteux en + , donc j’adore !

  • meg dit :

    C’est un détail, mais les patrons ne sont pas très souriant (surtout le gars, plus une tête d’employé pas très heureux d’être là!) cela dit une tête comme ça à 1/2 h de la fermeture cela peut être de la fatigue et je le répète, c’est un détail.
    En revanche,je suis déçu car j’ai pu constater que la mayo et la ketchup proposé sont pas vegan ! Eh oui Amora filtre son vinaigre avec de gélatine. Du coup, perso j’aime la moutarde avec les frites, mais je n’ai pas essayé ne connaissant pas la marque proposé et ayant peur que ce soit pareil. C’est regrettable qu’il n’aille pas au bout du concept, j’avais également lu dans des comm, je ne sais plus où, qu’il proposé également des bières filtrés par ce même processus. Quand on va au resto végé, on a envie de faire confiance, on est censé être en terre amie. Du coup, un des burgers proposés contenait des cornichons, j’ai évité car je suppose qu’ils ne se sont pas plus posé la question de savoir si leur marque de cornichons contenaient du vinaigre de vin et si oui comment il étaient filtrés. Vous me trouverez peut-être jusqu’au-boutiste, mais on va au bout de ses principes, sinon cela ne sert à rien d’en avoir. Bien sûr, ce n’est que mon avis. Personnellement j’ai aimé le burger sauf le steak de soja qui était humide, mou à l’intérieur cela ne m’a pas plu, mon époux non végétarien a apprécié, c’est donc une histoire de goûts. Les frites excellentes. Je ne sais pas si on y retournera, car on a détesté la musique qui gueule (y a pas d’autres mots) dans la salle de restauration, on a avalé et on est parti tellement on était gêné !

  • pamy dit :

    moi j ai aime, et j ai re-aime.. j y retournerai et vous dirai si c est toujours bien. l accueil manque un peu de sourire…et de choix…. et les horaires on y est presque. 🙂

  • MeloOny dit :

    Testé plusieurs fois, j’adore les frites mais je trouve qu’on ne voit pas trop la différence entre les différents burgers. Après je n’y vais pas souvent donc ce n’est pas trop gênant.
    Par contre je n’ai pas pu tester les desserts vu que je suis déjà bien calée après le burger et les frites !!
    En tout cas c’est bien d’avoir une adresse VG quand on a une envie de gras !

  • Calimero Gallettoni dit :

    Rapport qualité prix imbattable pour un menu à 10€.

    Les burger VG à dix euros sont souvent juste un hamburger de substitution avec une pauvre galette de pomme de terre ou steak de soja, là ce n’est pas le cas, on a quand même un vrai hamburger, qui est bon.

Laisser un commentaire

FacebookTwitterHelloCotton Instagram