Seitan Bourguignon

Le France s’accroche désespérément à son titre de « pays de la gastronomie », allant même jusqu’à faire inscrire le « repas gastronomique Français » au patrimoine culturel immatériel de l’humanité. Cela reflète peut-être en partie pourquoi le végétalisme a tant de mal à s’intégrer dans l’hexagone ?

Alors, peut-on faire rimer tradition culinaire avec  modernité éthique ? Est-il possible de manger sainement sans pour autant renier sa culture nationale ? Mesdames et messieurs, la réponse est oui ! Et ce Seitan Bourguignon est l’illustration parfaite que nous n’avons pas à choisir entre deux mondes opposés. Au contraire, inspirons nous d’un indéniable savoir-faire ancestral et enrichissons-le de notre créativité tournée vers l’avenir.

Cette recette apparait dans l’émission de M6 : 100% Mag du 29 aout 2011

Pour 8 Personnes :

Temps de préparation : 30 minutes
Temps de cuisson du seitan : 1h00
Temps de cuisson du Bourguignon : 1h00

Ingrédients pour le seitan :

  • 500 gr de gluten pur bio
  • 50 gr de poudre d’amandes bio
  • 10 gr de levure maltée bio
  • 10 gr de paprika en poudre
  • 10 gr de coriandre en poudre
  • 10 gr d’ail en poudre
  • 30 cl de vin rouge bio (vegan)
  • 5 cl de tamari (Lima)
  • 15 cl d’eau

Ingrédients pour le Bourguinon :

  • 35 cl de vin rouge bio (vegan)
  • 100 gr de tofu fumé bio (Tossolia)
  • 200 gr d’oignons grelots
  • 100 gr de carottes bio
  • 150 gr de champignons de Paris bio
  • 1 gousse d’ail
  • 1/2 L de miso brun bio (Celnat)
  • 3gr de thym frais
  • 2 feuilles de laurier
  • 5 gr de farine de blé

Préparation du seitan :

Dans un cul de poule, mélanger le gluten pur, les épices (paprika, coriandre et ail), la poudre d’amande et la levure maltée.
Dans un verre doseur, mélanger ensemble le vin rouge, le tamari et l’eau. Verser le liquide sur le mélange sec et former un pâton. Bien pétrir afin que le seitan soit élastique et homogène.
Former deux gros boudins et les enserrer dans de la gaze (ficeler), torchon, aluminium ou encore du film étirable pour la cuisson.
Faite cuire à la vapeur durant 60 minutes.
Un fois cuits, laisser un peu refroidir et couper en gros morceaux.

Préparation du Bourguignon :

Couper les carottes en fines rondelles et les champignons en quarts et réserver.
Nettoyer les oignons grelots et réserver.
Découper le tofu fumé en morceaux de la taille de lardons et réserver.
Délayer le miso brun dans 50cl d’eau chaude et réserver.

Dans une cocotte ou un grand faitout, faire chauffer de l’huile d’olive et y faire revenir les morceaux de seitan durant quelques minutes. Saupoudrer avec la farine et bien mélanger. Ajouter les carottes, champignons, oignons et l’ail.
Verser le vin rouge, plus le miso et bien mélanger. A la reprise de l’ébullition, baisser le feu et ajouter deux feuilles de laurier et le thym. Ajouter les dés de tofu fumé et laisser cuire 1 heure.

Le Bourguignon est prêt à être servi avec des pommes de terre rissolées par exemple.

Note : Le Bourguignon se réchauffe à feu doux et sera meilleur le lendemain. Il se conserve plusieurs jours au réfrigérateur.

22 réponses à Seitan Bourguignon

  • Léna dit :

    Je suis fan de cette série « classiques français revisités ». Est-ce qu’il serait possible de les regrouper dans une catégorie ?

    • Je trouve l’idée assez bonne, à voir si Monsieur sera du même avis.
      Il y a une autre recette classique qui devrait suivre la semaine prochaine, du coup why not de faire une catégorie. Le soucis des catégories c’est qu’après les gens s’y perdent. Là déjà nous avons pas mal de sous catégories.
      A voir hein 🙂

  • Cherry Zombie dit :

    Miam miam !!!

  • Virtuelle dit :

    Oh qu’il est beau !
    Miam miam et re-miam même 🙂
    Pfff savent pas ce qu’ils ratent ces irréductibles 😉

  • calista dit :

    hum ça donne envie
    j aimerais tester mais est ce que ça sens beaucoup le vin en mangeant , j aime pas ça

    • Pas du tout, ça donne du goût mais pas celui du vin. Je déteste le goût du vin et dans la cuisine ça ne se sent pas du tout, c’est juste savoureux c’est primordial d’en mettre 🙂

  • Löu dit :

    Ca a meilleur que le mien. Moins de sauce je trouve et peut-être que ça laisse plus la place pour sentir le goût des légumes !

  • poucinette dit :

    j’en mangerais bien mais intolérante au blé mais avec du tofou miammmm

  • Greenlama dit :

    Oh mais c’est génial cette recette ! Un vrai Bourguignon de seitan, j’en avais pas encore trouvé de très plaisant visuellement et bien entendu ici ça l’est, comme toujours.
    Il est carrément appétissant, quel travail, j’en veux. Ça tombe bien, il me reste du gluten (de votre dernière recette de seitan). Le WE prochain j’ai des invités, j’ai déjà l’entrée, le plat, reste le dessert… Sur votre site ce n’est pas le choix qui manque.
    Merci merci, Kardinal tu es un chef !

  • mumu dit :

    que dire?? à l’attaqqqquuuueeee!!!! çà me donne envie là..fff. au niveau des revisités de grands clasiques, j’ai fait un choucroute une fois , c’etait pas mal ..

  • Pizza pie dit :

    Il est tellement beau ce seitan… presque aussi beau que vous! 😉

  • Rachel dit :

    miam ! en ce moment je suis plutôt salade et crudités, mais dès que j’aurai envie d’un plat chaud, ce sera vite celui-là !!!
    vous les trouvez où les oignons grelots ? en grande surface ?

  • Rachel dit :

    super merci 🙂

  • Greenlama dit :

    Recette suivie à la lettre. C’était DIVIN, le meilleur seitan que j’ai pu manger. Mes invités ont trouvé ça vraiment très bon et étonnant.
    « La texture est différente de la viande, le goût n’est pas similaire à de la viande, c’est plutôt l’ensemble du plat qui fait penser à un vrai Bourguignon, si on me fait à manger comme ça, je veux bien devenir vegan. »
    Merci grand chef Kardinal, on s’est RÉ-GA-LÉ !!!

  • iggins dit :

    Recette testée ce midi. J’ai utilisé le gluten de la marque Celnat. Je trouve cela un peu caoutchouteux. Pour le reste, la recette m’a rappelé ainsi qu’a mes parents, le temps ou nous mangions du boeuf bourguigon. Je pense que l’ajout de tofu fumé sert beaucoup à la déco, et moins au gout. Recette à refaire !

  • Magalie dit :

    J’ai réalisé cette recette pour un diner en amoureux avec mon compagnon : on s’est régalé, c’était divin !!! Mon homme a été bluffé, lui qui rêvait que je lui fasse un bourguignon 🙂 .
    J’adore VG-Zone, vos recettes sont toujours une grande réussite!
    Vous devriez ouvrir un restaurant, je suis sûre que cela aurait beaucoup de succès 😉

  • Cuisson en cours, verdict demain 🙂

  • Rosa dit :

    Je voudrais réaliser cette recette mais je trouve que ca fait beaucoup de miso 1/2 l? c’est 500 mg en fait de miso brun qu’on delaye dans 50 cl d’eau chaude? Si vou pouviez me confirmer ce détail, ca m’évitera de tout gâcher à cause de ce petit détail…. lol
    Merci en tout cas pour toutes vos recettes ! 🙂

  • Sophie dit :

    réalisée hier, un vrai délice!! j’ai fait une belle dose, donc j’ai la joie d’en remanger ce soir, et à n’en pas douter il sera encore meilleur. Pour le miso, j’ai utilisé le hatcho mise de lima (le noir extra fort en boutique bio), avec 2/3 cuillère à soupe pour un litre (j’avais fait plein de gluten). Il faut gouter, et ne pas hésiter, jusqu’à ce que ce soit suffisament salé. Il faut recouvrir les aliments, donc je n’hésite pas sur le vin.Son gout est très puissant en début de cuisson, puis les arômes se mélangent, et miam…le même que celui de maman sans viande! Au bout d’une heure, c’est un délice! Un petit détail, pour avoir bossé en restauration, les chefs font mariner douze heure dans le vin la « viande ». A tester? bon là, j’en avais trop envie, mais je pense que je le tenterai.

    Merci,j’ai hate de tester la blanquette de seitan!

  • vegannnuts dit :

    C’est en train de cuire, et ça sent divinement bon ! Hâte de goûter !! :p

Laisser un commentaire

FacebookTwitterHelloCotton Instagram