Lait de pistache maison

S’il est nécessaire ou, tout du moins, bien plus pratique d’utiliser un appareil adapté pour réaliser du lait de soja maison, il n’en va pas de même pour la réalisation d’autres laits végétaux. En effet, certains fruits secs, tels que les amandes, les noix de cajou, les noix de macadamia et bien d’autres, permettent grâce à une méthode très simple de donner un excellent résultat. Cette technique nous l’avions découverte grâce à l’excellent petit livre d’Anne Brunner intitulé « Laits et Yaourts Végétaux Faits Maison ». Il s’agit concrètement de passer les fruits secs préalablement réhydratés au Blender en ajoutant de l’eau. On a déjà vu bien plus compliqué.

C’est tellement ludique que toutes nos copines s’y mettent (si vous ne les connaissez pas encore, allez rendre visite à Famille Vegan, Végéta-LÖu et 100% Végétal). Et voilà ce que c’est que d’avoir des relations complices, on fini par avoir les mêmes idées au même moment. Nous avons voulu apporter une petite touche plus luxueuse en utilisant des pistaches qui apportent un goût d’une grande finesse et sort un peu de l’ordinaire. La petite note de sirop d’agave pourrait paraître optionnelle mais elle ne l’est pas car elle rehausse l’arôme délicat de la pistache et apporte encore plus de gourmandise.

Pour presque 1 litre de liquide

Temps de trempage : 1 nuit
Temps de préparation : 10 minutes

Ingrédients :

  • 120 gr de pistaches non salées bio
  • Eau de source bien froide (ici eau Celtic) ou filtrée
  • Sirop d’agave Bio (+/- 4 cuillères à soupe)

Préparation :

La veille, faire tremper les pistaches dans de l’eau de source.

Le lendemain, dans le Blender, verser les pistaches et couvrir d’eau de source ou filtrée. Ajouter à nouveau la même dose d’eau et mixer en arrêtant toutes les 10 à 15 secondes pour ne pas chauffer les pistaches. Recommencer jusqu’à ce que le lait soit fait.

Pour filtrer le lait de pistaches il existe deux méthodes, celle avec une passoire, pourvu qu’elle soit ultra fine sinon vous risquez d’avoir un lait moins fluide (la pulpe passera quand même au travers) et celle avec un sac à lait ou bien un vieux bas propre (ah bon ?).

Si vous utilisez une passoire, la poser sur un récipient et verser le liquide. La pulpe restante devra être remixée avec un peu d’eau. Vous aurez moins de pulpe dans la passoire car elle passe malgré tout au travers. Le liquide final sera donc moins fluide et légèrement granuleux.

Je vous conseille donc d’utiliser un bas car seul le liquide passe, du coup votre lait n’en sera que meilleur et bien lisse sans pulpe de pistaches. Pour ce faire, poser le bas sur un récipient (type bol du mixeur plongeant ou une bouteille en verre), verser le liquide par dessus et attendre qu’il soit totalement passé (ça peut prendre quelques minutes car la pulpe va bloquer un peu le passage). Presser le bas pour extraire le maximum de liquide. Récupérer la pulpe de pistaches et la re-mixer avec un peu d’eau il ne faut pas que l’eau recouvre la pulpe). Mixer et filtrer une dernière fois.

Note : Soit vous jetez la pulpe de pistaches (quel dommage), soit vous la gardez pour réaliser d’autres recettes. (Exemple : 1 banane + la pulpe + un peu de poudre de cacao ou de caroube, et tout écraser à la fourchette. Vous obtiendrez une espèce de purée qui sera très nourrissante en guise de petit déjeuner).

A ce stade, vous obtiendrez +/- 1 litre de lait aux pistaches.

Conserver dans une bouteille en verre, ajouter le sirop d’agave selon vos goûts et garder au frais.

Note : Cette technique est applicable pour tout les autres oléagineux : Noix de Grenoble, Noix du Brésil, Noisettes, Noix de Cajou, Cacahuètes (non salées bien entendu), Noix de Pécan, Noix de Macadamia, Graines de Tournesol, Amandes, Sésame, Graines de Courge…

Note : Il est impératif de toujours réhydrater les oléagineux que vous utiliserez et de les acheter bio bien entendu.

Conservation : 2 jours (pas plus)

15 réponses à Lait de pistache maison

  • Löu dit :

    Ah bah tiens ! Chouette photo ! La ptite bouteille au top en plus <3

    Je ne sais pas si vous achetez vos pistaches déjà décortiquées, mais sinon 120 gr ça a du y aller quand même ! Il faudra que j'essaye à l'occasion. Je suis curieuse du rendu. Han je sais, je vais faire une variante pistache de mon 100% Amande, avec un petit bouiboui pour réutiliser le dépôt. Et puis hop, je pourrais rendre la pareille du mentionage dans le texte !

  • Ottonomé dit :

    Miam, j’ai fais la même chose avec des amandes et des noisettes (un peu moins onéreux), par contre je ne savais pas que l’on pouvais repasser une deuxième fois sur le reste d’oléagineux. Et avec l’okara j’avais fais des muffins délicieux 🙂

  • Cherry Zombie dit :

    Ça fait quelques temps que je veux m’y mettre aussi, mais surtout depuis le Paris Vegan Day avec justement le livre « Laits et Yaourts Végétaux Faits Maison « ! Je vais m’y mettre! Et je n’ai toujours pas gouté le lait de pistache de Bjorg qui me fait tellement envie, alors en attendant je ferai peut-être celui là. Par contre c’est dommage que ça ne garde pas longtemps… (et photo tjs aussi sweet sweet ♥)

  • Léna dit :

    Miam miam 🙂 Par contre, je dois être bête parce que je n’ai pas compris l’étape après le trempage : il faut garder l’eau de trempage et en rajouter la même quantité en plus pour mixer, ou remplacer l’eau de trempage par une nouvelle eau ?

    Et pour la quantité d’eau, c’est juste recouvrir les pistaches ou prendre un peu de marge pour l’évaporation / absorption de la journée ?

    (Je vais tester avec des noisettes :D)

  • Virtuelle dit :

    Mmmm…ça doit être très très bon ça !
    Pas compliqué du tout, et même si les pistaches sont un peu plus chères, ça vaut quand même la peine de réaliser cette petite boisson délicate pour changer 😉
    Pas besoin d’en faire beaucoup en plus 120 grammes pour 1 Litre ?
    C’est tout à fait abordable.
    J’ai toujours été fan des pistaches du coup le défi sera d’arriver à faire cette boisson sans succomber à l’ addiction 🙂

  • mamapasta dit :

    si ça a un gout de pistache, ça doit être sublime…..mais ( ne pas rire) j’imaginais que ce serait vert…

  • Han c’est vrai qu’on a eu un peu la même idée pour la photo! Je crois qu’on se fréquente trop 😀 En tout cas je suis hyper curieuse de goûter un lait de pistache, ça doit être dingue! t’imagine avec un peu d’eau de rose?? Le paradis quoi! Je voudrai tester le lait de sésame aussi, mais là il va falloir que j’attende d’avoir un vrai mixer! Bon je crois qu’on s’est fait une semaine du lait végétal toutes les trois ♥♥♥

    • Marie, le lait de sésame c’est très très bon. Le moins intéressant, pour ma part c’était le lait de graines de tournesol. Maintenant que tu es loin, ça ne va pas être compliqué 😉 (dit-elle d’un ton tristoune ;))
      Eve, oui moi aussi mais au final il ressort légèrement vert, mais c’est lééééger hein 😉
      Léna, en fait l’eau de trempage tu la jette et dans le Blender tu ajoutes une première fois de l’eau pour couvrir et ensuite une deuxième fois avec à peu près le même volume. Pour l’eau de trempage, tu couvre tes pistaches d’eau et voilà 🙂
      Cherry, il est cher non ce lait, déjà Bjorg est cher en lait végétal mais version pistache, ça doit piquer 🙁 Tu me diras si ils ajoute un arôme hein 😉

  • Löu dit :

    Et bien, tu avais (non-étonnement) vu tout juste pour la Pistache, j’allais pas ignorer l’article genre je suis blasée de cette merveille gustative verte <3
    Et pour le Lait dont Cherry Zombie parle, il me semble que je l'ai vu autour de 3,50 le litre il y a quelques mois. Les gorgées ont les déguste à ce prix là !

  • poucinette dit :

    je note toute suite !!!!! 🙂

  • J’adore! Je suis une addict ^^

  • Martina dit :

    N’oubliez pas de jeter l’eau de trempage ! Il ne faut pas l’utiliser dans la recette. Elle contient tout ce dont on veut se débarrasser en trempant (anti nutriments etc)…

Laisser un commentaire

FacebookTwitterHelloCotton Instagram