cRawquinette

Le matin, pour les petits- déjeuners, on a parfois envie de manger autre chose qu’un bol de céréales ou du pain grillé… Qui plus est, si vous vous intéressez à l’alimentation crue, l’idée de manger des fruits bruts pour commencer la journée peut aussi être lassante et manquer de crunchy ! C’est pourquoi, nous vous présentons aujourd’hui de réaliser un hybride qui pourra satisfaire tout public (à peu de choses près). L’idée principale est de déshydrater un mélange de différentes graines et fruits secs afin d’obtenir un support croustillant, riche en nutriments, délivrant une bonne dose d’énergie. Vous pourrez aisément les tartiner avec des purées de fruits, des pâtes à tartiner (comme de la Crutella), ou toute autre chose, cuite ou crue selon vos désirs. Bien sûr, ces cRawquinettes peuvent être dégustées à d’autres moments de la journée, lors de fringales, au cours d’un repas à la place de pain et pourquoi pas en dip pour un apéritif.

Pour +/- 20 cRawquinettes

Temps de trempage : 1 nuit
Temps de préparation : 10 minutes
Temps de séchage : 9h00

Ingrédients :

  • 80 gr de noix de cajou bio
  • 70 gr d’amandes bio
  • 70 gr de cacahuètes bio
  • 50 gr de pistaches bio
  • 80 gr de graines de lin brun bio
  • 60 gr de cranberries séchées bio
  • 65 gr de raisins sultanine secs bio
  • 10 cl de jus de pommes bio
  • 30 ml de sirop d’agave bio
  • 30 ml d’eau

Préparation :

Faire tremper les noix dans un bol recouvert d’eau, durant une nuit.
Faire mariner les raisins et les cranberries dans le jus de pommes et le sirop d’agave, durant une nuit également.

Le lendemain, égoutter les noix et réserver.

-Dans le robot avec la lame en « S » mixer les graines de lin afin de les casser au maximum. Retirer les graines de lin concassées du robot et réserver.
-Mixer les noix dans le robot (toujours avec la lame en « S ») jusqu’à ce qu’elles soient concassées en petits morceaux.
-Ajouter la marinade (jus de pommes/agave/raisins/cranberries) et mixer.
-Ajouter les graines de lin concassées, 30 ml d’eau et mixer à nouveau.

Une pâte épaisse et légèrement grumeleuse sera formée.

Sur les plaques du déshydrateur, mettre une feuille Teflex (ou papier sulfurisé) puis poser quelques cuillères à soupe de pâte par-dessus. Mettre du film alimentaire sur la préparation, étaler à l’aide d’un rouleau sur une épaisseur de 3 mm. Retirer le film et, à l’aide d’une spatule, prédécouper vos futures cRawquinettes. Déshydrater durant 3h00 à 46°C.

Ensuite, prenez une plaque du déshydrateur et la poser par-dessus, renverser pour que la galette soit sur l’autre plaque et retirer la feuille de Teflex (ou papier sulfurisé).
Remettre à sécher durant 6h00. Sortir les cRawquinettes du déshydrateur et les laisser sécher à l’air libre avant de les conserver dans une boîte métallique au frais.

Se déguste nature ou avec une purée d’amandes.

20 réponses à cRawquinette

  • Julie dit :

    C’est un heureux changement des classiques craquelins aux graines de lin habituels. Je teste bientôt, je crois que c’est un petit déjeuner qui risque de plaire aux enfants! Merci 🙂

  • Antigone XXI dit :

    Le nom est génial, je ne peux m’empêcher de le répéter comme une andouille à voix haute 😉
    Je vais essayer dare-dare, ça me fera une bonne petite collation à grignoter dans la journée – je risquerais de manger la fournée en un seul petit-déj… 🙂

  • Louise dit :

    Ça me semble vraiment délicieux. Je les imagine très bien en collation lors d’une randonnée 🙂

  • Grégoire dit :

    Géniale, cette idée et c’est vrai que cela permet de varier les petits déj…….même si la présentation de ces crawquinettes est tellement belle que l’on risque d’en manger beaucoup en une fois !!!!! 😉

  • Coralie dit :

    J’adore le nom et ça a l’air trop bon ! Les proportions permettent d’obtenir 20 crawquinettes de la même taille de les « vraies » craquinettes ou bien sont-elles plus petites ?

  • Génial ces Rawquinettes, super idée pour faire crouncher et swinguer le p’ti dèj… il me manque juste le déshydrateur, mais quand il sonnera à ma porte (oui, oui un jour, j’en suis sûr il viendra..), ce sera le + beau jour de ma vie 😉 Bravo pour cette jolie recette

  • Deborah dit :

    C’est TOUT A FAIT le genre de recette qui me donne envie d’acheter un déshydrateur. Enfin pour l’instant j’ai pas la place dans ma micro-cuisine. Ça serait pas du vrai raw, mais vous sauriez si ça marcherait au four à 50°C ?

    • Tu peux le faire au four, si tu as la chance d’en avoir un qui se règle aussi bas 🙂
      50°C c’est plus haut mais ça sera toujours ça de bien si t’as pas de déshydrateur.

  • Deborah dit :

    Cool, merci ! Je vais tenter ! Et oui, j’ai un petit four pas ouf mais qui a l’avantage de pouvoir se régler bien bas 🙂

  • Greenlama dit :

    C’est frustrant de voir vos recettes déshydratées. Si vous savez où je peux acheter des crackers, je suis preneur.
    Ça a l’air bien bon en tout cas.

  • Vegan curieux dit :

    Salut et bravo pour votre excellent site !
    J’ai une petite question sur la recette, qui me met déjà l’eau à la bouche :
    Ne faut-il tremper que les noix de cajou ou bien tous les oléagineux ?
    Et si je ne trempe que les noix de cajou, à quel moment ajouter le reste ?

    Merci d’avance pour la réponse !

    • Bonjour, merciii 🙂
      En fait les noix c’est toutes celles de la recette qui sont trempées 🙂 mais après coup ce n’est peut-être pas super clair.
      L’ordre n’a pas une hyper grande importance en fait, je donne cet ordre là car il faut bien commencer par un ingrédients 😉

  • Maham dit :

    Très intéressante comme recette, mais si on a pas de déshydrateur on est condamné a ne pouvoir y goûter ?

    • Laura VGP dit :

      Bonjour,
      C’est un peu le propre du cru, déshydrater pour garder le maximum de nutriments tout en ayant une texture croquante.
      Donc si vous n’en avez pas, vous pouvez utiliser votre four à basse température (70°C) ça ne sera pas de la qualité crue mais ça sera déjà très très bien et si vous n’êtes pas puriste, c’est une solution plutôt pratique.

Laisser un commentaire

FacebookTwitterHelloCotton Instagram