Soya Party [Soy]

Si vous êtes lassés des cacahuètes à l’apéritif, il se pourrait que cette nouveauté puisse vous intéresser. Pourquoi ne pas essayer des graines de soja toastées ? Plus léger et moins gras que l’arachide, le soja se voit encore employé là où on ne l’attendait pas forcément. C’est une aubaine pour tous ceux qui ont des problèmes de cholestérol entres autres. Par ailleurs, on appréciera l’absence d’huile de palme dans ce produit. Et en plus, c’est franchement bon.

Soy propose trois petits sachets baptisés Soya Party. L’un est « nature », juste salé, mais pas à outrance. L’autre est un mélange de soja toasté avec en prime des amandes et des raisins secs. Le dernier est fait de simples graines de soja toastées avec un mélange d’épices façon Chili. Des saveurs très classiques, consensuelles mais peu importe, c’est très réussi et à l’image de tous les « picorages » apéritifs, une fois que l’on a commencé, on ne peut s’arrêter qu’une fois le bol vide.

Composition Soya Party « Paquet Rouge sombre » :
Soja entier 96%, huile de tournesol non désodorisée, sel.

Composition Soya Party « Paquet Vert » :
Soja entier toasté 53.4%, raisins secs, amandes, huile de tournesol non désodorisée.

Composition Soya Party  Chili « Paquet Rouge vif » :
Soja entier 96%, huile de tournesol non désodorisée, épices et aromates en poudre 1,6% (paprika, cumin, coriandre, gingembre,ail, origan, piment de cayenne), sel, betterave rouge en poudre.

Prix 1.50€/1.30€ pour 70 gr (Naturalia/Biocoop)

Visiter le site de Soy

15 réponses à Soya Party [Soy]

  • Ça c’est plutôt intéressant pour moi qui m’aime pas particulièrement la cacahouète. J’ai horreur de cette sensation de lourdeur après en avoir manger, surtout avant de passer à table. Donc c’est peut-être une alternative que je vais tester dés demain, si j’en trouve aujourd’hui.

  • Rebecca dit :

    Oh, je crois avoir vu ce produit récemment ça peut être un bon compromis en effet pour grignoter léger 😉

  • Pizza pie dit :

    Décidément il faudra vaincre ma paresse et commencer à aller aussi dans des autres boutiques bio… il y a plein de produits que je ne connais pas… ils ont l’air gourmande ceux-ci… 🙂

  • Pizza pie dit :

    Biogeneration est très bien, celui à côté de moi était super jusqu’à quand il y avait comme directrice Nathalie… on verra maintenant… 🙂 mais étant petit il n’avait pas les chose en vrac, comme au Nouveau Robinson… faute de place. D’ailleurs il ne serait pas « normal » non plus de trouver partout les mêmes produits… Les graines de soja grillés j’en ai faits à la maison: ils sont très bon à grignoter… même TROP! Et en trouver de déjà préparés ça va être un délire! 😆

  • Greenlama dit :

    Ah oui, bonne idée ça ! J’aime pas du tout les cacahuètes, c’est toujours hyper salé.
    Bonne alternative, j’irai en acheter chez Naturalia toute à l’heure.

    (On ferait quoi sans vous ?)

  • poucinette dit :

    belle conception pour un apéro moins salé !!!!!! bises

  • Shellyfish dit :

    Salut Laura! Merci pour ton petit mot, mais hélas, nous sommes en Lot-et-Garonne depuis peu (soleil!) et je ne vais pas pouvoir faire le Vegan Day. Je suis bien triste de ne pas pouvoir y être…tu vas nous tout raconter, hien?

  • nafi dit :

    Bonjour,
    je suis végétarienne depuis peu et j’ai appris que la marque SOY est emblématique de toute une industrie du soja destinée à qui cherchent une alternative alimentaire saine.
    1) Même il parait que cette marque a été rachetée par Monsanto
    2) Malheureusement, le soja non-fermenté sous toutes ses formes nuit gravement à la santé lorsqu’il est régulièrement consommé. Par contre sous sa forme fermentée (tempeh, miso, natto…) PAS DE SOUCI. C’est une info importante à faire circuler au maximum aux gens que vous connaissez et qui consomme beaucoup de produits à base de soja non fermenté et/ou qui en donnent à leurs enfants.
    Voici la source de cet article : http://www.naturopathie-holistique.fr/la-verite-sur-le-soja-15-123.html

    Le soja

    Afin de remplacer le lait de vache de notre alimentation, beaucoup de Docteurs en médecine, de Docteurs en naturopathie, de thérapeutes divers, préconisent la consommation du soja.

    Voici donc quelques vérités sur cette « fameuse » légumineuse !

    Originaire d’Asie, c’est une légumineuse faible en graisse saturées et riche en graisses insaturées. Elle contient des protéines (environ 40%), des glucides (environ 38%), des lipides (environ 18%) et des minéraux (environ 18%).

    A priori, en voyant tous ces bons pourcentages, je pourrais dire que c’est un Superbe aliment pour notre santé …… Mais pas du tout !

    On sait aujourd’hui qu’en Asie, le soja a été considéré comme impropre à la consommation jusqu’à ce que soient découvertes les techniques de fermentation, permettant de le tranformer en aliments, tel que le miso, natto, tempeh ou tamari.

    Aujourd’hui, le soja est vendu sous forme (non fermenté) de tofu, de lait, de glace, de fromage, de saucisse ……. « hum » ! (Beurk !), et il entre en tant qu’adjuvant dans la composition de très nombreux plats et conserves prêts-à-l’emploi. Ces produits rapportent des milliards de dollars à l’industrie alimentaire dans le monde.

    Devant un tel enjeu commercial, la préservation de la « bonne image » du soja est fondamentale pour les industriels. Bien que souvent présenté comme l’aliment « quasiment parfait », le soja, depuis des années, est l’objet de vives polémiques, justement concernant sa prétendue innocuité pour la santé. Comme cet aliment fait souvent office de viande et de lait pour nombreux « végétariens vertueux », il semble important d’apporter ici quelques précisions donc quelques vérités.

    De sérieuses études scientifiques montrent que le soja a une teneur très élevée en phytates, substance qui freine notamment, l’assimilation du fer, du zinc et du phosphore par l’organisme, créant un risque important de carences minérales chroniques (1).
    Cette légumineuse est aussi pourvue de grandes quantités de toxines naturelles, telles que l’hémaglutinine (substance qui favorise la formation de caillots en faisant s’agglutiner les globules ruges) et de trypsines (puissants inhibiteurs d’enzymes nécessaires à la digestion des protéines (2) ).

    Le Dr Lon White a montré dans une étude (3) que les japonais et les américains d’Hawai qui consommaient 2 à 3 portions de tofu par semaine présentaient un vieillissement cérébral accéléré. Une autre étude, celle de Puerto Rico Premature Thelarche, de 1986, montre comment le développement sexuel précose des filles, avec risque, à terme de problèmes gybécologiques, tels qu’absence de règles, stérilité ou cancer du sein, était lié à la consommation de lait de soja (il en va de même pour les pbs gynécologiques pour les garçons !). Sans parler des pbs thyroïdien …. En effet, l’important taux d’isoflavone, oestrogènes naturel que contient le soja, entraîne des pertubations hormonales ches les adusltes ou les enfants lorsqu’ils le consomment non fermenté.

    Outre le risque de troubles digestifs qu’elles peuvent provoquer, les graines de soja sont souvent traitées selon des procédés industriels qui dénaturent les protéines et augmentent les substances cancérigènes (4).

    Pour résumer, semble sans danger et même bon d’en consommer sous FORME fermenté, comme le miso. EN REVANCHE, éviter COMPLETEMENT yaourt, laits et fromages de soja ainsi que TOUS LES ALIMENTS CONTENANT DU SOJA !

    Que dire également du soja génétiquement modifié ……. (OGM).

    Quant AUX FAMEUSES POUSSES DE SOJA, aucun problème, vous pouvez les consommer ABONDAMMENT, car, en réalité, ces fameuses pousses ne proviennent pas du SOJA, mais des graines de HARICOT MUNGO !!!!!!!! D’un point de vue commercial (une nouvelle fois) « on trompe » ENCORE le consommateur !

    Bio ou Non Bio, Mettre le soja NON fermenté au placard !

    Sources :

    « Etre végétarien – pourquoi ? comment ? » de Belda Sisso – edts Clair de terre.

    (1) cf. Tofu, Tempeh, Miso and Other Soyfoods: The Food of the Future. How to Enjoy Its Spectacular Health Benefits, Leviton, Richard, Keats Publishing, Inc., New Canaan, CT, USA, 1982, p. 1415.

    (2) cf. « The USDA trypsin inhibitor study. I. Background, objectives and procedural details », Qualification of Plant Foods in Human Nutrition, vol. 35, 1985, Rackis, Joseph J. et al.

    (3) cf. « Brain aging and midlife tofu consumption ». J Am Coll Nutr 2000 Apr; (2) : 245-55. White, LR. et al.

    (4) cf. entre autre, les recherches de The Weston A. Price Foundation.

    • Merci pour toutes ces infos 🙂 Pour ma part, je ne sais pas trop ce que je dois en penser… Je reste mitigée sur le soja, j’ai envie d’y croire et d’un autre côté je me dis que dans certains pays c’est leur aliment de base et qu’il n’y a pas de problèmes…
      Je limite énormément ma consommation de soja, mais je ne l’élimine pas encore totalement.

      Pour ce qui est des graines germées, je vois régulièrement des paquets avec cet appellation : « Pousses de Haricot Mungo »

      Pour le soja OGM, nous n’achetons que des produits bio, donc le problème ne se pose pas 😉 mais c’est bon de le rappeler pour nos lecteurs.

  • Pizza pie dit :

    Je ne suis pas trop favorable à cette façon de « faire de l’information », surtout de la contre-information de ce genre. Les peuples asiatiques consomment du soja fermenté et pas fermenté depuis des millénaires et, il me semble évident, avec beaucoup moins de problèmes de santé que nous les occidentaux.
    Je fréquente une communauté vegan sur internet avec 400 participants: il y a UNE intolérante au soja, mais en revanche j’ai perdu le compte des intolérants au gluten!!! Alors s’il y a une lobby qui fait pressions je pense que c’est plutôt la lobby du blé qui voit son produit perdre du terrain dans une zone de la Planète où elle avait le monopole. Il ne faut pas oublier que Monsanto&Co vendent du blé OGM et que la majorité des produits pas bio sont produits avec ce blé… Donc facile de faire circuler des alertes comme celle de Nafi. Personnellement je consomme 3-5 fois par semaine du tofu+tous les autres produits à base de soja non fermenté comme lait et crème depuis des années (bien avant de devenir veg) et je n’ai jamais eu de problèmes. Ma prise de sang est meilleure maintenant à 40 ans qu’à 25. Je voudrais plutôt souligner le fait qu’aux USA on remarqué le taux très bas de cancer mammaires et ont fait un étude en parallèle avec la Chine et le résultat à démontré que les fortes consommatrices de tofu chinoises voyaient leurs probabilités de rechute post-opératoire sensiblement réduites (article paru sur la revue « Alternatives végétariennes »)… Tout comme un tas d’autres problèmes de santé qui sont méconnus parmi la population asiatique et qui sont en train d’exploser maintenant dans les grandes villes où on adopte de plus en plus un style de vie et alimentation à l’occidentale! Pour ce qui concerne les phytoestrogènes il y en a tellement peu comme quantité qui ne peuvent pas nuire à la santé, mais la légende métropolitaine désormais a été lancée et elle continue de faire le tour du monde… avant que tout le monde se réveille! Ici en occident les enjeux économiques sont plus importants pour le blé que pour le soja, produit qui est en train de prendre de plus en plus pied, donc s’il y a une lobby qui a intérêt a faire couler à pic le soja devinez laquelle est? Je pense aussi que faire circuler message de ce genre est très néfaste pour les végéta*iens mêmes, qui du coup ne savent plus où se tourner ou quoi penser. Ce que je suggère est d’essayer et de se fier à son corps: l’écouter, manger bio et ne pas négliger aucun aspect de la vie! 🙂

    • La consommation du soja sur du long terme, je connais : voilà déjà 24 ans que j’en mange quasi quotidiennement sous une forme ou une autre : Tofu, lait, yaourt, crème, dessert, protéine texturée, tempeh, farine, huile, shoyu, tamari, miso… C’est curieux, mais mes analyses médicales ont toujours été extrêmement bonnes et équilibrés. Je n’ai pas la moindre maladie, déficience ou carence… Ce serait même plutôt le contraire. Plus les années passent, plus je me sens bien. Alors oui, je ne peux que tempérer ces affirmations sur les méfaits du soja, qui ne me semble absolument pas réaliste. 😉

  • Valentin dit :

    est-ce que ce genre d’article est fait suite à une demande de la marque ? rétribué ? si oui pour l’un ou l’autre ça serait quand même beaucoup mieux de l’indiqué clairement non ?

  • Si il s’agissait d’un article publi-rédactionel, effectivement il serait déontologique de l’indiquer en bas de page. Mais ce n’est pas le cas, nous écrivons nos critiques en toute indépendance et en toute objectivité. Donc, je ne vois pas le sens de votre commentaire. Si vous n’aimez pas les Soya Party, je vous invite à le dire ici et d’argumenter librement.

Laisser un commentaire

FacebookTwitterHelloCotton Instagram