Pâte à tartiner au chocolat au lait [Plamil]

Si il est bien un secteur où l’on trouve facilement des versions végétaliennes, c’est bien celui des pâtes à tartiner… Chaque marque apporte son style afin de se différencier et les Anglais de chez Plamil savent très bien jouer à ce petit jeu.

Car quand on parle de pâte à tartiner, on pense instinctivement au mélange noisette et cacao. Mais pourquoi ne pas éjecter la noisette et ne travailler que sur le chocolat ? La grande originalité de ce produit est, assurément, de ne pas être au chocolat noir mais au chocolat « au lait » (végétal bien sûr). Un parti pris qui ne pourra que réjouir tout ceux à la recherche d’une sensation cacaotée toute en douceur, crémeuse à souhait, juste sucrée comme il se doit. Elle est très crémeuse certes, mais pas coulante pour autant, sa texture est donc idéale pour être tartinée sans peine et pourquoi pas, pour les plus gourmands, être mangée directement à la petite cuillère ! Mais ça, c’est le MAL !

Composition :
Sucre roux, Huile de tournesol, Farine de Soja, Poudre de Cacao (4%), Huile de Palme, Lécithine de tournesol.

Prix 3€ pour 275 gr (Un Monde Vegan)

Visiter le site de Plamil

20 réponses à Pâte à tartiner au chocolat au lait [Plamil]

  • Gat dit :

    Je l’ai goûtée, elle est très bonne ! Dommage cependant que ce soit encore un produit contenant de l’huile de palme (surtout que vu la quantité ils auraient sans doute pu s’en passer!)

  • poucinette dit :

    oui c’est vrai tous à nos claviers pour envoyer des mails 🙂

  • nicart dit :

    3€ pour du sucre et de l’huile, ça fait chéro, et pas bio en plus..

  • nicart dit :

    j’ai rien dit c’est bio !

  • MARUDA dit :

    Je rejoins un des commentaires concernant l’huile de palme. De ce fait, je ne l’acheterais tout simplement pas. Il faut avoirune coherence dans les idées. Huile de palme est grandement responsable de la deforestation (indonésie), de la destruction de l’habitat des orang-outangs (et de leur mort).

    L’alternative à huile de palme doit bien exister (ça a un prix). Au mieux, il faut faire ses pates à tartiner soit même (on trouve pas mal de recettes sur le net). C’est rapide à faire, et on « contrôle » ce que l’on met dedans.

  • Greenlama dit :

    Plutôt que de voir l’aspect négatif, pourquoi ne pas se dire « oh cool encore un produit vegan qui a l’air super bon ». Ok ya de l’huile de palme et visiblement elle ne provient pas de la déforestation, mais je me demande ce que vous mangez alors ? Yen a dans TOUS les produits VG de type simili carnés ou dans les biscuits et aussi caché dans « huiles végétales » ! On peut pas tout supprimer non plus ! Je veux bien qu’on râle pour un produit non bio mais là franchement faut pas non plus abuser !

    Oui on peut en faire soi-même de la pâte à tartiner, la preuve ils l’ont fait : http://vg-zone.net/2010/04/15/bicoloris-tartinum/
    http://vg-zone.net/2011/10/25/crutella/
    VG-Zone est un site qui référence les produits bio et vegan, donc si ça peut aider certaines personnes… Moi je dis banco les amis !

  • Deborah dit :

    Laura, j’ai cherché et je n’ai pas trouvé d’info concernant la source de l’huile de palme utilisée par Plamil. Tu veux bien m’éclairer stp ? Merci 🙂

  • Madame_de_Saint-Ange dit :

    Je trouve aussi très fatiguant du lire encore et toujours les même remarque sur l’huile de palme…
    Moi, j’ai arrêté la paranoïa autour de ce sujet depuis que j’ai lu l’excellent article du blog Végébon, et je vous invite à le lire de toute urgence :
    http://vegebon.wordpress.com/2011/07/24/pourquoi-consommer-de-lhuile-de-palme-12/

  • Löu dit :

    Bon entre mon like de ce matin et maintenant, je n’ai bien entendu pas essayé la pâte à tartiner en question ! Bizarrement ça me tente moyen, je serais curieuse de goûter mais c’est pas le produit vers lequel je me tournerais d’emblée. J’aime bien quand y’a des noix dedans, et aussi un soupçon d’arôme noir (parce que bon la liste des ingrédients le prouve c’est d’abord du sucre haha).

    Quant à l’huile de palme, honnêtement ça devient casse pied, c’est TOUJOURS la même rengaine. L’huile de palme bio (et pourtant c’est pas faute d’en entendre parler !) est issue d’exploitation qui respecte l’environnement tant que faire se peut (compte tenu du transport, de l’usine qui transforme le produit brut etc.).
    Comme dit plus haut, cette huile est partout, alors oui essayer d’en limiter la consommation, mais l’exclure totalement ça semble assez réducteur, quand on veut se reposer un peu et ne rien cuisiner et donc sortir un simili, ou bien goûter sans devoir se faire une tournée de cookie maison on va sortir la boîte de gâteaux ou biscuits tous faits. Bah oui y’a des huiles végétales, donc un mélange, et oui l’huile de palme est sûrement là mais alors ? C’est pas comme si on vivait sur l’huile de palme H24 si on consomme par fois de ces produits si ?

    Donc aucun manque de cohérence en mon sens.

  • Virtuelle dit :

    Miam !
    Suis plus chocolat noir que « lait » mais pourquoi pas ?
    Merci pour vos infos qui aident les consommateurs vegans ou non 🙂
    Après, chacun fait ce que bon lui semble pour les ingrédients mais je pense aussi qu’il faut arrêter cette chasse aux sorcières. Le café, le thé, le cacao et certains autres produits lointains sont-ils tous aussi « cohérents » qu’on le pense à ce compte-là ?

  • Virtuelle dit :
  • Antigone dit :

    On me fait souvent la remarque (des omnivores donc) sur mon utilisation de l’huile de palme. Bon je rétorque qu’elle est bio etc et qu’à ce moment là il faut supprimer le café, le chocolat, tous les cosmétiques qui ont des ingrédients exotiques etc etc.
    Mais je me pose réellement la question du cacao, thé et autres produits « lointains ». C’est pas un problème de manque de cohérence à mon avis mais de réalisation… A savoir que c’est relativement compliqué d’être totalement locavore (et vegan évidemment) ou alors en faisant, à mon avis, de réels sacrifices.
    Le tout est de faire son possible..

    • Locavore c’est moins facile selon les régions, genre à Paris ahahahah c’est moyen, par contre je ne suis pas d’accord sur le fait d’être vegan totalement, perso on a pas de mal et on ne se sent pas privé 🙂

  • Antigone dit :

    Ah je me suis mal exprimée, les difficultés portaient à mon goût, uniquement sur le fait d’être locavore hein, vegan non en effet on a pas de mal (du moins en ville, comme je le suis)

  • Vespera dit :

    Aaah je l’ai justement acheté sur UMV et bien autant dire qu’elle est délicieuuuuuuuuuuuuuuse et a pas fait un pli ^^ Je racheterais c’est sur !

  • cathe dit :

    Concernant l’huile de palme, je trouve regretable que vivant en France, je dois manger un aliment pas du tout en adéquation avec ma region ni avec la nourriture de mes ancêtres. Nous n’avons jamais cuisiné avec de la graisse de palme, pourquoi nous l’imposer partout, sans presque avoir aucune autre alternative? C’est un vrai casse tête quand on veut s’en passer : où est la liberté la dedans?et quelles conséquences pour notre organisme de cette sur consommation?

Laisser un commentaire

FacebookTwitterHelloCotton Instagram