Cubes de Bouillon de Légumes Bio

Acheter des cubes de bouillon de légumes en grande surface ne relève pas de l’impossible, on en trouve…aux légumes, aux herbes… Mais les probabilités qu’ils soient bourrés de glutamate et autres exhausteurs de goût nocifs sont grandes ! Alors franchement…pour quelques centimes de plus, et encore ça dépend des marques, je préfère acheter en magasin bio, car de toute façon il n’y aura pas de traces bizarroïdes…

Petite parenthèse pour vous dire d’éviter tout aliment contenant cet additif, qui est aussi référencé de cette façon : E621 et qui est extrêmement dangereux et neurotoxique.

Les cubes de bouillon de légumes s’utilisent pour l’eau des pâtes, dans des soupes pour éviter de mettre trop de sel ou encore lorsque vous avez la flemme de vous préparer à manger le midi et que vous n’avez pas très faim, un bouillon de légumes avec des alphabets…Mmm simple, léger et bon !

Voici donc une sélection de cubes de légumes que l’on peut trouver dans les magasins bio ou en grandes surfaces.

Composition Cubes « Aux Herbes » Rapunzel :
Sel de mer, extrait de levure, graisse de palme non-hydrogénée, ail, basilic, persil, curcuma, céleri feuille, livèche, aneth.

Prix – de 2€ Pour 8 cubes (Magasins Bio)

Composition Cubes Bjorg :
Sel marin, matières grasses végétales, amidon de maïs, extrait de levure, légumes 10% (carotes, oignons, poireaux, céleri, persil, ail), épices.

Prix 1.70€ Pour 6 cubes (Grandes Surfaces)

Composition Cubes Bonneterre :
Sel marin, matières grasses végétales (tournesol et palme), amidon de maïs, extrait de levure, légumes 9.6% (poireaux, carottes, oignons, ail, céleri, persil), macis, safran.

Prix – de 2€ Pour 6 cubes (Magasins Bio)

Composition Cubes Evernat:
Sel marin, huile de palme, extrait de levure, légumes 4% (oignons, carottes, céleri), persil, curcuma, macis.

Prix – de 2€ Pour 6 cubes (Magasins Bio)

Composition Cubes « original » Rapunzel :
Sel de mer, huile de palme non-hydrogénée, extrait de levure, légumes 4% (oignons, carottes, céleri), persil, macis, curcuma.

Prix 1.52€ Pour 8 cubes (Magasins Bio)

39 réponses à Cubes de Bouillon de Légumes Bio

  • mamapasta dit :

    j’en utilise, bien sur, mais un cube c’est 5 g de sel, on en a besoin de 2 g / j , donc ne pas abuser non plus de ces produits……pourtant bien pratiques ( d’ailleurs il y en a dans la recette de demain )

  • 1air2rien dit :

    Ceux de Evernat sont particulièrement bons. J’aime beaucoup le « huile d’olive-basilic » entre autres.

    Sinon, bon à savoir, Rapunzel en commercialise un sans sel, ce qui peut être très pratique pour doser le sel soit même.

  • VGpower dit :

    Merci Mamapasta pour l’info des 2 grammes. Mais pour une casserolle de 3 litres, un cube ça va non ?

    1air2rien, j’ai pas encore vu celui « huile d’olive et basilic » ni celui sans sel…je regarderai pour les rajouter à l’article merci 😉

  • Jo dit :

    Merci pour la liste…

    … à laquelle on peut peut-être ajouter les marques Jardin BiO http://www.jardinbio.fr/ et Maggi (bouillon 100% végétal Basilic & Huile d’Olive).

  • VGpower dit :

    Pour Jardin bio, si j’en achète je le rajouterai. Pour maggi, je pense qu’ils ne sont pas clean ! C’est pour ça que je n’achète aucun cubes dans les grandes surfaces…(mise à part bjorg). J’ai tout regardé et aucuns n’est vraiment safe ! Soit traces de lait soit glutamate (dit exhausteur de goût). 🙁

  • Wamak dit :

    Pour ma part, je n’utilise plus les cubes de bouillon car ils contiennent tous de l’huile de palme…
    J’utilise le bouillon de légumes de la même marque (rapunzel) mais en poudre !
    On peut y faire 14L de bouillon. Il est plus économique et ne contient pas d’huile de palme.

  • VGpower dit :

    Ah en poudre, je ne connais pas, ah mais ça doit être comme ce qu’on a, le sapori….

    Ouais c’est dommage, mais en fait quand l’huile de palme est bio, les agriculteurs replante un palmier afin que justement il n’y ai pas de déforestation.
    Ma mère c’était renseignée et une copine aussi…Mais c’est tj bien d’éviter.

  • 1air2rien dit :

    J’avais regardé les différences de prix entre ceux en poudre et en cube et il apparaissait que le poids au kilo était plus élevé pour ceux en poudre.

  • mamapasta dit :

    oui, dans une grande casserole , pas de problème, à moins que tu ne boives / mange tout le même jour , sans partager…..
    Le sans sel, on le trouve difficilement, il doit moins bien se conserver, sans doute .

  • Michele dit :

    Bonsoir,
    Je trouve votre article intéressant et j’en ai fait un lien vers une recette de mon blog, rubrique cuisine.
    Michèle
    venez me trouver sur mon blog:
    http://unbrindecausette.canalblog.com/

  • Augustin dit :

    Bonjour,

    J’ajoute que les bouillons cubes Maggi contiennent de l’inosinate de sodium (additif alimentaire E631, utilisé comme exhauster de goût) qui est extrait de viandes et de poissons séchés.

    Source : service consommateurs téléphonique de Maggi/Nestlé.

    Ils ne sont donc ni végétaliens ni végétariens ! (et la mention « 100% végétal » est tout simplement mensongère)

    Amicalement,

    Augustin

  • morgan dit :

    est-ce-que les cubes de bouillon bjorg sont végétariens ?

  • VeganPower dit :

    Oui oui 🙂 comme sur la compo 😉

  • Pat dit :

    Augustin a écrit :

    « J’ajoute que les bouillons cubes Maggi contiennent de l’inosinate de sodium (additif alimentaire E631, utilisé comme exhauster de goût) qui est extrait de viandes et de poissons séchés.

    « Source : service consommateurs téléphonique de Maggi/Nestlé. »
    ___

    L’inosinate de sodium peut avoir une origine végétale or animale.

    Je viens de reçevoir la réponse suivante du service consommateurs de Maggi concernant les cubes Bouillon aux Légumes et Huile d’Olive :

    « L’inosinate de sodium que nous utilisons n’est pas obtenu à partir d’ingrédients d’origine animale. L’additif E631 est obtenu par biotechnologie à partir d’ingrédients d’origine végétale. »

  • VeganPower dit :

    Merci Pat’ pour cet ajout, toujours utile d’en savoir plus ! Cela dit, c’est tout de même une belle crasse même si c’est d’origine végétal, ça n’en reste pas moins cancérigène.

  • stefie dit :

    hello,une question bête mais c’est possible de faire du riz au bouillon pour changer des sauces habituel(genre je met le bouillon a la poele avec le riz)?

    • Kardinal dit :

      Je ne pense pas que le résultat soit très heureux en fait … 😉
      Car les bouillons fondent grâce au liquide chaud… Directement dans un riz, ça ne peu donc pas fonctionner.

  • stefie dit :

    merci!
    j’esseairai peut-etre de le faire fondre dans un peu d’eau avant.

  • Célia dit :

    Bonjour, j’aimerais juste savoir on m’a envoyé des cubes de bouillon la vie claire, mais en voulant les utiliser je me suis posé des questions parce qu’ils sont tout mous ?? est-ce normal ?

  • Kardinal dit :

    Il me semble que oui ! Ces cubes sont plutôt mous. Mais je vais me renseigner au passage… 😉

  • indoline dit :

    Moi j’achète que des cubes Bio aussi, de toute façon c’est le plus simple pour en trouver. Perso c’est surtout pour la soupe et en général je mélange d’autres légumes avec donc je ne vois pas trop la différence entre les marques ^^ Pour le sel c’est une bonne remarque, il faut donc ne pas en rajouter si on utilise un cube de bouillon…
    Pour répondre à Célia, moi mes cubes sont pas mous, si tu appuies dessus ca doit resté assez solide quand même.

  • Maya dit :

    C’est un vieux sujet mais je réagis quand même à la thématique huile de palme. Notamment la réponse de VGpower
    « Ouais c’est dommage, mais en fait quand l’huile de palme est bio, les agriculteurs replante un palmier afin que justement il n’y ai pas de déforestation.
    Ma mère c’était renseignée et une copine aussi…Mais c’est tj bien d’éviter. »
    Replanter des palmiers n’est pas le problème vu que ce qui est menacé de déforestation n’est pas la plantation en elle-même mais les forêts primaires détruites afin de planter des monocultures de palmiers à huile. On a ainsi une énorme perte de biodiversité (1 seule espèce contre plusieurs avant), un habitat pour les espèces en dépendant détruit, et des populations qui vivent de la forêt réduits à devoir quitter leur terre. Quelque soit la monoculture, bio ou conventionnelle, le résultat est le même.
    Il est navrant que les bouillons bio proposent peu d’alternatives à l’huile de palme.

  • célino dit :

    Bonjour, j’ai récemment appris que l’extrait de levure utilisé dans les bouillons BIO contenait du Glutamate de sodium. C’est un sujet à controverses mais il me semblait important de le signaler.
    Il est très facile de trouver des sources sur google. Corinne Gouget a fait paraître un livre sur les additifs alimentaires, elle en parle également.
    J’ai aussi lu sur un forum, que des personnes sensibles au gluten ou bien, portant la maladie de Coeliaque réagissaient fortement après avoir consommé ces même bouillons, en effet, l’extrait de levure contient de l’orge ( gluten )
    Pour ma part, j’ai cessé d’acheter ces bouillons BIO et autres produits BIO contenant cet extrait de levure pas très clair… et je me suis mise à la confection de bouillon fait maison…
    Cordialement

  • Virtuelle dit :

    vg-zone en parle ici même :
    http://vg-zone.net/2008/04/18/additifs-alimentaires-corinne-gouget/

    Pourriez-vous citer vos sources concernant la présence de glutamate dans des cubes bio ?
    Dans l’alimentation bio la liste des ingrédients est obligatoire, aussi je suis surprise par cette affirmation. En revanche, il est évident que pour les personnes coeliaques la levure est à proscrire puisqu’elle peut venir du blé. Le blé est présent dans beaucoup de produits.

    Voici malgré tout une petite précision sur ce qu’est un « extrait de levure » :
    Tout comme la levure, l’extrait de levure est un ingrédient naturel, utilisé par de nombreux professionnels de l’industrie agroalimentaire. A l’instar de la levure traditionnelle, sa valeur nutritionnelle est élevée, mais sa finalité n’est pas la même.

    Employé en cuisine, l’extrait de levure a pour mission d’améliorer le goût des plats, comme le font les herbes ou les épices. Produit sans apport de substances ou d’additifs chimiques, l’extrait de levure est un ingrédient 100% naturel et végétal.

  • Belza dit :

    Bonjour,
    A moi aussi, on a récemment dit que l’extrait de levure est en fait un des noms du glutamate…
    Donc j’ai fait des recherches que je partage ici avec vous et que vous pouvez compléter ou contredire à partir de vos connaissances et/ou d’autres sources d’informations.

    Selon le site ‘la diététique du tao’ que je ne connaissais pas avant aujourd’hui et qui est directement lié à une formation en diététique chinoise dont je ne connais pas le sérieux, l’extrait de levure est clairement LE nom secret du glutamate dans les produits bio :
    http://www.ladietetiquedutao.com/glutamate.html
    (voir paragraphe 7)

    Sur le site ‘dietetica naturo’, une naturopathe que je ne connais pas davantage se réfère directement au travail de Corinne Gouget pour dénoncer la présence de glutamate caché dans les produits préparés bio sous l’appellation « extrait de levure » ou encore « arôme » et son mode d’obtention peu orthodoxe en regard du cahier des charges de l’agriculture biologique :
    http://dieteticanaturo.over-blog.com/article-24255228.html

    Sur le site de ‘santé Canada’, l’équivalent canadien de notre ministère de la santé, qui n’est pas soit dit en passant franchement alarmiste sur les dangers du glutamate, on aborde la question des glutamates libres d’origine naturelle. Et là, j’apprends donc que le glutamate est présent naturellement dans divers aliments de base tels que la tomate, le raisin, le roquefort, le parmesan, les champignons… et l’extrait de levure. Il ne s’agit donc plus d’un nom caché du glutamate mais d’un ingrédient qui en contient.

    J’y apprends aussi que le glutamate monosodique est en fait obtenu à partir d’un constituant d’un acide aminé naturel… ça ne garantit pas son innocuité à mon sens puisqu’il existe tout un tas d’exemples de toxiques naturels mais bon, je suis moins ignorante quand même car jusqu’alors, je pensais que c’était un produit de synthèse.
    http://www.hc-sc.gc.ca/fn-an/securit/addit/msg_qa-qr-fra.php

    Je vais donc voir un peu plus loin concernant ce dernier point et j’obtiens une information assez différente sur la page ‘wikipédia’ consacrée au sujet. Au paragraphe 8.2, on y fait la distinction entre le glutamate déshydrogénase, présent naturellement dans tout un tas d’aliments qui nous sont familiers, et le glutamate monosodique, qui n’est pas naturel mais fabriqué industriellement à partir de produit inconnu. Là, ça commence à devenir un peu plus clair.

    Mieux que ça, l’acide glutamique serait en fait l’acide aminé le plus présent dans l’alimentation humaine. C’est même une saveur spécifique (au même titre que le salé, le sucré, etc.) qui a été découverte par un scientifique Japonais au début du XXe siècle et qu’il a nommé « umami ». Cette saveur est libérée lors des processus de fermentation, vieillissement, mûrissement ou cuisson des produits alimentaires. Et de retrouver alors deux tableaux indiquant les ingrédients dans lesquels on trouve naturellement notre fameux acide glutamique…(voir paragraphe 7)
    http://fr.wikipedia.org/wiki/Acide_glutamique#Glutamate_libre_naturellement_pr.C3.A9sents_dans_les_aliments

    Et c’est là que je comprends enfin l’explication lue sur un site propagandiste pro-levure (oui, ça existe) qui me semblait cryptique jusque-là…
    http://www.toutsurlalevure.fr/article/les-extraits-de-levure
    (voir le paragraphe ‘un goût savoureux’)

    En conclusion, ce que je comprends, c’est qu’il y a une grosse confusion entre le glutamate présent naturellement dans certains aliments et le glutamate de synthèse (= glutamate monosodique), largement utilisé par l’industrie alimentaire et fortement soupçonné (voire carrément accusé) de toxicité.

    Comme l’extrait de levure contient naturellement du glutamate d’origine naturelle, il est à tord taxé d’être du glutamate de synthèse caché sous une appellation qui n’effraie pas les consommateurs de produits bio.

    Mais la levure n’est en fait rien d’autre qu’un champignon donc il me semble que l’extrait de levure ne doit pas être confondu avec le glutamate monosodique et n’aurait donc pas, à priori, sa toxicité. Il s’agit bel et bien d’un exhausteur de goût, mais naturel.

    Reste à savoir comment ladite levure est obtenue, c’est-à-dire sur quelle base elle est cultivée et avec quel substrat elle est nourrie, pour s’assurer de son innocuité. En boulangerie et en œnologie, il existe des levures certifiées bio ; leur processus de fabrication doit alors comprendre uniquement des produits eux-mêmes certifiés bio.

    Or, sur la liste des ingrédients de mon bocal de bouillon de légumes bio en poudre Rapunzel, l’extrait de levure n’est pas issu de l’agriculture biologique ; est-ce parce-que l’extrait ne peut pas être certifié en tant que tel ou parce-que la levure dont il est issu ne l’est pas ? Je ne trouve pas la réponse sur le site de l’entreprise.
    A part ça, il existe du bouillon de légumes bio en poudre SANS levure proposé par la même marque.

    Allez, avec cette énergie investigatrice qui me tient ce soir, je vais de ce pas leur envoyer un mail pour leur poser la question directement.

  • ty dit :

    ben si c’est pas de l’investigation!
    tiens nous informés Belza de la réponse de Rapunzel

    merci! et j’espère que malgré toute cette prise de tête tu as passé une bonne soirée!

  • Belza dit :

    Bonjour,

    Pour faire suite à la recherche d’informations sur l’extrait de levure présent dans les bouillons cube ou poudre bio, j’ai écrit à Rapunzel (Raiponce), Bonneterre, Evernat et Bjorg (Distriborg) pour les interroger.

    Tous m’ont répondu : Rapunzel très rapidement et avec force détails, une réponse commune pour Bonneterre et Evernat (j’imagine donc qu’il s’agit du même groupe). A noter : Bjorg signale sur son site qu’il n’y a pas de glutamate ajouté dans ses bouillons mais j’ai quand même envoyé à la marque les mêmes questions qu’aux autres.

    Voici en substance les réponses obtenues :

    1/ l’extrait de levure utilisé n’est pas bio parce-que la législation ne l’impose pas pour l’instant. Les levures certifiées AB sont encore rares.

    Rapunzel me précise que la législation va évoluer et qu’il sera obligatoire de considérer les levures et les produits à base de levures comme ingrédients agricoles à compter du 31 décembre 2013 (Règlement CE n°1254/2008). Ce produit sera alors soumis à la réglementation bio au même titre que les ingrédients agricoles.

    Rapunzel ajoute également qu’ils n’ont pas encore réussi à obtenir des levures biologiques qui ne modifieraient pas le goût actuel de leurs bouillons mais qu’ils continuent leurs recherches en ce sens. Toutefois, il existe déjà un bouillon fabriqué avec de l’extrait de levure bio dans leur gamme, le bouillon de légumes bio en poudre « Gourmet ». Un bouillon de légumes sans levure est également proposé pour répondre à la demande d’une partie de leur clientèle mais je ne sais pas ce qui motive une telle demande.

    2/ l’extrait de levure utilisé par l’ensemble des marques interrogées est obtenu par autolyse.

    Rapunzel m’a fourni un comparatif détaillé entre cette méthode et l’hydrolyse acide (= méthode de fabrication conventionnelle) et m’assure notamment que leur extrait de levure est obtenu par un process doux, à partir de levure boulangère (Saccharomyces cerevisae) cultivée sur base de mélasse de betterave à sucre, sans utilisation d’acide chlorhydrique et garanti sans OGM.

    Bjorg me fournit la même information concernant la levure de base utilisée pour obtenir l’extrait de levure et son milieu de culture.

    3/ l’extrait de levure fait partie des ingrédients des bouillons parce qu’il leur procure un goût particulier. Il contient de l’acide glutamique naturel mais pas de glutamate monosodique de synthèse (GMS – E621), celui-ci n’étant d’ailleurs pas du tout autorisé dans les produits certifiés AB.

    Rapunzel me précise que l’acide glutamique naturel est un élément à part entière de la levure (à raison de 8,5 à 9,8 %, valeurs sujettes à variations naturelles).

    Bonneterre me confirme que l’acide glutamique est un composant de protéine largement répandu dans la nature (par exemple dans les protéines de lait, de tomates, de soja…). C’est la raison pour laquelle il n’est pas considéré comme un additif ni comme un exhausteur de gout contrairement au monosodium de glutamate, qui est le sel d’acide glutamique obtenu après synthèse. L’acide glutamique n’est donc pas synonyme de glutamate.

    Afin de confirmer (ou pas) ces informations, j’ai écrit aujourd’hui à Carole Gouget, auteur du guide sur les dangers des additifs alimentaires (cf. http://www.santeendanger.net/index.html). Dans l’édition que j’ai (mais qui date de 2005…), elle affirme que l’extrait de levure cache toujours du GMS (E621). Je lui demande donc si elle maintient cette allégation et si oui, pourquoi.

    A suivre…

  • Belza dit :

    Bonjour,
    Je connais les pâtes IBI et pesto des Produits de la vie mais pas leur bouillon. D’après ce que vous dites, il a l’air super donc j’en achèterai la prochaine fois que je tombe sur leur stand. Et puis j’aime bien leur démarche et leurs produits sont de qualité.

    Pour l’instant, je suis plutôt contente du bouillon de légumes Rapunzel que j’utilise avec parcimonie cependant. J’ai un pot avec et un sans extrait de levure et je pense faire un comparatif sérieux des deux pour apprécier la différence gustative.

    L’extrait de levure ne me gène pas à la base mais comme quelqu’un m’a dit que c’était tout bonnement du glutamate (donc toxique), j’ai voulu en savoir plus. Je me demande si l’origine de cette rumeur est le guide de Corinne Gouget et j’espère qu’elle me répondra parce que je veux vraiment savoir pourquoi elle considère l’extrait de levure comme du E621 et s’il faut donc l’éviter sérieusement.

    En faisant des recherches, je suis tombée sur ce post de VG zone alors j’ai voulu partagé mes infos parce que je connais déjà un peu ce site et que je l’apprécie bien ; ça me fait plaisir si ça peut rendre service et/ou intéresser d’autres personnes.

  • Löu dit :

    C’est le moins qu’on puisse dire, cette enquête est super intéressante à suivre.
    Merci merci 🙂

  • Virtuelle dit :

    Très intéressant en effet. J’ai le bouillon en poudre des Produits de la Vie et celui en poudre sans levure de Rapunzel je l’ai déjà utilisé aussi. C’est bien pratique pour doser.
    C’est très sympathique cette petite enquête au coeur du bouillon 🙂
    Je serai très curieuse d’apprendre la suite si tu as une réponse.

  • edamame dit :

    bonjour, je me demandais si ces bouillons, notamment celui en poudre de rapunzel, peuvent s’utiliser tels quels, autrement dit sans les chauffer, dans des légumes mixés, avec un peu de purée d’amandes et d’huile par exemple ?

  • Belza dit :

    Bonjour à toutes et à tous,

    Tout vient à point pour qui sait attendre…
    Ok, c’est une bien piètre raison d’avoir pris autant de temps à vous communiquer la suite de mon enquête. Je suis simplement « un peu » lente et j’ai eu d’autres choses en tête aussi… Et pourtant, je reviens ici car ce que j’ai compris me semble vraiment important et m’a invitée à davantage de prudence sur mes achats alimentaires bien que je fasse mes courses quasi exclusivement en bio.

    Alors, Corinne Gouget m’a d’abord répondu par mail mais plutôt à côté de ce que je lui demandais en fait. Mais comme la vie est bien faite, j’ai eu la chance de la rencontrer en chair et en os au salon bio de Charleroi à la fin de l’hiver dernier et de lui poser mes questions directement.

    Voici donc en substance la réponse que Corinne Gouget m’a faite : il y a bel et bien une différence concernant l’origine naturelle ou synthétique du glutamate (désigné la plupart du temps sous la terminologie « extrait de levure » dans les produits bio mais qui peut également se cacher derrière « arômes naturels, extraits d’épices, protéines de blé » et j’en passe). Cependant, ce n’est pas là le problème.

    Car, selon Corinne Gouget, LE problème posé par l’ajout de glutamate dans les produits transformés bio ou non, c’est la dose absorbée par celle ou celui qui les consomme. Même si le glutamate est naturellement présent dans beaucoup de produits de consommation courante comme je l’écrivais plus haut, la dose ingérée quand on mange un œuf ou une portion de roquefort ou une tomate est largement moindre (et donc facilement assimilable par le corps) que lorsqu’on avale une tartine de pâté végétal industriel ou qu’on ajoute un cube de bouillon dans un plat qu’on mitonne à la maison par exemple.

    Évidemment, cela varie d’un produit à l’autre mais quoiqu’il en soit, la différence de dose est vraiment très importante et peut être jusqu’à 700 fois supérieure lorsque le glutamate est utilisé comme exhausteur de goût et ce, qu’il soit d’origine naturelle ou synthétique. Corinne m’a expliqué que c’est la raison pour laquelle cela devient extrêmement difficile à gérer pour notre corps et par conséquent, source de dérèglements plus ou moins importants à plus ou moins long terme. Outre le fait que cela dérèglerait le sentiment de satiété en donnant envie de manger davantage alors que l’on n’a plus faim, cela pourrait également conduire à la dépendance, au surpoids voire à l’obésité, mais aussi à des troubles nerveux tels que des crises de convulsions ressemblant à de l’épilepsie, de la confusion mentale, des troubles de l’humeur, de l’anxiété et même pire encore. Pour connaître tout cela plus en détails, je vous invite à consulter son livre et son site internet.

    C’était très intéressant de la rencontrer, elle est vraiment passionnée et complètement engagée dans sa lutte contre les additifs ; ça lui a même coûté la garde de ses filles qu’on lui interdit de voir depuis plus de 6 ans. Certains essaient de la faire passer pour une folle mais mon sentiment, après quelques heures passées en sa compagnie, c’est qu’elle est entière et sincèrement convaincue par l’importance de communiquer autant que possible sur les méfaits de l’alimentation industrielle, notamment sur les enfants qui ne sont pas en mesure de choisir en toute connaissance de cause de s’empoisonner ou pas.

    Personnellement, je ne m’attendais pas à devoir autant me méfier de certains produits transformés bio et notamment des bouillon cubes. Comme le dit Corinne Gouget, la seule façon d’être sûr de ce que l’on mange, c’est de tout préparer soi-même. A bon entendeur…

    Bonne année et à (plus ou moins…!!!) bientôt.
    Belza

    • Bonjour Belza,
      Et bien merci pour ce super complément d’info et pas de mal que ça ne soit que maintenant, c’est déjà super de revenir 🙂

      • Sofi dit :

        Bonjour à toutes/tous,

        Et merci pour ces précisions sur les bouillons bio. J’en profite pour en ajouter une: La marque Bio Village produit un bouillon de légume sans huile de palme (pour le plaisir des grands boycotteurs dans mon genre) par contre comme les autres il contient de l’extrait de levure.

  • bonsoir,
    Glutamate : comme l’un précisé une autre personne, rien de tel que de faire soit-même! quel est le pb du glutamate : en dose importante il peut avoir des conséquences négative sur la santé. Personnellement je n’utilise pas de glutamates quand je cuisine et je ne sais toujours pas pourquoi je devrais mettre du bouillon cube dans ce que je prépare à manger (il m’arrive même d’oublier de saler)
    l’agriculture biologique a pour objectif d’arreter de polluer et empoisonner notre Nature.
    Elle n’est en rien diététique, elle est propre et respectueuse.
    Consommateurs Bio nous devrions aussi être en accord et respectueux avec la nature.
    Qu’en est-il réellement?
    Bio : le produit doit être sain pour notre corps, vous êtes sûres?
    L’agriculture Biologique vous laisse libre de vos choix, sucré, salé, alcool….
    Vous êtes libres, libres d’empoisonner la nature et demander à Raiponce des produits sans glutamete, libre de demander à bonneterre des produits sans sel, libre d’utiliser du sel baleine bleu, libre de mal trier vos dechets….
    Ma grand-mère n’utilisait pas de bouillons cubes, le gout de ce que recoltait mon grand-père au jardin était dénaturé.
    qque souhaitons nous pour demain?

    Pascal

  • abel kouassi dit :

    vraiment chapeau pour ces informations que vous nous apportez je voudrais avoir plus d information sur les cubes maggi bio par exemple la liste des societes qui en fabrique.
    Merci abel

Laisser un commentaire

FacebookTwitterHelloCotton Instagram