Pain Essene [Gaia]

Voici un petit pain étrange venu d’ailleurs… Enfin plus précisément dont la recette qui a traversée le temps grâce aux fameux manuscrits de la Mer Morte.  Eh oui, le pain Esséne vient logiquement des esséniens, cette communauté juive aux mœurs vegan qui vivait en Palestine il y a plus de 2000 ans. Certains textes vont même jusqu’à démontrer que le Christ était lui-même esséniens (donc vegan lui-même ?). Vaste sujet passionnant s’il en est ! Mais revenons-en au plaisir terrestre et parlons donc de ce fameux pain.

Il s’agit d’une préparation da graines de seigle germées broyées et séchée au soleil… ou dans un four à basse température. Il ne contient ni farine, ni levure, ni sel. Et pourtant ! On dirait un véritable gâteau doux et savoureux. Difficile de croire qu’il n’y a pas non plus un gramme de sucre ajouté, alors que le goût est très rond et fruité. C’est assez fabuleux. C’est comme beaucoup de chose, ça ne semble pas bien difficile à faire soit même, mais c’est une question de temps et de savoir-faire.  Alors pourquoi ne pas s’en remettre à Gaïa et son excellente gamme de pain ? En prime, sachez que le pain Esséne se garde très longtemps.

Composition :
Seigle germé (100%)

Prix 3.90€ pour 500 gr (Naturalia et divers magasins Bio)

Visiter le site Gaia

21 réponses à Pain Essene [Gaia]

  • Alex dit :

    Alors ça, Mister K, voilà un produit bien étrange ! J’ai eu l’occasion d’en goutter un jour et je n’ai pas aimé à mon grand regret. Je dis « regret » car j’aurais préféré qu’il en soit autrement lorsque l’on connais les bienfaits des graines germées. Il faudra que je fasse une autre tentative, peut-être que mes papilles réagiront différemment.
    Par contre, tu éveilles ma curiosité avec ces quelques lignes sur les esséniens … je m’en vais faire quelques recherches, je veux en savoir davantage. 🙂
    Bon dimanche à tous les deux,
    Alex

  • Taliashka dit :

    J’en achète très souvent et depuis plusieurs années. C’est un « pain » tout simplement excellent sur tous les plans 😉
    Il en existe plusieurs différents, de 250g ou 500g chez Gaïa également. Par exemple, outre seigle, tu as épautre, blé…
    L’on peut aussi trouver ce « pain » essène en version « galettes » dans le même principe, et utilisables en accompagnement ou en repas complet. En effet, certaines versions sont constituées de graines germées auxquelles sont ajoutés des légumes, graines, épices… Sucrés ou salés 😉 C’est un délice et très pratique à emporter partout hihi
    ex: galettes sarrasin, poireaux, curry; ou encore blé, pois-chiche et raisins secs

  • jasmin_mouchou dit :

    très beau souvenir de mon arrière grand mère
    un ti trésor de famille qui remonte a la surface
    ça fait plaisir
    ciao @++++

  • blanche dit :

    J’ai fait quelquefois – juste histoire de dire que je me sers de mon deshydrateur qui prend toute la place dans la cuisine…- mon pain mais ca fait un moment que j’ai envie de tester ce produit qui pour le coup est completement différent du mien, il est souple, sucré, fruité, et surtout tres nourrissant un véritable mélange de saveurs alors qu’il n’y a qu’un seul ingrédiant!La natrure est bien faite, on ne le dira jamais assez… 😉

  • Roger dit :

    Bonjour,
    Que devient l’acide phytique dans le pain Essene ???

    • Kardinal dit :

      Je ne suis pas un spécialiste, mais m’est avis que la fermentation du seigle doit suffisamment de phytases pour contrer l’acide phytique… Mais cela reste à confirmer. 😉

  • Anthony dit :

    Excellente recette !

  • Kristell dit :

    Voyons un mec qui multiplie les pains ET LES POISSONS pour nourrir son auditoire n’est pas ce qu’on peut à proprement parler un végétarien..

    • Kardinal dit :

      Il y a fort à parier que le concile de Nicée est encore passé par là… De mémoire, je n’ai fut aucun évangiles apocryphes faisant référence à la multiplication des poissons…
      Il est tout à fait possible que l’on a attribué au Christ un miracle réalisé par Jean-Baptiste.

      Si l’on prend les textes au pied de la lettre, il n’est nullement dit que Jésus a mangé ce qu’il a multiplié… Il l’a fait un miracle pour nourrir la foule.
      Ensuite, si l’on lit entre les lignes, ce texte est une métaphore sur le partage avec les démunis, et démontre qu’avec peu on peut déjà faire beaucoup…

  • fabienne dit :

    j’ai bien aime ce pain Essene,mais comme toutes les céréales est-il acidifiant ?
    si on veut respecter l’équilibre acido-basique, faut-il penser à compenser avec du basique en le mangeant ?

  • clorofyle dit :

    bonjour,

    savez-vous à quelle température est cuit ce pain ?

    merci pour vos réponses

  • VeganPower dit :

    Bonjour,

    Non, mais je vous recommande de contacter le fabricant pour avoir plus d’info 😉

  • Joaquim dit :

    Il est cuit à 150°C

  • clorofyle dit :

    Merci pour la réponse ! Car j’ai contacté par mail GAIA et je n’ai jamais eu de réponse.

  • yodasse dit :

    La température de cuisson n’est pas de 150°C mais de 80°C (http://www.satoriz.fr/infos-produits/le-pain-essene-gaia-entretien-rachel-revesz/)
    De plus les Esseniens n’étaient pas Vegan puisqu’ils consommaient des produits laitiers, du miel et du poisson (http://www.crudivorisme.com/2010/11/29/lalimentation-vivante-et-les-esseniens/)

Laisser un commentaire

FacebookTwitterHelloCotton Instagram