Gratin aux Trois Choux

gratin-aux-trois-choux

Nous ne le dirons sans doute jamais assez ! Picard et ses surgelés de 1ère classe, c’est notre ami au quotidien ! Et il se trouve qu’il propose un petit mélange tout simple, qui m’a interpelé : le Trio de Fleurettes, composé à parts égales de Chou-fleur, de Choux Romanesco et de Brocolis. Alors soit… Tentons l’affaire et passons en cuisine.

Ingrédient :

  • 1 Sac de « trio de fleurettes »  (Picard)
  • 1 brique de Soja Gratin (Bjorg)
  • 1 cube de ouillon de légumes (bio)
  • 1 cuillère à soupe bombée de Garam masala en poudre
  • 1 cuillère à soupe de Coriandre en poudre
  • 2 grosses poignées de Protéines de soja texturé (taille moyen)
  • Huile d’olive
  • Sel
  • 6 Grains de Poivre noir
  • 10 Graines de coriandre
  • 1/2 cuillère à café de Graines de fenouil
  • Levure maltée
  • Préparation :
    Plonger le trio de fleurettes dans l’eau bouillante (avec un cube de bouillon et du sel) et laisser cuire six minutes après ébullition. Puis bien égoutter et ajouter la brique de Soja Gratin en mélangeant délicatement.
    En parallèle, faire bouillir un litre d’eau avec le garam masala, la Coriandre en poudre et un peu de sel. Ajouter le Soja texturé et laisser bouillir 10 minutes. Bien essorer les boulettes ainsi réhydratées et les faires revenir 5 minutes  dans une poêle avec un fond d’huile d’olive.
    Dans un mortier, piler les graines de coriandre, les grains de poivre noir et 1 demi-cuillère à café de graines de fenouil. Réduire finement !
    Enfin on mélange tout ensemble et on dispose dans un plat à gratin. Saupoudrer le tout avec de la levure maltée et enfourner 15 minutes à 200°.

    2 réponses à Gratin aux Trois Choux

    • CARDOT dit :

      Bonjour,
      Je suis végétarienne par écologie (les arguments sur la souffrance des animaux ne m’ayant pas convaincue même si j’y adhère) et gourmande!
      Je prends donc plaisir à passer de blog en blog pour trouver qq recettes.
      Je suis très déçue par vos recettes qui, pour la plupart, utilisent des ingrédients surgelés. Certes la congélation ne dénature que peu les qualités des aliments, mais elle a un cout écologique indéniable : du froid au transport… Pour ceux qui ont la chance d’habiter dans de petites villes il n’est pas difficile de trouver un producteur local de produits frais. Pour les autres il y a le magasin du coin (bio c’est mieux) qui aura des produits frais. Vous économiserez au moins l’énergie nécessaire à la chaine du froid!
      On ne trouve pas tous les ingrédients chez le producteur local?! Manger de saison n’est pas forcément triste mais est plus respectueux de la nature!

    • Kardinal dit :

      Pour rappel, VG-Zone.net est un site d’information sur le végétarisme à Paris. Notre objectif est de proposer une cuisine végétale, saine, gourmande et urbaine ! Et chez nous, il n’y a pas de cultivateurs, agriculteurs ou maraichers et bien rare sont les parisiens qui on un jardin sur le balcon de leur appartement. Nous n’avons pas d’autre solution de se fournir en magasin. Et pour parvenir en magasins, tous ces fruits & légumes ont bien dû être transportés, qu’ils soient frais, surgelés ou en conserves. Ne pas oublier aussi que les légumes frais sont acheminés et conservés dans de grandes chambres froides qui n’ont rien a envier aux congélateurs. Cela revient donc strictement au même.

      Pour ceux qui ont la chance de pouvoir se procurer des légumes bio, frais (moins de 48 heures après cueillettes), je pense qu’il est bien simple de remplacer à proportion égale nos « maudits » surgelés de nos recettes. 😉

    Laisser un commentaire

    FacebookTwitterHelloCotton Instagram