Bio C’Bon

Vous ne connaissez peut être pas encore cette jeune chaîne de magasins d’alimentation biologique… Bio C’Bon se concentre curieusement sur le 15ème arrondissement de Paris mais commence doucement à s’étendre. Si l’on compare à un classique Naturalia, Bio C’Bon se différencie nettement par différents points. Déjà le cadre est particulièrement agréable, moderne avec des rayonnages élégants et bien rangés. Le rayon fruits et légumes est assez diversifié et bien achalandé, on remarque tout de suite que les végétaux sont propres et appétissants (c’est-à-dire pas plein de terre ou de traces de coups).

Le reste du magasin est assez conventionnel, c’est-à-dire que l’on y trouve tout ce que l’on peut avoir besoin habituellement. On notera qu’on y trouve du gluten pur pour confectionner du seitan maison et aussi une perle rare, des tagliatelles sans œufs ! Il y a d’ailleurs un très beau choix de pâtes en tous genres mais aussi  différents riz. Mais, c’est en s’approchant du rayon frais que l’on sent poindre une légère déception. En effet, les spécialités végétaliennes ne sont pas très nombreuses. On fait vite le tour des produits qui n’ont rien d’original comme les Croq’ tofu de chez Soy, la gamme de galettes Céréalpes et les saucisses Taifun. De même, côté desserts, Sojade règne en maître mais rien d’exotique à l’horizon. Il est évident que cet espace mérite d’être largement développé et, comme toujours, nous vous recommandons d’exprimer clairement vos désirs au magasin.

Au-delà de l’aspect alimentaire, on retrouve des rayons de cosmétiques, hygiène et entretien assez intéressants avec des marques comme Weleda, Melvita, Douce Nature, Santé, Etamine du Lys, Ecodoo, Sonett… De quoi être propre et sentir bon.

La valeur la plus intéressante qu’on trouvera chez Bio C’Bon n’est donc pas l’originalité de ses produits mais bien la qualité de son service et du personnel. Bien éloigné encore une fois des Naturalia car le sens du service et le respect de la clientèle est particulièrement palpable. C’est extrêmement agréable de ne pas se sentir bon qu’à composer son numéro de carte bancaire.

Un programme de fidélité a été mis en place avec une carte sur laquelle sera cumulé l’ensemble de vos achats et une fois atteint le montant de 300€, vous bénéficierez d’une remise de 10€. C’est peu mais c’est toujours ça.

Visiter le site web de Bio c’ Bon

96 réponses à Bio C’Bon

  • Layne dit :

    Ça a l’air sympa! Si je fais un tour dans le 15e je passerais par là^^

  • yate dit :

    Je suis passée par hasard à celui de Saint Lambert il y a quelques jours, et ils n’avaient pas de gluten pur ( le vendeur m’a regardée comme un extra-terrestre, se demandant surement pourquoi je demandais du gluten alors que tout un rayon était réservé aux produits… sans gluten ! ).

    • VeganPower dit :

      Ah bon ? o_O Car à celui d’acacia ou à Mont-Rouge j’en ai vu 🙂 Mais il se peut que le produit était en rupture 🙁
      Ca ne m’étonne pas qu’on t’ai regardé bizarrement, persooooooooonne ne sait ce que c’est 🙁

  • mamapasta dit :

    c’est à croire que les consommateurs de bio se concentrent à Paris….ici on attends toujours d’avoir plus de choix en végé , c’est pô juste

  • Nina dit :

    On peut aussi acheter des trucs en vrac (écorces d’orange confites, céréales, etc…) Et c’est vraiment sympa comme chaîne! Même si je trouve qu’il y a plus de choix chez Naturalia (pour le jambon Wheaty, les margarines, etc…)

  • Benjamin dit :

    J’y ai fait un tour, je ne suis pas fan du design que je trouve froid et finalement qui m’a coupé l’appétit en entrant… Rue Lecourbe les fruits et légumes étaient fripés, la coupe de leur boucherie fermée, mais rien pour le remplacer, et comme il est vrai que le rayon végétarien laisse à désirer, je me suis vite demandé ce que j’allais manger… Mais c’est vrai que le personnel est sympa, jeune et dynamique…

    Pour moi dommage qu’il aient choisis un mobilier aussi froid, ça fait leader price mais les prix restent bien ceux du bio, il faut aussi qu’ils fassent des efforts sur les fruits et légumes et le frais qui font défaut…

    J’ai mis le lien vers un autre magasin qui loins d’être parfait me satisfait sur le frais… Il est dans le 14eme pas trop loin de celui là au métro Alesia. Les produits sont de qualité le personnel aussi, seul problème pour moi la déco et le rangement (je les pardonnes car on y trouve vraiment beaucoup de choix)

  • Greenlama dit :

    Ça ne change pas des autres magasins bio finalement. Je ne passe pas dans ces coins là, donc si ça ne vaut pas le détour…
    Mes fruits et légumes je les achète dans les Biocoop, quant au vrac, c’est pareil. J’adore celui de Philippe Auguste pour ça, car le choix est immense.
    En tout cas, c’est bien de référencer les chaînes de magasins bio.

  • Fofi dit :

    encore et toujours sur la capitale ^^ quand est ce que ces initiatives s’étendront aux provinces ? et pourtant j’habite Marseille on ne peut pas dire que ce soit une petite ville ! mis à part les Biocoop traditionnelles difficile de sortir de la routine. Ceci étant je n’achète jamais mes fruits et légumes dans les magasins bio, je commande sur des sites bio locaux comme ça je minimise aussi l’empreinte carbone, manger des produits bio qui viennent de l’autre bout du monde, je trouve pas ça si écolo 😉

  • Chesnut dit :

    Moi je préfère que les légumes soient plein de terre 🙂 C’est de l’énergie et eau en moins

  • je connais celui du 17ème ^^

  • j’aime bien cette chaine bio et oui, je trouve que la clientèle est particulièrement bien accueillie et servie. Mais j’aime beaucoup moins la présence d’un stand boucherie au magasin de Lecourbe. Dans une enseigne qui ce veut Bio, écologique et responsable, je trouve ce choix particulièrement déplacé ! Cela n’est pas cohérent au delà de tout veganisme.

  • TomyVeg dit :

    Connais pas… Mais j’irais voir ça puisqu’il y en a visible un pas très loin de mon boulot.

  • Yari dit :

    J’irai voir lors de ma prochaine visite à Paris, merci!

  • Greenlama dit :

    J’ai été hier matin rue des Acacias. C’est grand mais ya rien du tout en simili-carnés.
    Je rejoins un peu l’avis de Benjamin sur le design. Par contre les employés ont l’air de ne rien connaître 🙁 c’est plutôt bizarre quand on bosse dans un magasin bio.
    Les fruits et légumes étaient un peu timides et pas tous de saison, dommages.
    C’est plus cher que Naturalia et même certaines Biocoop. :S
    Mais j’ai trouvé des pâtes fraîches sans oeufs et de la mousse à raser vegan. Et le rayon des produits d’entretiens est bien fourni avec « Etamine du Lys » ça c’est cool car j’adore cette marque.

    Je n’irai pas quotidiennement dans cette chaîne de magasins, car ce n’est vraiment pas sur mon chemin.

  • Laburdy dit :

    j’arrive un peu après la bataille mais je trouve les magasins Bio c’ Bon super !
    j’ai découvert par hasard le magasin avenue Parmentier, et depuis je suis adepte !
    Ils ont des prix carrément abordables en fruits et légumes et surtout ce sont de beaux produits. La directrice est très sympa et m’a donné plein de conseils. Elle m’a dit que dans chaque Bio c’ Bon il y a une personne qui donne du conseil sur la beauté (compléments alimentaires et cosmétiques)
    Bref un vrai coup de coeur pour moi, je vous le recommande vivement !

  • Nat dit :

    Très déçue. J’ai été faire un tour à celui de la rue Lecourbe : c’est froid et comme l’a dit quelqu’un plus haut ça m’a plutôt coupé l’appétit et encore plus en passant devant le stand boucherie. Les simili viande sont quasi inexistants et le rayon gâteaux secs vraiment pas terrible…ça m’apprendra à aller voir ailleurs que mon magasin bio habituel qui est peut être plus petit mais super chaleureux et avec plus de choix (l’élan nature dans le 14e)!

  • CEDRIC dit :

    BIO C BON APPARTIENT A DES FINANCIERS!!! AUCUNE ETHIQUE AUCUNE VALEUR !
    un seul objectif: le fric pour une minorité d’actionnaire au détriment des paysans et des consom’acteurs!

    renseignez vous, ils sont pires que les pires de la grande distibution ! alors si vous y allez faites le en connaissance de cause !
    C’est du discount bio qui tire la qualité bio vers le bas.

    • Oui oui on sait, j’y ai bossé 😉
      C’est exactement ça, du discount bio et c’est ce qu’ils veulent.

    • Marjorie dit :

      Et bien si ce fut peut-être le cas à leurs débuts, sachez qu’aujourd’hui cela a bien changé. Je viens d’y être embauchée, j’ai commencé il y a quelques jours. Le responsable a insisté sur le fait qu’ici, le qualitatif primait sur le quantitatif, que les produits étaient justement tout le contraire de produits discounts de grandes surfaces, et nous avons pu, nous, employés, le constater par nous-même étant donné qu’ils commercialisent de très nombreux produits issus de productions locales/paysannes ou bien de commerce équitable. Et de très nombreuses marques que l’on retrouve également en biocoop. 😉

      • Jonchie dit :

        Bonsoir Marjorie

        Merci pour votre réponse, s’agit il d’un magasin parisien ?
        bon, disons que mon entretien d’embauche n’a pas du tout tourné autour de ma passion du bio
        mais plutôt sur mon parcours, on en est même arrivé à rire de bon coeur et sincèrement de mes expériences dans l’accueil,
        que j’aime le bio leur est passé par dessus le chapeau
        que je veuille faire un CQP était pour eux un point négatif
         » à la vitesse à laquelle on s’agrandit, on veut de l’opérationnel de suite !  »
        ils n’ont jamais cherché à valoriser que leur extension.

        Bonne continuation et merci pour votre retour

        • Marjorie dit :

          Merci de votre réponse également 🙂
          Là dessus, je vous donne raison. La même chose pour moi, lors de mon entretien, mon intérêt pour le bio ne semblait pas être ce qui primait (d’ailleurs moi aussi je voulais faire le CQP vendeur/conseil produits bios à la base!) Le pire, c’est peut-être une de mes collègues, qui m’a dit qu’à son entretien, elle avait bien dit qu’elle connaissait très peu de choses dans le bio et que ça ne l’intéressait pas plus que ça, mais que finalement la directrice qui la recevait à cet entretien semblait s’en foutre royalement. C’est évident qu’il y a du marketing, et de la recherche de profit derrière cette chaîne, mais, honnêtement, quel pourcentage d’entreprises commerciales ne fonctionnent pas ainsi actuellement ? C’est le modèle économique type pour faire tourner un magasin, malheureusement. Les coop existent, et c’est très bien, certains peuvent se permettre d’aller acheter directement auprès de producteurs près de chez eux, et c’est très bien, mais dans le système actuel, ça ne peut que stagner à de toutes petites échelles. Si l’on veut vraiment faire changer profondément et radicalement les choses sur le plan mondial, c’est par des actions/manifestations politiques qu’il faut agir, le mode de consommation agit bien plus faiblement si l’on observe tout cela de loin.
          En bref : Oui, Bio c’ bon est aux mains d’un petit commercial sans doute véreux qui gère bien son business, et qui s’en fout peut-être pas mal du bio, mais en attendant la boîte implante dans de nombreuses villes des points de vente de produits sains pour la santé de la population, plus respectueux de l’environnement dans leur mode de production, et en achetant à tous ces producteurs (petits producteurs français, producteurs paysans, commerce équitable, certains labels bio très exigeants, etc..) ils les soutiennent et ils participent de ce fait au développement de la consommation bio. Ce sont des points positifs qu’il faut savoir regarder, reconnaître, et mettre à profit pour nous, et pour ces producteurs ! Même si le fond du système, lui, est mauvais, comme le système de fonctionnement du monde occidental actuel, de manière générale…
          En tout cas, en tant qu’employée vendeuse-conseillère intéressée par son job, je m’efforcerai le plus possible d’apporter ma bienveillance et mes connaissances pour guider tous les adeptes du bio!
          Peace.

      • Sarah dit :

        Bonjour Marjorie,
        Je serais curieuse d’avoir votre avis dans 3 mois. Donnez-nous des nouvelles.

        • Marjorie dit :

          C’est si insurmontable que ce que vous dîtes ? Ça semble effrayant, à vous lire.. 😉
          C’est une grosse chaîne, qui comme toutes les grosses chaînes actuelles, carbure au capitalisme, et fonctionne en conséquence avec ses employés, etc..
          Je comprends ce que vous expliquez, et suis d’accord sur de nombreux points, les petites entreprises basées sur la proximité et l’éthique sont certainement les mieux, mais on ne peut affirmer qu’il faut fuir Bio c’ bon à tout prix car « le bio y est juste un concept marketing ». Oui, le marketing est là, comme pour quasi toutes les boîtes, mais en attendant (je me répète héhé), de nombreux très bons produits sont achetés à de bons producteurs, et revendus en grandes quantités. C’est ce qu’on vient essentiellement y chercher. On peut en repartir avec une multitude de produits que je trouve également dans mon biocoop, et même des produits avec des labels exigeants comme Nature & Progrès, que je n’y ai pas trouvé encore.
          Donc… selon moi, tout est à relativiser.

          • Sarah dit :

            C’est juste que j’avais le sentiment en lisant les commentaires que les internautes recherchaient un mode consommation éthique ET du bio et de savoir si concilier les deux est impossible. D’après vous, ça a l’air inconciliable ?

            • Marjorie dit :

              Inconciliable, sans doute que non 😉 Concernant Bio c’ bon, c’est clair que le fonctionnement n’est pas du tout le même que les biocoop ou petits magasins locaux. La question est qu’entend-t-on par « éthique » ? Bio c’ bon ne propose pas que des produits ultra-locaux, certes, ils sont basés sur un objectif capitaliste, certes. Mais dans les faits, ils achètent à de nombreux petits producteurs français, à des prix corrects pour eux (ce qui explique que tout ce qui est épicerie reste cher chez eux), mais proposent des fruits et légumes bio, également d’origine France pour beaucoup, et qui sont pour certains parfois moins chers qu’un fruit/légume de supermarché non bio ! Ils s’implantent en centre-ville (donc loyer très cher pour eux) ce qui permet à toute la population du centre, étudiants/jeunes actifs/familles/personnes âgées un accès rapide et facile à ces fruits et légumes bio et peu chers. Peut-on qualifier cela de totalement anti-éthique ?
              Oui, ils sont loin d’être irréprochables, mais pour les personnes qui n’ont pas les moyens/le temps de se déplacer à des magasins excentrés, s’affilier à des AMAP, etc. 🙂

              • Jonchie dit :

                Bizarre de répondre en aveugle
                ça n’est pas seulement l’approvisionnement du magasin auquel je pense
                mais également comment sont traités les employés
                les conditions sociales et salariales
                disons que la grande utopie du début des magasins Bio : Nouveaux Robinsons, Biocoop Naturalia avant Monoprix
                a l’air d’être bel et bien enterrée
                il en est de même pour le label écocert des débuts et les abus constatés
                dire que le fric gangrène tout est une vraie lapalissade !
                Donc, puisque vous y travaillez, pourriez vous satisfaire ma curiosité : où se trouve la direction ?
                France ou étranger ?
                car il y a hiatus sur le site, on peut se présenter à l’embauche dans un magasin en France
                mais postuler spontanément sur le net et le CV part à la DRH, à l’étranger

                Comme je tente d’accorder mes principes éthiques à ma consommation,
                alors je picore à droite à gauche sans accorder ma confiance à qui que ce soit
                pas facile…..

                bon dimanche AM

                • Marjorie dit :

                  RE…
                  Bon, ok, ok, OKKKK, désormais je vous rejoins sur certaines choses !!!
                  Avant tout, pour répondre à la question précédente, le siège est bien en France, à Rungis 😉

                  Par contre, en effet, on voit arriver les coups bas… La personne qui parlait des jeunes employés virés après la mise en route du magasin avait peut-être pas tout à fait tord. Un collègue a vu son contrat prendre fin, là, à la fin de la période d’essai. Avec pour justification différents prétextes. Le soucis réel viendrait visiblement du fait qu’on aurait voulu le passer en mi-temps plutôt qu’en temps plein, et qu’en échange un autre en mi-temps passe en temps complet à sa place, et cela étant délicat pour l’entreprise au niveau juridique, on a préféré le virer direct. Génial. Ça aurait également pu tomber sur moi je pense, et ça m’aurait bien mis dans la mouise puisque j’ai emménagé ici récemment juste pour le job, et donc soucis par rapport au pré-avis pour quitter l’appart,etc… Alors qu’ils ne nous avaient bien sûr aucunement laissé entendre que l’effectif allait peut-être être amené à baisser. Bref, grande surprise! Sinon, effectivement,régulières demi-heures supplémentaires non payées, même sur les horaires d’emploi du temps il y a des incohérences par rapport aux heures payées, retours négatifs sur la gestion du magasin de la part de là-haut, alors que chacun donne de lui-même pour toutes les tâches à effectuer et il y a un bon esprit d’équipe. Bref.
                  Rien à voir par contre au niveau de l’ambiance de travail. Là dessus, ça dépend vraiment du responsable. Le nôtre est très bien. Donc attention à ne pas accuser tous les responsables de magasin de tyrannie alors que ce n’est pas (toujours) le cas. Et garder à l’esprit aussi qu’eux aussi reçoivent beaucoup de pression vis à vis du chef du d’ssus.
                  En somme, au magasin, pas de gros problèmes à soulever au niveau de l’ambiance et des directives, par contre, le haut de la hiérarchie, ouai, c’est pas trop ça quoi… Capitalisme, bonsoir.

                  • Jonchie dit :

                    Merci pour vos réponses Clara et Marjorie

                    Heu, le siège français à Rungis ou le siège, celui des créateurs du groupe ?
                    parce que comme je vous l’avais écrit, fut un temps où envoyer son CV vous l’exportait directement à l’étranger, un peu comme EXKI qui est belge à l’origine je crois
                    Marjorie, accrochez vous ….
                    Clara je souhaite que la clientèle fasse la différence, j’ai des doutes mais au moins, vous avez des fidèles parmi les personnes qui viennent régulièrement chez vous

                    • Marjorie dit :

                      Le siège français, oui. Mais si vous parlez de groupe, vous savez alors à quel groupe appartient la chaîne et où de quel pays il est originaire ? Parce ce que de mon côté, après maintes recherches je n’ai trouvé nul part qu’ils seraient rattachés à un groupe d’investisseurs étrangers.
                      Bref, oui, je m’accroche, et tout va bien 😉 Il faut essentiellement avoir un responsable cool, le reste passe..

      • Md dit :

        La dernière enquête IFC que Choisir avec les carottes bourres de pesticides montrent bien que l’enseigne se fout totalement de ce genre de choses ( local, semences paysannes…). Toutes les fois où j’y suis passée et ou je n’ai jamais rien acheté, j’ai simplement constaté l’origine des produits ( pas un produit français, encore moins local). La plupart des enseignes sont parisiennes et crois-moi, la production bio locale n’est pas à un prix proposé par BCB. Merci de ne pas dire d’âneries ou de nous donner les chiffres : quel prix, quel produit sont locaux?

  • Virtuelle dit :

    Je n’ai jamais été dans un biocbon car d’abord j’ai mes magasins bios favoris qui me conviennent et j’ai eu des échos plutôt négatifs sur leur fonctionnement…
    Toute façon je ne suis pas plus étonnée que ça, il n’y a qu’à voir à quelle allure ils se sont implantés pour se rendre compte qu’ils font malheureusement partie de ces filières sans scrupules qui se faufilent dans le bio 🙁

  • jojoba dit :

    Un Bio C Bon à ouvert à AIX EN PROVENCE 25 bld aristide briand

  • frederic dit :

    J’ai été plutôt déçu par ce magasin, en tout cas celui de Vincennes !

    Je trouve les prix nettement plus élevés que dans un autre magasin bio et l’accueil laisse à désirer !

  • Rémy dit :

    Pour les adeptes de NATURALIA, VOUS SAVEZ CERTAINEMENT QU’ILS APPARTIENNENT à MONOPRIX.
    L’eau rosée de la reine à DANONE depuis qq années.
    Mais chez certains patrons BIOCOOP, ce n’est pas mieux en terme de social, si la charte existe (en vie), un SMIC PLUS 10%, pour le plus bas salaire c’est pas terrible, surtout s’il n-y a pas de redistribution d’une partie des résultats en fin d’exercice… ce que font les SCOP, ou les salariés sont actionnaires et récoltent le fruit de leur travail. redistribution équitable des richesses.
    Il faut replacer l’homme (et la femme bien sur) au centre des projets et non l’argent.
    Pour ce qui est des fournisseurs BIO C BON, c’est les même que chez biocoop à qq exceptions.
    Ceci étant le pauvre n’a pas le monopole de l’honnêteté
    Un riche financier peut très bien ouvrir 10 / 20 magasins bio, équitable, etc… , se faire un MAX de pognon et être honorable. KADAFI a bien essayé , je crois qu’il redistribuait pas mal à son peuple.
    ça n’a pas marché, l’argent était certainement sale.
    si vous voulez placer votre argent : il y a la NEF, malheureusement gérée par le Crédit Coopératif, soit disant banque humaine de l »économie sociale et solidaire (Hélas ! c’est de la flûte de pan).

  • Piccolina dit :

    Je suis ravie des bons prix en terme des fruits et des legumes. Par contre aujourd’hui j’y ai fait mes achats. Le vendeur c’est trompé 2 fois dans le prix des fruits et des legumes en me facturant plus. Je lui ai fait noté l’erreur. Il corrige et passe les bons prix. A la fin sur le ticket j’avais 8 Euros de trop. Ok, ça peut arriver(même si 2 fois dans 20 secondes fait beaucoup), mais ni lui ni son responsable m’ont dit un petit « pardon » ou éxcuses-nous ». Attention donc: vérifiez bien ce qu’on vous facture!

  • audette dit :

    Faut peut-etre pas trop les fustiger non plus, ils sont qd meme globalement bien plus accueillants que la moyenne, leurs magasins sont hyper biens tenus et question fruits et legumes moi je les trouves imbattables en prix!(oui je suis fan de Bio C bon !)

  • MaX dit :

    Hello ! Enfin un magasin comme ça dans le sud ! J’ai vu que la plupart étaient à Paris, mais je suis allé faire un tour dans celui d’Aix en Provence : trop bien ! un large choix, des prix très très compétitifs, accessible à pied du centre d’Aix (cool pour l’empreinte carbone), des vendeurs souriants qui s’y connaissent, ça fait plaisir ! seul bémol : ils étaient en rupture de miso…

  • Babyliss dit :

    Hou là

    On sent bien les gens de Naturalia derrière les com négatif… (lol) Ils feraient mieux de s’occuper de dire bonjour aux clients et de trier leur fruits et légumes…
    Bref pour Bio c bon, je me suis rendu à celui de Vincennes. très bien acceuilli et conseillé mais manque de choix en Compléments alimentaires et en viandes. Par contre beau rayon Fruits et légumes.

    • Manque de choix en viande ? Ah nos yeux, la moindre particule de viande est déjà en trop dans un magasin bio qui est censé aporter une alimentation, saine, écologique et éthique. La viande ne répond a aucun de ces trois principes de base. En revanche on pourrait davantage se plaindre du manque de choix dans les produits végétaliens proposés par cette chaine.

      • shivalinoa dit :

        oui je suis d’accord. Le rayon soja, tofu, seitan….est pauvre chez Bio C Bon ! de plus, par chez moi (Antony), les frigos sont quasiment vides et ce à chacun de mes passages. Chez Naturalia et Naturéo, j’ai beaucoup plus de choix !

  • lobonette dit :

    effectivement beaucoup de choses à signaler. bien que l’ayant signalé , le réapprovisionnement n’est pas fait , j’attends depuis une semaine. beaucoup d’erreurs sur les prix , prix facturés supérieurs aux prix affichés et correction tout à fait illogique. J’ai l’habitude d’acheter du café moulu ( 500 gr. ) à 6 euros 39, dernièrement on me le facture 8 euros 05, bien qu’étiqueté à 6 euros 39. Quelle perte de temps s’il faut vérifier tous les prix !!!!

  • Laura dit :

    Moi j’ai acheté du riz complet en vrac au magasin de rue Lecourbe et stupéfaction mon sachet de riz était rempli de crotte de souris !

  • mégane dit :

    Je suis déjà aller au Bio c’bon des Lilas.
    Je suis intolérante au gluten et je dois dire qu’il n’y a pas beaucoup de choix pour les gens qui ont le même problème que moi. De plus, les produits proposer sont assez chère et le magasin n’est pas très bien organisé.

  • thomas dit :

    Il est clair que Bio c’bon c’est tout pour le fric. AH oui c est bien joli d’embaucher des jeunes « bio » mais les directeurs eux n’ont pas l’air de s’y connaitre beaucoup… Beaux sourires et clim a fond, ils vendent du bio ! Pfff… Des produits qui viennent de la France entiere, au mieux, et souvent de l’etranger. » L’emprunte carbonne, cest quoi ca ? »

    Pour y avoir travailler, c est que du marketing ! On motive les equipes avec des « produits challenges », plus on en vends, plus y a de primes ! Et vous trouvez que les vendeurs sont sympas ? Y’a peut etre une part de vrai, mais c est surtout beaucoup de vent. Le mot d’ordre c’est « pepetes ! ». Et les directeurs s’en mettent plein les poches !
    Le grand directeur n’est pas bio, ca c est certain et tout ce qu’il veut c’est de l’argent. C’est une bonne filiere en ce moment pour ca. AUcun esprit bio du coup.
    C’est de l’arnaque.

    Et c’est le siege qui decide tout. Si votre magasin vous fait croire que c’est eux qui gerent les commandes, c’est faux. C’est une chaine. Tous les magasins se ressemblent, toutes les decisions sont prises par le siege.
    Bienvenue a Bio c’bon.

    • Ahahahahaha je plussoie j’y ai travaillé aussi !
      Oui pis ya souvent des légumes hors saison en hiver, tout ça pour que le consommateur achète alors que justement dans le bio, ce qu’on recherche c’est aussi des légumes et fruits de saison !

    • Christel dit :

      Merci! Enfin quelqu’un qui s’y connait dans ces magasins. Je rejoins Laura sur le hors saison et pour certains produits vg qu’on ne trouve pas. Malheureusement ils ne sont pas les seuls.

  • thomas dit :

    si les gens voulaient vraiment manger bio, le meilleur moyen est de trouver des producteurs locaux, d aller sur place directement, de poser des questions, de constater.
    Et en passant, rappelons nous que les labels bio c est que du pognon aussi.

  • Laura dit :

    Pour y avoir travaillé aussi, je peux vous dire que les magasins bio c bon sont tous infectés par les souris, ne prenez jamais les produits en vracs, les sacs sont tous bouffés par les souris, vérifiés toujours les emballages des gateaux,céréales etc…. C’est vraiment une arnaque et les conditions de travail sont inaceptables

  • cordier dit :

    les magasins bio c bon tous infectés par les souris???????????donc Laura pour affirmer ça vous avez (sans nul doute) travaillé dans tous les magasins Bio C Bon ouaaaaaaaaaaaahhhhhhhhhhhouhhhhhh quel courage si l’on en croit certains commentaires précédants le votre, ça relève de l’exploit! je suis affolée de constater comment certains « donneurs de leçons de la bio » peuvent faire de grandes généralités et être intolérants au possible, c’est un comble! et comme ça les labels bios c’est du pognon aussi Thomas???? vous vivez dans un monde où tout se troque???? arrêtez un peu vos délires…les magasins bio payent le droit d’être CONTROLES par Ecocert tout comme les producteurs…pas pour avoir le label s’ils n’ont rien de bio, ne confondez pas tout par pitié! allez puisqu’on balance, le réseau Biocoop serait dirigé par des anciens directeurs de Carrefour…perso cela va vous attrister mais le sachant je continue à y faire des courses de temps en temps…parce que je préfère toujours acheter bio que de me retrouver avec des produits issus de traitements pesticides ou pétrochimiques…un conseil: redescendez sur terre!

  • KIKA dit :

    Bonsoir,

    Vous pouvez rajouter le BIO C BON de Vincennes, rue de Fontenay

  • Charles dit :

    Aujourd’hui l’argent appartient à des personnes qui souhaitent avant tout s’enrichir. Si nous trouvons cela dommage, à nous de nous bouger pour créer des entreprises coopératives et éthiques.

    Le BIO d’aujourd’hui est ce qu’il est (c’est déjà ça) ; celui de demain sera celui que nous aurons construit.

  • Bioccon dit :

    Bonjour,
    je travaille au sein d’un des magasins. Sachez que les conditions de travail y sont assez déplorables, la loi n’est pas respectée sur divers points,… autrement la chaine se développe à une vitesse exponentielle et propose du bio, notamment fruits et légumes, à prix très abordables. des magasins sont implantés dans le sud de la France aussi.

  • Antoine dit :

    Trop bien comme enseigne! vraiment moins cher que Biocoop ou Naturalia, et l’accueil est vraiment sympa surtout au magasin de balard, sa fait vraiment commerce de proximité! et question propreté rien a dire (balard) apres pour les autres magasins je sais pas..

  • Julie dit :

    J’en ai un qui vient d’ouvrir juste à coté de chez moi. Je vis seule, je peux me permettre d’y aller. J’ai trouver ça plutôt propre, effectivement problème de réapprovisionnement, mais il y a peut-être une explication à cela : éviter le gaspillage. Je suis également de temps à autre freegan et les poubelles des grandes surfaces habituelles sont remplies de produits encore consommables si on tombe le bon jour, de quoi remplir un réfrigérateur entier. J’alterne entre bio et freeganisme, ce qui est un peu contradictoire au niveau alimentation mais pas au niveau éthique. Je trouve que le bio est bien trop cher tout de même et quand on a une famille c’est presque impossible d’y aller faire ses courses, je trouve tout cela bien triste.

  • flo dit :

    Alors perso, j’en ai testé 2 à Paris et j’ai trouvé ces magasins super positifs comparés aux Naturalia voisins. Niveau prix, ya pas photo! Jusqu’à 2€ d’écart sur une boite de lait d’amande en poudre! Les fruits et légumes sont également bien plus compétitifs. Par contre, c’est vrai qu’ils ont moins de choix que Naturalia en produits à base de soja, genre Sojami. Bon point: leurs pâtes à base de farine de lentilles (vertes ou corail au choix), que j’ai encore jamais vu ailleurs.

  • Blue dit :

    Je plussois pour les conditions de travail déplorables. J’ai bossé à un de ceux de Marseille. Tu ne vas pas dans le moule, tu n’es pas dans leur délire de compétitivité, tu vires. Vive Bio C BON ….. –‘

  • daniel dit :

    Bonjour, journaliste à Marianne, je cherche à mettre à l’épreuve les promesses des enseignes bio, du point de vue des fournisseurs, des clients et des salariés. Merci de me contacter sur d.bernard@journal-marianne.com pour des témoignages ou des expériences chez Bio C bon, biocoop ou naturalia. Daniel Bernard

  • Bio girl dit :

    Les conditions de travail sont déplorable une manutention incroyable pour des femmes c’est dur, on vous promet des primes qu’on vous supprime, les prix augmentent tout le temps et les clients s’en rendent compte, le siège gère tout mais le fais mal, l’organisation est pourrie. L’enseigne n’a aucune éthique du bio c’est le profit avant tout, quitte a faire venir des légumes du monde entier. La convention collective est nul le travail le dimanche n’est pas majorė. Les heures supl ne sont pas payes. Les vacances sont imposées…. Alors en apparence ça paraît super. Beau design qui en jette mais quand on creuse c.est très fragile.

    • Laura VGP dit :

      Les coulisses des enseignes sont rarement joyeuses 🙁 et c’est regrettables de voir que les salariés sont traités de la sortes.
      D’apparence trompeuses donc, mais c’est un autre sujet.
      Merci pour le retour 🙂

    • Sarah dit :

      Les employés sont très mal traités. Chers consommateurs, ayez un peu d’éthique quand vous achetez.

  • Morine dit :

    Je vais au magasin bio c bon Ave j jaures 75019
    Personnel très sympa mais j acheté que des produits laitiers des vaches jersiaises de Bernard gabarit que je ne peux trouver ailleurs.
    Pour le reste des produits bio j acheté chez Carrefour superbe rayon bio et moins cher pour les mêmes produits

  • catherine de TNMJS dit :

    Un bio c bon a ouvert en début d’année à Saint Raphael (83) et je leur ai demandé aujourd’hui la possibilité de mettre l’affiche du prochain film (Libres! de JPaul Jaud) que nos deux associations locales (Bioconsom’acteurs Mer Estérel et Tu Ne Marcheras Jamais Seul) organisent le 16 mai prochain à Fréjus. Pour info, chaque mois nous organisons une projection sous l’intitulé « les rendez-vous de la terre ».
    J’ai obtenu une réponse négative de la responsable du magasin m’expliquant que la direction n’acceptait aucun affichage autre que leur enseigne. J’ai essayé d’insister en faisant valoir l’intérêt commun d’être intégré dans le réseau local. La responsable m’a répondu que plusieurs personnes et/ou thérapeutes avaient également demandé d’afficher dans le magasin, réponse négative leur a été faite.
    Connaissant bien la franchise pour y avoir travaillé (dans une autre vie) je m’étonnais que le bio soit éthiquement « franchisable (business pur et dur) ».
    Ce qui m’a amené à lire vos commentaires et je vous en remercie… je ne manquerai pas de communiquer le tout à notre réseau local.

    • Sarah dit :

      Bonjour Catherine. En effet, chez BIO C BON le profit règne en mettre et le bio n’est qu’un vulgaire concept marketing pour eux. Par ailleurs, les magasins ne sont pas franchisés, l’enseigne est gérée comme une chaîne.

  • NATH MOTTE dit :

    merci catherine, je devais y aller pour afficher et en meme temps avoir le plaisir de découvrir ce nouveau magasin et y faire quelques emplettes, et bien parfait je n’irai meme pas ! y en a marre du biobusiness qui ne s’engage pas ! faut se bouger pour préserver le vrai bio, les accaparements de terre, informer, sans cela et bien il n’y aura plus grand chose dans les magasins bientot ! même politique de refus d’affichage que dans les enseignes non bio ? ah oui ? et bien je vais la boycotter ! le 1er devoir d’une enseigne bio, c’est de laisser la place aux citoyens conscients d’agir, communiquer, et de meme les aider ! a quand un espace citoyen de ce nom, avec un espace dédié et agréable a la communication écologique ? même hyper U laisse une grille d’affichage !! un commerce bio c’est pas juste VENDRE, y en a qui n’ont pas bien compris là ! on ne vient pas QUE pour acheter, on cherche aussi DU LIEN ! et on en a RAS LE BOS DE CE VIEUX MONDE PUREMENT COMMERCIAL ET QUI VA BIENTOT DISPARAITRE S’IL NE COMPREND PAS ASSEZ VITE !
    Qu’on se le dise !

  • Jonchie dit :

    Bonjour
    je lis les commentaires mais je ne suis pas parvenue à apprendre de quel groupe dépend Bio c’est bon
    c’est vrai que travailler là bas fait un peu flipper à l’avance quand on tient à une existence un tant soi peu éthique

    • Sarah dit :

      Je vous le fais pas dire…

      • Jonchie dit :

        merci pour votre réponse ! bon, ça ne me dit toujours pas quel est le groupe derrière, je trouve, pour l’instant, les personnes de ce groupe peu curieuses, je me demande quel groupe de distribution est encore un peu éthique…..

        • Sarah dit :

          En fait, ils n’appartiennent à aucun groupe, c’est une chaîne indépendante. Enfin, pour l’instant… Leur stratégie est de croître le plus rapidement possible pour faire face à ces grands groupes.

    • EL dit :

      http://www.marne-finance.com/des-solutions-adaptees/
      un extrait : « Réduire son ISF Bio Holding ISF permet à des contribuables assujettis à l’ISF d’investir dans Bio c’ Bon tout en bénéficiant d’une réduction d’ISF de 50% du montant de leur investissement.  »
      Toujours les mêmes. Privilégiez le circuit court, les AMAP, les fruits et légumes de saison…!

  • Régine dit :

    Bonjour,

    Dans la région de Bordeaux il vient de s’en ouvrir plusieurs. Je me suis fait claquée la porte au nez avec fracas parce qu’il était l’heure de fermeture, j’y allais pour la première fois, bonjour l’accueil ! La deuxième fois que j’y suis retournée, j’ai demandé à la caissière qui était le patron de la chaine, elle m’a répondu qu’elle n’en savait rien, elle n’est pas curieuse. Pour moi ça sent la grande distribution à plein nez;
    Une autre fois je suis allée dans un autre magasin à la périphérie, après avoir fait le tour du magasin et constaté que les prix des produits en vrac étaient affichés aux 100 grammes, j’ai demandé au vendeur si la direction prenait les clients pour des attardés mentaux ou des crétins, c’est bien la seule enseigne qui généralise le prix affiché au 100 grammes; (le prix au kilo n’était pas mentionné). Aujourd’hui il l’est mais en plus petit, un ligne au dessous et entre parenthèses. Je pense n’y aller qu’en dépannage et encore en dernier recours. A bordeaux, les œufs viennent du 28 (Eure et Loir) cherchez l’erreur !
    Je resterai donc fidèle aux Biocoop et Sobio de la région, l’accueil y plus correct avec les clients.

  • Jonchie dit :

    oui j’ai appris qu’il s’agissait d’une chaîne, celui qui m’a reçu pour l’entretien d’embauche m’a dit que le ( seul ) but était de devenir aussi présent que Naturalia, en s’implantant à chaque fois tout près de leur concurrent dans Paris, ben sinon, c’est à priori mentalité grande distrib : jeunes, enthousiastes, corvéables, oups, ça m’a échappé, la passion pour le bio viendra bien assez tôt, je continuerais également à mettre les pieds dans de plus petites enseignes.

    • Laura VGP dit :

      C’est exactement ça 🙂
      Ca dépanne mais les plus éthique restent quand même les biocoop ou les magasins bio indépendant, comme Namo Bio par exemple.

  • clara anderson dit :

    Je ne suis pas étonnée parce que je lis, un bio c’est bon installé tous juste en face d’un magasin bio, et ils ont été très agressif, ils ont mis de grands panneaux tout autour du magasin bio indiquant leur boutique et comme si cela ne suffisait pas des commerciaux se sont carrément devant l’entrée de la boutique pour distribuer des tracts.
    Je me suis pas gênée pour leur dire que c’était de la concurrence déloyale et des manière de voyous et qu’ils n’aurait pas ma clientèle.
    D’autant plus que le groupe qui est derrière bio c’est bon est un groupe d’investisseurs, il fournisse leur magasin grâce à une centrale d’achats sans traçabilité des produit (panier 10e) Le bio de chine Merci!!

  • Jonchie dit :

    Marjorie

    j’ai enfin obtenu la réponse à ma question
    Le groupe a été fondé par un  » investisseur  » qui possède également plein de sociétés dans l’immobilier ( ce qui expliquerait la facilité à s’implanter vu le prix des baux dans Paris ! )
    donc, effectivement, il n’y a rien d’étranger là dedans
    ce qui parait vrai, par contre, c’est que le temps des coopératives parait loin
    le Bio, devenu bizness comme un autre ….

     » Le bio est devenu un secteur florissant, au marché des Lilas un revendeur de légumes et fruits bio à un prix indécent, ce marché est très convoité.
    Je me suis posée la question qui est derrière Bio c’est bon, Président du conseil d’administrationCHOURAQUI Thierry
    Directeur généralCHOURAQUI Thierry
    AdministrateurBIO C BON SAS représentée par CHOURAQUI Thierry
    AdministrateurCHARVERON Gérard
    Gerard CHARVERON dirige 18 entreprises (18 mandats), son mandat principal est Gérant au sein de l’entreprise COMPAGNIE FINANCIERE DE COMMERCIALISATION « CFC ». Gerard CHARVERON évolue dans le secteur d’activité de la Finance.
    Thierry CHOURAQUI est Gérant de l’entreprise BOISSIERES PART
    BOISSIERES PART, société à responsabilité limitée est en activité depuis 15 ans.
    Située à PARIS 16 (75116), elle est spécialisée dans le secteur d’activité de la location de terrains et d’autres biens immobiliers. Son effectif est compris entre 20 et 49 salariés.

    Tout ce réseau est gérant de placements financiers, d’assurance, de spéculation immobilière et moi personnellement cela me dérange.
    Je mets tout cela à titre indicatif et surtout sur le fait qu’on a droit de savoir à qui on donne notre fric  »
    vu sur FB

    • Marjorie dit :

      Ah, bé voilà, c’est bien c’que je me disais. Oui, en effet, j’avais entendu parler de ça, que le patron avait également une main sur le domaine de l’immobilier. C’est clair qu’on a forcément bien plus envie de donner nos sous à des petites coops qu’à ce type de chaîne. Mais encore une fois, il faut aussi se dire que le magasin fait marcher de nombreux petits producteurs et producteurs locaux donc que le consommateur y participe également en achetant chez eux, et qu’ils rendent les fruits et légumes très accessibles au niveau du prix, sachant de tout le monde ne peut se permettre de consacrer un gros budget pour l’alimentation malheureusement. Il faut savoir regarder les aspects positifs concrets au delà du système pourri qui régit l’entreprise.

    • Pierre Paul dit :

      Bio c bon est effectivement un exemple d’opacité.
      Ceci dit, monsieur chouraki, déjà difficilement dénichable n’est que l’homme de paille …
      Il y a derrière lui un autre Thierry, véritable ponte de la voyoucratie en col blanc, escroc notoire qui a gagné ses galons dans les 2 grands scandales financiers français des 90’s …
      Bio c bon, c’est un fond d’investissement, de quoi faire defiscaliser  » proprement  » pour ses riches amis…
      Lui même le disait le sourire ( carnassier ) aux lèvres  » si le marché de la chaussette se portait bien je ferais de la chaussette !  »

      Je m’abstiendrai de vous parler des rouages internes. Mais j’ai encore dans mon sac de quoi occuper les longues soirées d’hiver …

      Je regrette d’ailleurs que ce monsieur verrouille ses amis directeurs de presse qui eux même verrouillent leurs journalistes …

      Il y aurait beaucoup à dire sur bcb.

      • Jonchie dit :

        Pierre Paul

        merci de ce témoignage que j’étudierais le plus soigneusement possible en fin de journée
        décidément il me semble que c’est un peu comme la ruche qui dit oui,
        qui a pour investisseur le directeur de Free le sinistre Xavier Niel ….
        extrait de l’article : Les patrons de la ruche qui dit oui; Xavier NIEL (président de free), Marc SIMONCINI (co-fondateur du site de rencontres meetic. fr et le co fondateur de Marmiton
        ( Voir l’article sur cyberacteur )
        le bio, l’éthique, un business comme un autre…..

        • Thomas dit :

          Allons plus loin !
          Lorsque je fais quelques recherches, je tombe sur la société de financement Marne & Finance. Cette société propose à sa clientèle d’investir dans Bio C Bon, acteur sur marché en pleine expansion, via Bio Holding et BCBB. Marne & Finance est dirigée par Thierry Chouraqui. Ce même Thierry Chouraqui est également le dirigeant de Bio C Bon. Jusque là, rien de très particulier, mis à part la neutralité que l’on peut mettre en doute de Marne & Finance vis-à-vis de ses clients (et d’après ce commentaire, certains ne s’y trompent pas http://www.devenir-rentier.fr/p185025#p185025).
          Lorsque l’on recherche un peu plus loin, on voit que Mr Chouraqui est associé à Mr Thierry Brissaud, notamment dans le projet à Parly 2 « Le Ciel De Parly », gérée par la société Boissières Part, dirigée par Thierry Chouraqui. Thierry Brissaud s’est fait connaître dans les années 80 en quittant Darty pour fonder l’enseigne Nasa qui déposera bilan en 1986 après avoir « escroqué » la filiale de Paribas « Fives-Lilles » et plusieurs banques en utilisant la méthode des « chèques de cavalerie » pour couvrir les découvert bancaires d’une hauteur de 1.5 milliards de Francs.

          • Jonchie dit :

            effectivement, si on avait encore un doute, il est levé !
            Bio c’est bon, moins qu’éthique ….
            Heu au fait, sont ils toujours associés ?

      • Bernard dit :

        Appelez moi à Marianne, je vous prie. Daniel Bernard

      • gaslef dit :

        Bonjour Pierre Paul cela m’intéresse je sais bien que nous sommes au printemps mais je serais très curieux de savoir qui se cache dèrriere BCB 🙂 peut être pouvons nous en discuter, je suis un consommateur averti qui n’aime pas que l’on me cache des choses… surtout qd cela concerne ce que je met dans mon assiette…

  • Lily dit :

    Bonjour,

    J’ai lu attentivement cette page et la plupart des commentaires.
    Pour avoir travaillé dans le bio et là je me replonge dans ce milieu, c’est vrai que c’est bien dommage d’avoir perdu cet aspect « éthique » et « conseil » qui caractérisaient tant toutes ces enseignes à leurs débuts.
    J’ai eu un entretien pour BCB et honnêtement les conditions de travail sont déplorables (me demander si vous voulez en savoir plus).
    Naturalia n’en parlons même pas (cf rien que cette page mais effectuez aussi une recherche google pour voir).
    La plupart de ces chaînes oublient l’aspect humain des choses au profit du « chiffre, chiffre, chiffre » et cela est bien dommage.
    Même si nous sommes dans le commerce on peut quand même être traités comme des humains… Non ?
    Heureusement les chaînes de magasins bio ne sont pas toutes pareil et on peut espérer un peu d’humanité de la part de certaines.
    Continuons toutefois de garder ces valeurs et ne nous laissons pas envahir par l’esprit « marketing » même si cela est difficile.
    Peace

    • Anais DUBUS dit :

      Bonjour Lily,

      Mon cas est similaire au tien: j’étais ds un commerce bio (indépendant) et j’aimerai y revenir à ce domaine (ou pas, je verrai bien)…
      Je viens de passer un entretien d’embauche pr BCB, et AU SECOURS !!! Pour ma part, on n’a pas su me dire quel serait mon salaire pr un poste de responsable adjoint, mais qd j’ai ddé 1950€ brut, on m’a ri au nez en disant  » responsable ADJOINT…ADJOINT », les horaires c’est festival (au plus tôt 8H, au plus tard 20H30 et travail le dimanche de 10H à 13H NON majoré lol), il est hors de question que je travaille le dimanche, je suis CONTRE! Les heures supp, je ne sais pas comment elles sont payées, mais à la vu d’un précédent com, elles ne sont pas payées, donc voila…
      Et toi? Quelles étaient les conditions stp, merci!
      BON COURAGE ET BONNE CONTINUATION à toi !!!

      • Lily dit :

        Coucou Anais !

        Ah oui, un commerce bio indépendant ? C’est intéressant, ça s’est bien passé ? Ca doit changer du rythme de travail « d’usine » des grandes chaînes bio…
        Rhalalala, pourquoi est-ce que ça ne m’étonne même pas pour BCB ? Ils ne pensent qu’au profit de leur « business » (désolée mais c’est bien le mot) et pas du tout à la santé de leurs employés. Merci de ton expérience.
        Alors moi je me suis présentée à un de leur magasin (il y a quelques mois déjà), ayant entendu qu’un « job-dating » était organisée, je me dis tiens cool, je vais renouer avec ce domaine que j’adore (je sortais d’une longue expérience en vente mais pas dans le même domaine).
        Du coup j’me présente à un gars qui semblait être le responsable (il n’avait pas de tablier lol et courait un peu partout), et puis là on est allés dans un espèce de sous-sol (leur réserve) et là il y avait deux RH et il fallait faire la queue comme à un guichet pour « passer l’entretien » lol la blague.
        Ennnnnnsuite et bien comme toi j’étais plutôt contente au départ, mais très vite j’ai déchanté quand ils m’ont dit qu’on pouvait bosser jusqu’à 10h par jour :O et parfois 3h un autre jour. Plus le travail du dimanche auquel j’ai déjà goûté et honnêtement je suis également contre, enfin ça me plaît pas quoi.
        Habitant pas très près de Paris ça m’a fait chier et après on m’a appelé maintes fois pour reprendre contact avec moi mais je n’étais plus du tout enchantée.
        J’ai fini par répondre vite fait par mail que je n’étais plus dispo. Ca m’avait refroidie.
        Pour répondre au com’ du dessous : y’a des enseignes qui ont l’air cool comme les Nouveaux Robinson (je m’y étais rendue dans un, ambiance, équipe top et magasin très propre – par contre ils sont assez select sur les recrutements, et attention aux horaires, qui deviennent « plage longue » comme un peu partout malheureusement), une boutique assez indépendante sur Paris qui s’appelle Hédonie (dans le 6è), ils recrutent des gens avec un peu d’expérience mais le gérant est adorable pour avoir discuté avec lui, et ensuite j’avais aussi postulé à la seule boutique « irl » vegan de Paris qui s’appelle Un Monde Vegan. Sinon il y a aussi un salon chaque année qui s’appelle la Veggie World sur Paris si ça peut vous donner des pistes.
        Aussi il y a La Vie Claire qui est pas mal, j’y ai bossé pendant 6 mois, mais ça dépend dans quels magasins tu tombes, par endroit ça peut être tip top ou craignos selon la direction et l’équipe. Néanmoins là où j’étais la clientèle est une clientèle d’habitués et y’a eu de beaux souvenirs.
        Dooooonc à voir et à approfondir 🙂
        Ps : j’avais eu un autre entretien mais je me rappelle plus où dans Paris… Arf c’était de la grosse daube, mauvaise réputation du responsable et on m’a posé des questions limite déplacées, ensuite on m’a clairement demandé « en combien de temps je comptais nettoyer les étagères des rayons » euuuuh wtf ? Véridique je vous retrouverai le nom y’en a qu’un seul dans la capitale.

        Sinon en conclusion de ce looong exposé lol le bio c’est réellement une passion, et je pense me tourner vers l’herboristerie ou la cosmétique bio d’ici quelques temps car ça me plaît et… Les plantes c’est la vie quoi ! ^^

        Bonnes recherches ! (et bonne fin d’été à vous too :D)

        Lily

        • Anais DUBUS dit :

          Merci Lily pour ta réponse 😉
          La boutique indépendante où je travaillais se situe dans le Jura, à Dole, il s’agit du PANIER BIO, au top cette boutique, une ambiance de rêve mais j’ai dû partir pour suivre mon mari.
          J’ai eu un retour de mon entretien BCB: ils voulaient m’embaucher mais j’ai dit non ! Salaire « ras les pâquerettes » pr un poste de responsable adjoint, soit 1830€ brut (il me semble), j’en demandé 1950€ brut, on n’a répondu qu’un responsable de boutique ne touchait pas autant, ils sont à 1930€ brut.
          J’en ai profiter pr dire au recruteur tout ce qu’il ne m’aurai pas convenu, tout ce que j’ai pu lire de négatif sur BIO C BON, à savoir les heures sup non payées, le travail du dimanche non majoré, vacances imposée…Il m’a dit « Ah non, les vacances imposées, c’est faux »…il ne m’a pas contredit pr les heures sup non payées ni pr le dimanche lol C’était ça qui m’importait !!! Passons…
          Sur ce, bon courage à tous, et merci pr vos coms!
          Bye

  • Jonchie dit :

    Mesdames ou Mesdemoiselles, je me relance dans la recherche en septembre, je sais déjà que j’éviterais BcB et son recruteur bodybuildé ! et Naturalia où : si t’as pas traité 20 rolls dans la matinée, t’as jamais rien fait 😉
    Je sens que la recherche s’amenuise……

    Bonne fin d’été !

  • antoine dit :

    Bonjour à tous,

    J’ai lu avec attention vos divers témoignages. Je suis journaliste et j’aimerais entrer en contact avec d’anciens employés de BCB (mais aussi actuels). Si vous me lisez, n’hésitez pas à me contacter à l’adresse: antoinejournaliste@gmail.com

    Merci par avance!

  • EL dit :

    Je reviens de faire mes achats chez BCB ouvert depuis peu à Lomme (59). Très mauvaise impression. Accueilli par un vigile austère, très (trop) présent (pesant) durant nos déambulations à travers les rayons. Désagréable sensation, en faisant mes courses pour me nourrir, d’être une délinquante potentielle. Mais les plus gros voleurs, si voleurs il y a, sont de quel côté ? Cette enseigne est malhonnête, un point c’est tout. Les valeurs revendiquées par cette enseigne n’ont RIEN d’humanistes. Business is business. Pas du tout le monde dans lequel je veux vivre. Qu’il soit BIO ou pas.

    Pour creuser un peu, des liens :
    http://www.marne-finance.com/des-solutions-adaptees/
    http://fr.viadeo.com/fr/groups/detaildiscussion/?containerId=00223rye58z31kn2&action=messageDetail&messageId=002zbdh5mdmxi82&forumId=0021qdga6gcimi66

    un extrait : « Réduire son ISF Bio Holding ISF permet à des contribuables assujettis à l’ISF d’investir dans Bio c’ Bon tout en bénéficiant d’une réduction d’ISF de 50% du montant de leur investissement.  » Voilà. Voilà.

    Privilégions le circuit court, les AMAP, les enseignes indépendantes…et merci beaucoup à tous les salariés qui ont témoigné sur ce site. Toujours bon de s’informer avant de consommer.

  • Muriel Savan dit :

    Attention! Comme ils vendent peu chez bio c bon pensez à regarder la date des produits parce que j’ai eu la mauvaise surprise d’acheter des produits périmés et il est impossible de les joindre au téléphone pour le signaler et leurs légumes ne sont pas très beaux et sont vendus la plus souvent même tout flétris donc pas très attirants. La carte est utilisée de façon pas très claire souvent les 10% ne sont pas appliqués et beaucoup de leurs produits restent plus chers que dans les autres enseignes mieux achalandées.

  • Gastonlebon dit :

    ….enseigne nebuleuse, opaque, usine a fric …normal me,direz vous l’enseigne entiere est un produit d’investissement pour les riches clients de marne finance cf.commentaire au dessus.
    Le salarié est meprisé ! En effet vous ne vallez rien ….enfin toujours moins qu’une action.
    Oui le concept est mignon…sympa….couleurs kitsch cf.,la couleur des costumes du big boss.
    Le big boss d’ailleurs, ancien grand pensant darty a monté son enseigne parallele naza…liquidé of course ! Jugé et condamné ….pour mieux reaparaitre des annees apres dans le bio….tout les chemins menent a rome !
    Cette enseigne est une facade pure et simple, au moins les auchan et carrefour ne font pas semblant…

Laisser un commentaire

FacebookTwitterHelloCotton Instagram